Joyeux… Drew Barrymore

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur l’actrice américaine Drew Barrymore, enfant prodige issue d’une famille de comédiens réputés. Drew est célèbre notamment pour avoir joué dans « E.T. l’extraterrestre », « Charlie et ses drôles de dames », « A tout jamais : une histoire de Cendrillon » …

Drew Barrymore, actrice aux multiples talents … bisexuelle

Drew Barrymore est une actrice, productrice et réalisatrice américaine, née le 22 février 1975 à Culver City (Californie). Elle est la petite-fille de l’acteur John Barrymore et la filleule du réalisateur Steven Spielberg.

Issue de la famille Barrymore qui compte plusieurs personnalités du cinéma américain, elle devient célèbre à l’âge de sept ans grâce à son rôle de la petite Gertie dans « E.T. l’extra-terrestre » (1982) de Steven Spielberg.

Elle dévoile l’étendue de son talent deux ans plus tard dans « Charlie » (adaptation du roman « Firestarter » de Stephen King) où elle incarne une fillette possédant le pouvoir de pyrokinésie. Avant d’avoir atteint l’âge de 10 ans, elle tourne dans plusieurs autres films, dont « Divorce à Hollywood » (1984), pour lequel elle obtient une nomination au Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle.

Cette célébrité précoce ne lui sera d’abord pas très bénéfique : elle découvre l’alcool à 9 ans, fume du cannabis à 10 et prend de la cocaïne à 12. La vie nocturne et les fêtes constantes qu’elle mène deviennent un sujet populaire dans les médias.

À l’âge de treize ans, elle entre en cure de désintoxication, mais fait une tentative de suicide à 14 ans, ce qui lui vaut un nouveau séjour en cure. L’année suivante, elle obtient son émancipation et emménage dans son propre appartement à New York. À l’âge de 16 ans, elle décide de revenir vivre avec ses parents. Mais ces derniers refusent et lui demandent de retourner à son appartement, ce qu’elle finit par faire. Ne supportant pas le rejet de sa famille, elle tente une nouvelle fois, à l’âge de 17 ans, de se suicider. À la suite de cela, elle doit repartir en cure de désintoxication, mais refuse, ce qui lui vaut un placement en hôpital psychiatrique.

Fort heureusement, Drew Barrymore se sépare de ses problèmes de drogues en entrant dans l’âge adulte. Elle fait un retour fracassant dès le milieu des années 1990 notamment avec « Scream » de Wes Craven (1996), « Tout le monde dit I love you » de Woody Allen (1997) et « À tout jamais » d’Andy Tennant (1998). Mais c’est dans les années 2000 qu’elle obtient ses plus gros succès avec « Charlie et ses drôles de dames » et sa suite, puis avec « Amour et amnésie » (2004) pour lequel elle officie également comme productrice. Elle n’hésite pas à changer de registre avec des films tels que « Confessions d’un homme dangereux », « Écarts de conduite » et « Donnie Darko » dont elle est également la productrice exécutive.

En 2009, Drew Barrymore a gagné un « Screen Actors Guild Award » et un Golden Globe pour sa prestation dans « Grey Gardens » (2009). La même année, sort son tout premier film en tant que réalisatrice, « Bliss », dont le rôle principal est interprété par Ellen Page.

Drew Barrymore est actuellement la vedette de la série de Netflix « Santa Clarita Diet » (2017).

Vie privée

Drew Barrymore fait partie des célébrités féminines qui n’ont jamais eu honte d’avouer avoir eu des relations avec d’autres femmes dans leur vie. Elle est sans complexe quand il s’agit de parler de sa sexualité. Elle a admis dans plusieurs interviews datant des années 2000 qu’elle s’est toujours considérée bisexuelle. Elle a déclaré avoir couché avec plusieurs femmes quand elle était jeune et pris plaisir à explorer son propre corps à travers celui d’une autre.

Mariée à trois reprises (à des hommes), elle a eu deux enfants.

wikipedia + youtube – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, Ciné/TV royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Joyeux… Drew Barrymore

  1. Carole dit :

    Quelle enfance ! je ne savais pas qu’elle avait connu si jeune la drogue.
    Bonne soirée, bises.

  2. Isa Poitou dit :

    Quel parcours elle a eu cette actrice :)!

  3. Adorable Drew ! Des bisous : )

  4. Encore une fois, tu m’apprends plein de choses ! En même temps, c’est vrai que je ne m’intéresse pas beaucoup à la vie privée des stars. Biz

  5. She’s wonderful and I loved reading about her in your article (and practice my French that way too 😉)!

  6. da-AL dit :

    you always do such great research!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s