Joyeux… Wentworth Miller

De très nombreux prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux jeunes qui ont été brimés à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur Wentworth Miller, acteur et scénariste américain, né le 2 juin 1972 à Chipping Norton (Oxfordshire, Angleterre). A la fois irrésistible beau gosse et acclamé par les critiques, il est célèbre en tant que personnage principal de la série à succès « Prison Break », où il incarne Michael Scofield, un jeune ingénieur qui s’est fait emprisonner délibérément afin de sauver son frère condamné à mort pour un meurtre qu’il n’a pas commis.

Wentworth a aussi écrit des scénarios pour le cinéma, le premier étant « Stoker », thriller réalisé en 2013 par le réalisateur sud-coréen Park Chan-wook librement inspiré de « L’ombre d’un doute » le classique d’Alfred Hitchcock avec en vedette Nicole Kidman. Wentworth Miller a aussi écrit le prequel de « Stoker » et doit écrire le remake américain du film français « Harry, un ami qui vous veut du bien » intitulé « With a Friend Like Harry ».

Wentworth Miller a tenté de se suicider à cause de l’homophobie quand il était adolescentLe Figaro et Gay Influence septembre 2013

Le héros de « Prison Break » a fait la une des journaux le mois dernier lorsqu’il a déclaré être gay, dans un communiqué adressé à la directrice du Festival du Film de St Petersbourg auquel il avait été invité en tant que scénariste du film « Stoker ». Dans le communiqué, il déclinait l’invitation pour protester contre le vote d’une loi homophobe par le gouvernement russe. Maintenant, la vedette sexy de 41 ans lance une nouvelle bombe en révélant qu’il a tenté de suicider quand il était ado car incapable d’accepter son homosexualité.

Le « New York Daily News » a reporté que Wentworth était invité du Gala « Human Rights Watch » à Seattle le 7 septembre (2013) et qu’il y a avoué avoir tenté de mettre fin à ses jours « plus d’une fois » lorsqu’il était jeune et luttait pour cacher qu’il était gay.

« En grandissant j’étais une cible. Il fallait parler de la bonne manière, se tenir de la bonne manière, tenir son poignet de la bonne manière… Chaque jour était un test où je pouvais échouer de mille façons, me trahir de mille façons, ne pas être à la hauteur de ce qui était considéré normal et acceptable par les autres… »

Une tension constante qui l’a poussé à tenter de se suicider. « La première fois où j’ai essayé de me tuer, j’avais 15 ans. J’ai attendu que ma famille parte pour le weekend et d’être seul dans la maison, pour avaler une boite de pilules. Je ne me souviens plus de ce qui est arrivé les deux jours suivants, mais je sais que lundi matin, j’étais dans le bus pour retourner à l’école, faisant comme si tout allait bien. Et quand quelqu’un me demandait si c’était un appel à l’aide, je répondais que non. Vous appelez à l’aide seulement si vous pensez que quelqu’un pourra vous aider. Et je n’avais pas besoin d’aide, je voulais en finir. »

Miller a aussi indiqué qu’après être devenu célèbre grâce à « Prison Break », il a eu plusieurs fois l’occasion de faire son coming out mais ne l’a pas fait, « parce que quand je pensais à la possibilité de sortir du placard, et à l’impact que cela aurait sur moi et sur la carrière pour laquelle j’ai tant travaillé, j’étais envahi par l’angoisse. »

Car si des acteurs hétérosexuels ont été encensés pour leurs rôles en tant que personnage homosexuels dans des films à succès (« Brokeback Mountain », « Harvey Milk », « Ma Vie Avec Liberace »), l’inverse est beaucoup moins vrai.

À Hollywood et dans le monde du cinéma, un acteur homosexuel n’est souvent pas considéré «crédible» dans le rôle d’un hétérosexuel. Il suffit de passer en revue les innombrables commentaires de fans qui ont découvert que Neil Patrick Harris, le tombeur de ces dames dans « How I Met Your Mother », était en fait un homme gay (…) «Incroyable», «inimaginable», «surprenant», les adjectifs ne manquent pas.

Un problème auquel certains acteurs sont encore confrontés aujourd’hui. Sauf en France, où, étrangement, les comédiens homosexuels n’existent quasiment pas. Ou peut-être ont-ils choisi de suivre la maxime jadis empruntée par Wentworth Miller: «pour avoir des rôles au cinéma, vivons cachés»?

Voici les raisons invoquées par Wentworth Miller pour expliquer son refus de se rendre au Festival de St Petersbourg :

« En tant que personne qui a aimé séjourner en Russie par le passé et dont certains des ancêtres étaient russes, je serais heureux d’accepter votre invitation. Cependant, en tant qu’homme gay, je dois la refuser.

Je suis extrêmement gêné par l’attitude actuelle et la façon dont sont traités les hommes et femmes homosexuels par le gouvernement russe. Cette situation est intolérable, et il m’est impossible de participer en bonne conscience à un évènement festif dont l’hôte est un pays où on refuse systématiquement aux gens comme moi le droit fondamental de vivre et d’aimer librement. »

… Retrouvez Wentworth Miller dans la saison 5 inédite de « Prison Break » tous les jeudis à 21h sur M6…

… Et revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!

Publicités

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, Ciné/TV royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s