Joyeux… Truman Capote

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur le grand écrivain américain Truman Capote (1924 – 1984), dont beaucoup de romans, nouvelles et autres écrits sont considérés comme des classiques de la littérature, notamment « Breakfast at Tiffany’s (1958) et « De sang-froid » (« In Cold Blood ») (1965) un « roman de non-fiction » où Capote suit le trajet de deux assassins. A ce jour une vingtaine de ses oeuvres ont été adaptées sur grand et petit écran.

Truman Capote, grand écrivain gay

Truman Capote (1924-1984) était une langue de vipère qui avait le don de lancer des remarques scandaleuses qui faisaient l’effet de bombes et de se faire des ennemis. Sa vie – une orgie incessante de beuveries, fêtes et commérages – fut un bordel immonde, dès sa jeunesse.

Il était ouvertement gay, avec une affectation vocale et des manières efféminées qui faisaient fuir beaucoup de gens. Il mesurait seulement 1.60 m et avait une voix aigüe avec un cheveu sur la langue. Ses cures de désintoxication pour drogues et alcoolisme et ses dépressions à répétition défrayèrent souvent la chronique.

Il avait pour amis diverses célébrités du monde littéraire, journalistique, cinématographique et théâtral, des membres de familles royales et de la haute société, aux Etats-Unis et à l’étranger, notamment Marilyn Monroe, Tennessee Williams, Norman Mailer… Il était surtout un écrivain au talent extraordinaire.

Son roman « Les Domaines hantés » (« Other Voices, Other Rooms ») (1948) qui figura sur la liste des bestsellers du « New York Times » pendant 9 semaines, est un autobiographie à peine voilée de son enfance dans l’Alabama, dont le personnage principal est Joel, un jeune garçon qui, au travers de sa rencontre avec un travesti, découvre et apprend à accepter sa propre homosexualité.

Le court roman « Petit déjeuner chez Tiffany » (« Breakfast at Tiffany’s) (1958) a pour héroïne Holly Golightly, une jeune femme touchante et irresponsable, l’un des personnages les plus célèbres qu’il ait inventés, et un style qui fit dire à Norman Mailer que Capote était « l’écrivain le plus parfait de ma génération ».

Le film fut adapté au cinéma avec une Holly Golightly qui restera dans l’histoire du cinéma comme l’un des rôles les plus marquants d’Audrey Hepburn, bien que Capote pensait que l’actrice n’avait rien à voir avec le personnage qu’il avait créé et qu’il ait fortement critiqué les nombreuses différences entre le film et son roman.

Mais c’est un quadruple meurtre qui eut lieu en 1959 au Kansas qui inspira son oeuvre la plus forte, « De sang froid » (« In Cold Blood ») (1965); le succès considérable de ce livre, qui se vendit à des millions d’exemplaires, lui apporta tout ce qu’il souhaitait, la fortune, la célébrité et une vie mondaine éclatante.

« Capote », biopic qui sortit dans les salles de cinéma en 2005 et fut acclamé par les critiques, où Capote est joué par Philip Seymour Hoffman, raconte les années que Capote a passées à enquêter et à écrire ce livre au succès colossal.

Dans sa vie, Truman Capote connut deux relations de longue durée : le prof d’université Newton Arvin de 1946 à 1949, et le danseur classique et écrivain Jack Dunphy (de 1949 au décès de Capote), mais ce ne furent pas les seules. Capote a avoué avoir eu des liaisons sexuelles avec l’acteur Errol Flynn et d’autres célébrités bisexuelles.

« Prières exaucées » (« Answered Prayers: The Unfinished Novel ») (1986, paru après son décès) est un roman inachevé dont divers extraits furent publiés dans le magazine « Esquire » en 1975-76 et provoqua sa chute de la jet set : Capote y trahit les confidences très privées de ses célèbres amis Tennessee Williams et le couple William et Babe Paley.

Par la suite, malgré un lifting, un régime amincissant et des implants capillaires, Truman Capote devint un reclus, après que son permis de conduire lui fut retiré et une crise hallucinatoire en 1980.

À la suite de deux mauvaises chutes consécutives, Truman fut soigné pour une phlébite. Il mourut à Bel Air, un beau quartier de Los Angeles, en 1984, d’une surdose médicamenteuse associée à un cancer du foie et à un affaiblissement général de sa santé depuis sa phlébite. Il vivait dans la maison de Joanna Carson, l’ex-femme de l’animateur TV Johnny Carson, qui l’avait souvent invité dans son émission télé. Il est inhumé au Westwood Village Memorial Park Cemetery (Los Angeles).

Lorsqu’il mourut, son rival écrivain Gore Vidal déclara que c’était « bon pour ma carrière. »

wikipedia + Gay Influence – traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !! …

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Joyeux… Truman Capote

  1. Aaah Truman Capote. Un sacré personnage !

  2. Carole dit :

    C’est toujours un plaisir de te lire.
    Bonne soirée, bises.

  3. Personnage impressionnant, merci pour la découverte.Bises et bon dimanche à toi

  4. From the avenue... dit :

    des années que je veux lire « de sang froid » et que je recule sans cesse…pourquoi ? Allez donc savoir…

  5. Isa Poitou dit :

    Je dois avouer que je le connaissais que par « Breakfast at Tiffany’s ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s