Joyeux Robert Taylor?

En écrivant ce blog, je me rends compte qu’il y a des dizaines et des dizaines de célébrités que j’adore, mais dont je ne sais rien de la vie privée. Sont-elles gays, ou non ?? …

… J’ai décidé de mener l’enquête, et d’afficher les résultats dans le blog, afin de montrer aux personnes qui me lisent que les gays ne sont pas tous des travestis, des efféminés ou des pervers, puisque bon nombre d’artistes, sportifs et autres célébrités admirables, sont gays…

Mon enquête d’aujourd’hui porte sur Robert Taylor. Immense star des années 1930, 40 et 50, Robert Taylor, surnommé « l’homme au profil parfait », était l’une des beautés du cinéma américain, et un comédien au talent sous-estimé qui a joué dans des grands classiques, notament « Le roman de Marguerite Gautier » avec Greta Garbo, « La valse dans l’ombre » avec Vivien Leigh, « Trois camarades » avec Margaret Sullavan, « Jonny, roi des gangsters » avec Lana Turner, « Quo Vadis » avec Deborah Kerr, « Ivanhoe » avec Elizabeth Taylor…

Robert Taylor était très beau et les hommes très beaux sont souvent un peu gays… Alors… Robert Taylor était-il gay ??

Voici la réponse, tirée du livre « Hollywood Babylon strikes again » de Darwin Porter et Danforth Prince paru en 2010, et de gay.net :

Acteur au profil parfait et à la chevelure ondulée, Robert Taylor était originaire de l’état du Nebraska où il est né en 1911. Bisexuel, il fut poursuivi par des rumeurs d’homosexualité dès le début de sa carrière, ce qui n’était pas surprenant, car il eut des liaisons avec Howard Hughes, Errol Flynn et Tyrone Power.

A ses débuts, il avait la vingtaine et la presse le trouvait « joli garçon » une étiquette qu’il rejetait déclarant, « Je suis un homme viril et je trouve ridicule qu’on me qualifie de ‘joli’. Sachez que j’ai des poils sur la poitrine. » Il supplia Louis B. Mayer, le grand patron de la MGM, de lui donner des rôles rudes, masculins et de lui construire une image macho en dehors de l’écran. Pour prouver sa virilité, il se rendait souvent au bordel que la MGM tenait à la disposition de ses employés à Culver City.

En 1939, Robert Taylor épousa Barbara Stanwyck, un mariage qui dura jusqu’en 1951, année où Taylor divorça après avoir été accusé d’avoir couché avec une starlette à Rome pendant le tournage de « Quo Vadis » – pendant leurs années ensemble, la rumeur disait que Barbara et Robert étaient tous deux homosexuels et que leur mariage était un mariage arrangé (…)

En fait Robert Taylor était bisexuel : il a eu des aventures avec Ava Gardner et Lana Turner et une liaison sérieuse avec Eleanor Parker, mais il finit par épouser en secondes noces l’actrice allemande Ursula Thiess (en 1954) qui lui donna deux enfants et avec qui il vécut un mariage heureux qui dura jusqu’à sa mort en 1969 (…)

*** Pour apprécier Robert Taylor à sa juste valeur, regardez « Trois camarades », « Le roman de Marguerite Gautier » et surtout « La valse dans l’ombre« . Ces films révèlent à la fois son physique superbe et l’excellent acteur qu’il était dans des oeuvres de haute qualité. ***

Revenez la semaine prochaine pour ma prochaine enquête !

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Joyeux Robert Taylor?

  1. Anmary dit :

    Vous faites bien de mentionner « La valse dans l’ombre » au sujet des films où a joué Robert Taylor car il est à voir absolument ; pour moi, c’est un chef d’oeuvre car il forme avec Vivien Leigh un couple inoubliable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s