Joyeux… Frederic Chopin

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur Frédéric Chopin, l’un des plus grands compositeurs et plus célèbres pianistes du XIXe siècle. Sa musique est encore aujourd’hui l’une des plus jouées et demeure un passage indispensable à la compréhension du répertoire pianistique universel.

Frédéric Chopin, compositeur prodige immortel … gay

Frédéric François Chopin est un compositeur et pianiste virtuose franco-polonais, né en 1810 sur le territoire du duché de Varsovie (dans l’actuelle Pologne), et mort en 1849 à Paris (à 39 ans).

Chopin est issu du côté de son père d’une famille d’origine lorraine. Après sa formation au Conservatoire de Varsovie et un début de carrière en Pologne et à Vienne, il choisit de s’installer en France où il développe son inspiration dans l’effervescence du monde pianistique parisien et dans le souvenir de sa patrie meurtrie. Il y rencontre George Sand, qui sera sa compagne pendant neuf ans.

Reconnu comme l’un des plus grands compositeurs de musique de la période romantique, Frédéric Chopin est aussi l’un des plus célèbres pianistes du XIXe siècle. Avec Franz Liszt, il est le père de la technique moderne de piano et son influence est à l’origine de toute une lignée d’autres grands compositeurs tels que Gabriel Fauré, Maurice Ravel, Claude Debussy, Sergueï Rachmaninov ou Alexandre Scriabine.

Homosexualité

Voici des faits démontrant l’homosexualité de Chopin selon l’historien Michel Larivière :

Chopin avait pour meilleur ami Tytus Wojciechowski, un géant aux épaules de bûcheron de deux ans son aîné, qu’il avait rencontré au pensionnat (Tytus devint ensuite ingénieur agronome et eut deux garçons avec la fille d’un comte Poletyłło dont le second fut prénommé Frédéric). L’amour homosexuel de Chopin pour le beau Tytus est évident dans les lettres qu’il lui envoie… Ainsi le 3 octobre 1839, le jeune compositeur écrit de Paris à Tytus, resté en Pologne : « C’est en vain, je le sais, que je t’aime. Pourtant je voudrais que tu m’aimes toujours davantage (…)

Une autre lettre, écrite à Tytus alors que Chopin était encore à Varsovie, indique que ses relations féminines étaient des couvertures pour cacher son homosexualité : « J’irai rendre visite à Mlle de Moriolles, ce sont là mes amours avouées. Je ne me serais jamais cru capable d’être dissimulé à ce point. Je n’ai pas l’intention de rester à Varsovie et si tu t’imagines, comme tant d’autres, que c’est une intrigue amoureuse féminine qui me retient, rejette cette pensée. Mon véritable amour est malheureusement impossible à déclarer : je t’aime à la folie, j’aimerais te dorloter et l’être par toi. Laisse-moi t’embrasser. Reçois mes plus sincères étreintes, car je n’ai que toi. »

D’autres lettres écrites par Chopin adolescent révèlent le désir physique et la profonde affection qu’il voue à d’autres amis de sexe masculin … il emploie toujours le même ton exalté; il écrit par exemple à Jean Matuszinski : « Mon âme, mon chéri, mon Jeannot bien-aimé, je te baise cordialement la bouche. Aime-moi, mon bien-aimé. Tend tes lèvres à ton ami. Je n’aime que toi, donne-moi ta bouche. »

En revanche, on ne trouve aucune déclaration d’amour du Chopin adolescent à une jeune fille.

Quant à sa relation avec George Sand, elle était platonique. Le 18 mai 1847, celle-ci confie dans une lettre à son ami Grzymala : « Il y a sept ans que je vis avec Chopette comme avec une vierge. »

Le grand amour dont parlent les historiens serait donc une légende, ce que la correspondance de George Sand confirme :

« [Chopin est] (…) ange au beau visage, semblable à une grande femme triste, [qui] ne peut franchir le pas entre une profonde amitié et un acte charnel avec une femme. »

wikipedia + « Homosexuels célèbres de l’Histoire » (Michel Larivière) – résumé par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !! …

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Joyeux… Frederic Chopin

  1. Carole dit :

    Bonne soirée, bises.

  2. Osyth dit :

    I love these articles you write. They are always fascinating, revealing and entertaining. But often sad, also. That homosexuality was considered something that had to be hidden makes me very sad.

  3. Osyth dit :

    They really do my sweet friend 😊

  4. Isa Poitou dit :

    Merci pour ces infos :)!

  5. Je ne l’ai pas connu personnellement mais je peux me faire des intraveineuses de ses nocturnes ! Merci Roi Joyeux !

  6. Sylvie dit :

    Il avait l’air d’avoir un cœur d’artichaut Chopinou 😉 J’adore l’image issue de la bibliothèque nationale de Paris, j’ai l’impression d’y voir beaucoup de tendresse et de romantisme sur son visage 😉

  7. Lunesoleil dit :

    A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:
    Vous connaissez les valses de Chopin ?, et si je vous disais il existe un astéroïde sous le code 3784, découvert le 31 octobre 1986 , l’astéroïde Chopin se trouvait à 27° Taureau en phase rétro. Mais le plus surprenant, avec la date de naissance de Chopin du 1er mars 1810 diffusé sur astrotheme l’astéroïde Chopin se trouve aussi à 27° du Taureau, quelle magnifique coïncidence.
    Actuellement l’astéroïde se trouve en conjonction Saturne en Capricorne.
    A noter dans vos agendas du 15 juin au 15 septembre 2018 l’astéroïde Chopin sera en phase rétro dans le signe du Verseau et en conjonction le Noeud sud, la queue du dragon ou encore Ketu en astro Vedique.
    D’après cet article en reblog, Chopin aurait été homosexuelle et me fais rebondir sur l’astéroïde Sappho, poétesse et homosexuelle du VIIème siècles et se trouvait au moment de l’éclipse lunaire en conjonction le Soleil/Venus/Junon la déesse du mariage et bien entendu du Noeud sud et y sera encore pour l’éclipse du 15 solaire du 15 février 2018 …
    Pour revenir sur Chopin, chez moi en conjonction Vénus et ma période Chopin lorsque j’avais 20 ans , surtout les valses … 🎹🎵🎶🎶🎶🎶🎶🎵🎹

  8. roijoyeux dit :

    Extraordinaire !! … Merci Lunesoleil pour ces célestes informations !!!

Répondre à Gilles Labruyère Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s