Joyeux James Dean ?

En écrivant ce blog, je me rends compte qu’il y a des dizaines et des dizaines de célébrités que j’adore, mais dont je ne sais rien de la vie privée. Sont-elles gays, ou non ?? …

… J’ai décidé de mener l’enquête afin de montrer aux jeunes qui ont été brimés à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Mon enquête d’aujourd’hui porte sur le légendaire James Dean (1931 – 1955). Son interprétation d’un adolescent rebelle et fragile dans « La Fureur de vivre » a fait de lui le symbole d’une jeunesse en désarroi. Son décès tragique et prématuré, aux prémices de sa gloire, participe au mythe et à son inscription au panthéon du cinéma américain. Fait unique, il est nommé deux fois à l’Oscar du meilleur acteur à titre posthume. Il compte aussi parmi les rares acteurs (cinq au total) à avoir été nommés dans cette catégorie pour son premier rôle. (wikipedia)

En plus d’être un acteur talentueux, James Dean était très beau, et les hommes très beaux sont souvent un peu gay… Etait-ce le cas de James ?? …

… Eh bien …

… Voici la réponse :

James Dean, âme torturée et homosexuel d’Hollywood

James Dean, né le 8 février 1931 à Marion dans l’Indiana, eut une carrière hollywoodienne de seulement deux années, avant de mourir prématurément à l’âge de 24 ans. Pourtant, le jeune homme révolté et anti-conformiste est devenu une légende immortelle du cinéma américain.

Joueur de basket dans ses années lycée, il perdit ses dents de devant lors d’un match, et dut porter des fausses dents pour le reste de sa vie, et il était très fortement myope. Mais il était aussi excellent comédien et sa beauté sombre l’aida vers une carrière à succès à la TV, au théâtre et au cinéma…

… En 1951, James Dean était un acteur inconnu de 20 ans lorsqu’il rencontra, en garant sa voiture sur le parking des studios CBS à Los Angeles, Rogers Brackett. Brackett avait 35 ans et était le directeur d’une agence de pub prestigieuse. Le couple improbable accrocha aussitôt et peu de temps après, James Dean s’installait dans l’élégant appartement de Brackett à LA. Brackett lui acheta des beaux habits, l’emmena dans des grands restaurants et le présenta à des stars de cinéma et d’autres personnes qui pourraient aider sa carrière, le scénario typique du « garçon entretenu ».

Quand l’agent de James Dean s’inquiéta que le jeune acteur vive avec un homosexuel notoire, la seule explication de James fut, « J’ai ma propre chambre. » Quand ses amis hétéros venaient le voir et chuchotaient qu’il vivait avec « un pédé », James Dean répondait, « Ouais je sais. »

Certains pensent que James Dean utilisait Brackett pour avancer dans sa carrière, qu’il couchait avec lui par ambition. Mais en fait, les deux hommes restèrent proches et en contact tout le reste de la vie de James Dean, ce qui ne serait pas arrivé s’il avait juste couché par intérêt.

A peu près un an plus tard (1952), Brackett trouva un nouveau travail à Chicago comme producteur de télévision. James Dean en fut bouleversé et eut peur d’être abandonné, comme lors du décès de sa mère alors qu’il avait 9 ans. Mais Brackett ne l’abandonna pas et finança même généreusement le déménagement de James Dean à New York pour qu’il puisse y étudier à l’Actor’s Studio dirigé par Lee Strasberg. James Dean y rencontra William Bast, son colocataire qui devint son ami le plus proche. Bast a révélé plus tard que cette amitié prenait parfois un caractère sexuel.

Etudiant à l’Actor’s Studio, James Dean assista un jour à un cours donné par Marlon Brando. Il resta après le cours pour rencontrer Brando, ce qui les mena à une liaison homosexuelle passionnée qui dura tout l’hiver. James Dean était follement épris de Brando, le harcelant lorsque Brando sortait avec d’autres personnes. Il s’entraîna pour devenir un clone de Brando, imitant sa démarche, son élocution et son jeu de comédien, et s’imprégnant de la méthode de l’Actor’s Studio.

Grâce à ce travail sur lui-même, James Dean obtint en 1954 un rôle dans une pièce de théâtre de Broadway : un garçon qui séduit un touriste dans une adaptation de « L’immoraliste » d’André Gide. Il dût quitter la pièce après seulement trois semaines afin de s’envoler pour Hollywood pour le tournage d’ « East of Eden » (1955). James Dean avait été introduit au réalisateur de ce film, Elia Kazan, par son ex amant Rogers Brackett. Sur le tournage, James Dean eut des conflits avec Elia Kazan mais donna une prestation extraordinaire.

Côté vie privée, selon ses biographes, James Dean aurait eu des liaisons avec quelques femmes ouvertement, et en secret avec beaucoup d’hommes, notamment ses collègues comédiens Clifton Webb, Jack Simmons et William Bast, en plus de Brando et du producteur Rogers Brackett, mais il évita le service militaire en disant qu’il était homosexuel… Plus tard, quand on lui a demandé s’il l’était, il a répondu, « Non, je ne suis pas homosexuel. Mais je ne vais pas non plus traverser la vie avec une main attachée derrière le dos. »

Des rumeurs sur l’homosexualité de James Dean commencèrent à se répandre avec sa célébrité grandissante et il se fiança rapidement avec l’actrice Pier Angeli – à cette époque où il était impossible aux vedettes masculines d’être ouvertement gay, il n’était pas inhabituel pour des acteurs gay comme Rock Hudson de se marier pour faire croire qu’il étaient hétéros. Mais Pier Angeli rompit brusquement les fiançailles pour se marier avec le chanteur Vic Damone, ce qui fit augmenter les rumeurs sur l’homosexualité de James Dean.

En fait, il est notoire que James Dean fréquentait des bars gays, et les gens qui le connaissaient à l’époque disent qu’il était homosexuel (et non bisexuel), notamment le réalisateur Nicholas Ray et le scénariste Gavin Lambert.

James Dean joua ensuite dans « La fureur de vivre » (1955), le film qui allait le consacrer star hollywoodienne, bien que sorti après son décès. Un classique du cinéma sur le mal-être et la colère des adolescents, il contient un sous-thème gay incarné par la relation entre les personnages de James Dean et Sal Mineo. Grâce à son honnêteté et à sa tendresse, cette relation codée a séduit des générations entières de jeunes homosexuels. James Dean incarnait une masculinité non conventionnelle qui défiait les attentes rigides de la prude Amérique des années 1950.

Après avoir terminé « La fureur de vivre », James Dean enchaina avec le tournage du film épique « Géant » (1956), d’après le roman d’Edna Feber. Dans ce film, la transformation de James d’ouvrier agricole en baron du pétrole est magistrale, malgré la mésentente régnant sur le plateau entre James Dean et sa co vedette Rock Hudson qui était aussi secrètement gay.

Peu après avoir fini toutes ses scènes, le 30 septembre 1955, James Dean alla faire un tour de voiture avec un ami mécanicien dans sa Porsche et fit un accident dans lequel il fut presque décapité près de Salinas en Californie. Sa mort prématurée, à l’aube d’une carrière immensément prometteuse, le catapulta vers la gloire et fit beaucoup pour le succès de « La fureur de vivre » et « Géant ».

sources Gay Influence et Homo History

Conclusion : tant d’années à près, il est dificile d’en être sûr à 100 %, mais mon intuition me dit que James Dean était gay (et non bisexuel), renforcée par cette video, où Elizabeth Taylor sa co-vedette dans « Géant » parle de « Jimmy Dean » comme étant un « homme gay » au même titre que Montgomery Clift et Rock Hudson, les grands amis de Liz Taylor.

Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!

Publicités

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, Ciné/TV royal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s