Joyeux… Arthur Rimbaud

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article Arthur Rimbaud (1854 – 1981), un des plus grands prodiges de la littérature française.

Arthur Rimbaud, génie de la poésie et … gay

Celui qu’on considérera après sa mort comme le Prince des poètes laissera une œuvre magistrale écrite durant son adolescence. En effet, Arthur Rimbaud a écrit ses premiers poèmes à 15 ans mais cessera l’écriture à l’âge de 20 ans et décédera à 37 ans.

Né à Charleville dans les Ardennes, il est élevé par une mère sévère, son père ayant quitté le foyer lorsqu’il avait 6 ans. Elève brillant mais révolté, il se sent très vite à l’étroit dans cette ville et après plusieurs fugues, se retrouve en 1871, à 17 ans, à Paris à l’issue du siège de la ville. Il ne cache pas que pour gagner sa liberté, il n’hésite pas à se faire entretenir par de vieux messieurs fortunés.

Son physique avantageux et son beau visage d’adolescent sauvage seront son principal atout même s’ils lui vaudront aussi d’être violé à son arrivée à Paris par une bande de soldats de la Commune. A 15 ans, il écrit ses premiers poèmes et à 17 ans il en fait parvenir à Verlaine, plus âgé que lui de 10 ans. Les deux hommes se rencontrent en septembre 1871 et débute une histoire d’amour mouvementée.

Verlaine quittera sa femme pour son jeune poète et ils parcourront l’Europe ensemble de Bruxelles à Londres. De déchirures en disputes, les deux hommes exercent une fascination l’un pour l’autre. Verlaine est torturé par son homosexualité et partagé entre sa vie de famille avec sa femme et le fils qu’elle lui a donné et son attirance pour la beauté mais aussi pour la liberté d’esprit de Rimbaud.

Rimbaud, c’est tout le contraire, il mord la liberté à pleines dents, se moque des conventions, rejette avec impertinence et violence la moralité de son siècle et éprouve un amour sans partage pour Verlaine. Leur amour sera profond et inspirera leur poésie, bien que réécrite après leur mort pour expurger toutes les allusions trop ouvertement homosexuelles.

Il faut relire les premières éditions publiées de leur vivant pour découvrir l’homo-érotisme de leurs textes. Mais cette relation s’arrêtera en juillet 1873 à Bruxelles lorsque Verlaine blessera légèrement Rimbaud d’un coup de feu à l’occasion d’une de leurs disputes arrosées d’absinthe. Dès lors, Verlaine sera condamné à deux ans de prison et débutera sa descente aux enfers entre l’absinthe, la maladie et la pauvreté.

Rimbaud, quant à lui, cessera définitivement d’écrire non sans avoir encore publié « Une saison en enfer » et un dernier recueil de poèmes, « Les illuminations ». Dès lors, il continuera à mordre la vie à pleines dents. l’Allemagne, l’Italie, la Scandinavie, l’Asie et l’Afrique serviront de cadre à ses pérégrinations. Il exercera divers petits métiers pour vivre, connaîtra des aventures invraisemblables, conséquences de sa liberté d’esprit et de sa totale incapacité à s’intégrer dans la société. En 1891, il est en Afrique lorsqu’une violente douleur dans le genou l’oblige à rentrer à Marseille où il est amputé. Mais les métastases gagnent le reste du corps et il meurt rapidement.

Son œuvre constitue une véritable bouleversement dans l’écriture poétique. En moins de 5 ans d’écriture, il aura révolutionné tous les codes qui géraient la poésie française et tous les poètes qui lui succèderont s’en inspireront. Un siècle plus tard, ces textes seront encore mis en musique par Léo Ferré, Patti Smith, Jean-Louis Aubert, Robert Charlebois et tant d’autres. Rimbaud a véritablement ouvert la voie de la poésie du XXe siècle et reste encore très contemporain.

source : Hexagone Gay

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Joyeux… Arthur Rimbaud

  1. iotop dit :

    Bon jour,
    « ces textes seront encore mis en musique par Léo Ferré, … » Léo Ferré a superbement, magistralement mis en musique, interprété Rimbaud. Par exemple comme « Le bateau ivre ».
    Max-Louis

  2. Carole dit :

    Bonne soirée, bises.

  3. lebouquinivre dit :

    Quel bel article!
    J’ai tellement d’admiration et de respect pour cet homme et ses textes époustouflants.. ❤️

  4. Isa Poitou dit :

    Un grand artiste :)!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s