Grimace du lundi

Jaye Davidson

Publicités
Publié dans Carnet royal | Tagué , | 1 commentaire

Joyeux… Jaye Davidson

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur le styliste et (ex) acteur britannique Jaye Davidson, qui restera dans l’histoire du cinéma pour son rôle de Dil dans le film à suspense « The Crying Game » (1992) grâce auquel il est devenu l’un des seuls acteurs à avoir été nommé aux Oscars pour un premier film.

Jaye Davidson, extraordinaire acteur … gay

Jaye Davidson (de son vrai nom Alfred Amey) est né le 21 mars 1968 à Riverside en Californie, d’un père ghanéen et d’une mère anglaise. Son visage est considéré par beaucoup comme très étonnant car il est difficile de savoir à quelle origine ethnique ses traits appartiennent.

Lorsque Jaye avait 2 ans et demi, sa famille quitta les Etats-Unis pour s’installer en Angleterre où il a grandi. A 16 ans, il quitta l’école et après avoir vécu de petits boulots (coursier, ouvrier dans une usine…) il devint styliste, avant d’être remarqué par l’associé d’un directeur de casting (lors d’une soirée fêtant la fin du tournage du film « Edward II » de Derek Jarman) pour son physique androgyne

Sans expérience d’acteur, il accepta sans trop y croire, pour l’argent, le rôle de Dil dans le thriller « The Crying Game » (1992) réalisé par Neil Jordan, qui obtint un succès inattendu, grâce à un surprenant scénario qui choqua les spectateurs du monde entier. Justement considéré comme un chef d’oeuvre, le film fut nommé pour sept Oscars, dont celui du Meilleur Film et celui du Meilleur acteur dans un second rôle pour Jaye Davidson, faisant de lui l’un des seuls acteurs à avoir été nommé aux Oscars pour un premier film.

Il devint un star du jour au lendemain, mais son aversion pour la célébrité le rendit réticent à accepter son film suivant « Stargate, la Porte des étoiles », futur blockbuster de l’année 1994… Ne voulant pas refuser l’offre abruptement, il demanda un cachet mirobolant d’un million $, pensant cette somme inacceptable, mais les producteurs acceptèrent et il apparut dans le film y incarnant le dieu-soleil Râ.

Ensuite il abandonna le métier d’acteur, confirmant « détester la célébrité » que le statut de star de cinéma apportait, mais sa carrière prit un autre tournant l’année suivante (1995) où il fut demandé en tant que mannequin par des grands photographes de mode, notamment Steven Meisel pour « Vogue » Italie; Michael Roberts pour « Joseph »; Annie Leibowitz pour une publicité GAP.

Puis il cessa toute activité médiatique ; sa dernière apparition remonte à 1996, dans le documentaire « Catwalk ».

Jaye Davidson vit actuellement à Paris où il est styliste et très heureux.

Vie personnelle

Jaye Davidson est ouvertement gay. A l’époque de sa courte carrière au cinéma, il avait déclaré que son physique androgyne faisait de lui un mal aimé dans la communauté gay car « les hommes gay aiment les hommes très masculins. Et moi je ne suis pas très masculin. Je suis mince. J’ai les cheveux longs, ce qui ne plait pas beaucoup aux hommes gay. »

Par la suite, il adopta un look plus masculin, crâne rasé, tatouages et un physique plus musclé.

Voici ce qu’il pense de la façon dont les homosexuels sont perçus par les médias : « certains journalistes sont si snobs — tout ce bruit qu’ils font sur les mauvais exemples et les images positives ! Bien sûr [certains] gay sont pervers, ont de multiples partenaires, sont drogués ou méchants — mais les hétérosexuels aussi. La vérité, c’est que nous sommes tous des humains, et nous avons tous des désirs humains. C’est juste que certains désirs vont dans une certaine direction, et d’autres dans l’autre. C’est triste quand les gens sont brimés. Mais il suffit de s’élever au-dessus de cela. Personnellement, mentalement et, si nécessaire, physiquement. »

wikipedia + imdb – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

Publié dans Carnet royal | Tagué , | Laisser un commentaire

Solution de la cagoule

Mon énigme est …

Forest Whitaker et Stephen Rea !!… dans …

« The Crying Game », formidable thriller écrit et réalisé par Neil Jordan, gagnant de l’Oscar du Meilleur scénario original, et nommé à l’Oscar du Meilleur Film, Meilleur Acteur pour Stephen Rea et Meilleur Second Rôle pour Jaye Davidson…

Synopsis :
Jody, soldat britannique enlevé par l’Armée Républicaine Irlandaise, est surveillé pendant sa détention par Fergus. Malgré leur opposition, une solide amitié va s’installer entre les deux hommes… Jody est tué au cours d’une intervention de l’armée britannique tandis que Fergus parvient à s’échapper. Caché à Londres, il tente de commencer une autre vie. Mais il ne peut oublier Jody et la promesse qu’il lui a faite de retrouver sa compagne, Dil… La jeune personne qu’il rencontre le fascine, et il en tombe amoureux…

Bonne réponse Nina !

Publié dans Ciné/TV royal, Enigmes royales | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Gâteau du dimanche (74)

Pour mon cher ami Tauche et son mari, je réalise presque chaque semaine des gâteaux à la fois sains et gourmands et j’ai décidé de vous faire profiter, joyeux visiteurs, de mes plus belles réussites…

Cette semaine, j’étais pressé alors j’ai décidé de faire un gâteau à la banane tout simple mais délicieux et sain (trouvé sur je cuisine sans gluten) où j’ai remplacé une partie de la farine par de la poudre d’amande pour plus de saveur, j’ai obtenu un joyeux :

Gâteau banane et caramel au rhum

Ingrédients : (pour un moule rond de diamètre 20 cm)

Caramel :

  • 55 g de rapadura + 2 cuillères à soupe d’eau
  • 5 cl de rhum

Gâteau :

  • 4 bananes bien mûres
  • 2 œufs
  • 55 g de rapadura (80 g de sucre)
  • au lieu de 110 g de farine : 55 g de farine de riz + 35 g de poudre d’amandes + 20 g de farine de sarrasin
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de sodium ou poudre à lever (ou alors battre les blancs en neige)
  • Facultatif : vanille en poudre et amandes effilées

Préparation : (10 minutes + 35 minutes de cuisson)

  • Confectionner le caramel en faisant chauffer dans une petite casserole le sucre et l’eau. Lorsque le caramel “prend”, ajouter hors du feu, avec précautions, le rhum. Bien mélanger puis verser au fond de votre moule à manquer sur une épaisseur de 2 mm (réserver le reste du caramel pour une autre préparation).
  • Disposer sur le caramel des rondelles de bananes. Mixer le reste des bananes au robot.
  • Dans un saladier, fouetter avec les œufs entiers et le rapadura. Puis incorporer les farines + poudre d’amande et le bicarbonate. Enfin ajouter la purée de banane et mélanger.
  • Verser la préparation dans le moule.
  • Cuire environ 35 minutes à 180°C (tester avec la pointe d’un couteau qui doit ressortir sèche, sinon baisser à 150°C et prolonger de 5 minutes ou plus si besoin).
  • Après 5 minutes de refroidissement, renverser le gâteau dans une assiette de présentation (et si vous en avez parsemer d’amandes effilées).

Verdict de Tauche et son mari : …

… Goûteux et moelleux et parfumé à souhait, bravo le chef !!! …

Revenez pour des nouveaux gâteaux joyeux prochainement sur Roijoyeux !!

Publié dans Carnet royal | Tagué , | 19 commentaires

Bisou du samedi

Stephen Rea / Jaye Davidson

Publié dans Ciné/TV royal | Tagué , | Laisser un commentaire