Joyeux… Jean Marais

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur Jean Marais (1913 – 1998), acteur de légende du cinéma français, qui a remporté un César d’honneur en 1993. Il était également metteur en scène, écrivain, peintre, sculpteur, potier et cascadeur…

Jean Marais, légende du cinéma et … gay

Jean Marais est né dans la ville portuaire de Cherbourg en 1913. Ses parents se séparèrent après le retour de son père de la 1ère Guerre Mondiale et sa mère déménagea avec le petit Jean Marais et son frère à Paris. Mentalement instable et incapable de trouver un emploi durable, elle se mit à voler dans les magasins pour nourrir ses enfants et fit plusieurs séjours en prison. Jean Marais et son frère étaient des enfants très souvent livrés à eux mêmes et durent apprendre à se débrouiller seuls.

Après avoir été renvoyé du lycée pour s’être habillé en fille et avoir flirté avec un professeur de sexe masculin pour plaisanter, le jeune Jean Marais prit des cours de théâtre tout en exerçant divers petits boulots : dessinateur, livreur de journaux, photographe et occasionnellement acteur. En 1933, le réalisateur Marcel L’Herbier offrit à Jean Marais son premier (petit) rôle au cinéma; d’autres bien plus importants allaient suivre.

En 1937, selon la légende, un Jean Marais âgé de 24 ans alla voir une exposition de dessins de Jean Cocteau par laquelle il fut si emballé qu’il se mit en tête de rencontrer Cocteau… Mais les cyniques pensent plutôt que Jean Marais, qui était alors débutant, a cherché à rencontrer Cocteau par ambition car celui-ci était déjà célèbre et fait avancer les carrières d’hommes plus jeunes, notamment les poètes et romanciers John le Roy, Raymond Radiguet et Jean Desbordes…

… Et Jean Cocteau allait faire de même, de manière encore plus spectaculaire, pour le jeune et beau Jean Marais…

… Plus tard, Jean Marais a admis que bien que n’étant pas un gigolo, il avait vu en Cocteau une opportunité, en tous cas au tout début. Mais dans les dix jours suivant leur première rencontre, Cocteau avait rendu Jean Marais fou d’amour pour lui. Les deux hommes devinrent bientôt le couple gay le plus connu de Paris. Leur relation fut très intense et connut très rarement des moments calmes.

Cocteau décela en Marais un potentiel de comédien et commença immédiatement à créer des rôles pour lui au cinéma. Avant de rencontrer Jean Marais, Cocteau fumait de l’opium pour trouver l’inspiration et était devenu lourdement dépendant à cette drogue. Mais avec Jean Marais pour muse, il eut la force de vaincre cette addiction.

Cocteau et Jean Marais décidèrent de rester à Paris pendant l’occupation nazie malgré l’énorme danger; tout le monde savait qu’ils étaient en couple. Mais Cocteau avait des admirateurs aux bras longs qui protégèrent les deux hommes, même lorsque Jean Marais mit un coup de poing à un critique collaborateur qui avait écrit une mauvaise critique sur une de pièces de théâtre de Cocteau.

Les noms de Cocteau et Marais furent traînés dans la boue par la presse, qui était contrôlée par les nazis, mais ils ne furent jamais arrêtés ni déportés en camp de concentration. Jean Marais essaya de rejoindre la Résistance mais il aurait été rejeté à cause de son homosexualité. En fait le rejet était davantage dû à sa grande gueule, un trait de caractère qui aurait pu avoir des conséquences désastreuses pour les autres résistants, qui devaient agir discrètement.

Après la guerre, Cocteau et Jean Marais tournèrent ensemble des films remarquables : « La Belle et la Bête » (1946), « Les Parents Terribles » (1948), « Orphée » (1949) et « Coriolan » (1950).

Et Jean Marais joua aussi les premiers rôles dans de nombreux grands succès du cinéma français, réalisés par d’autres metteurs en scène, notamment : « Aux yeux du souvenir » de Jean Delannoy avec Michèle Morgan (1948), « Si Versailles m’était conté… » de Sacha Guitry (1954), « Elena et les Hommes » de Jean Renoir avec Ingrid Bergman (1956)…

… mais aussi « Le Bossu » de André Hunebelle avec Bourvil (1960), « Le Capitaine Fracasse de Pierre Gaspard-Huit (1961), « Le Miracle des loups » de André Hunebelle (1961), « La Princesse de Clèves » de Jean Delannoy avec Marina Vlady (1961), « Fantômas » de André Hunebelle avec Louis de Funès (1964) … « Peau d’Âne » de Jacques Demy avec Catherine Deneuve (1970)…

Après la mort de Cocteau en 1963, Jean Marais déclara, « Je regrette amèrement de ne pas avoir passé toute ma vie à servir Cocteau au lieu de penser à ma propre carrière… »

En 1996, Jean Marais apparut dans son dernier film, « Beauté volée » de Bernardo Bertolucci. Il décéda le 8 novembre 1998 à l’âge de 84 ans. Il laisse un fils adoptif, Serge Marais.

Il n’était pas inhabituel de rencontrer des couples gay à Paris à l’époque de Cocteau et Jean Marais, mais il était fort inhabituel de trouver un couple gay vivant si ouvertement ensemble, travaillant ensemble, voyageant et prenant des vacances ensemble comme un couple marié.

Beaucoup de stars de cinéma actuelles sont dans le placard et n’ont pas le courage de vivre ouvertement ensemble comme Cocteau et Jean Marais. Contrairement à Gertrude Stein et Alice B. Tolkas, Cocteau et Jean Marais ne prirent jamais la peine d’être discrets, ils n’avaient aucune honte d’être qui ils étaient; le premier couple gay moderne !

Homo History + wikipedia – traduit de l’anglais et complété par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Joyeux… Jean Marais

  1. Carole dit :

    Je ne savais pas qu’il avait eu une enfance si difficile.
    Bonne soirée, bises.

  2. iotop dit :

    Bon jour,
    Bel article. Je ne connais pas ce Jean Cocteau et j’adore Jean Marais par cette voix chaude et envoûtante. 🙂
    Max-Louis

  3. En regardant ces photos sa voix vibre en moi, quelle empreinte !

  4. meri à toi pour cet article qui remémore certains films cultes BISES

  5. Sylvie dit :

    Capitaine Fracasse, La Princesse de Clèves, Le Bossu, évidement La belle et la bête, Peau d’äne…. ET Patate avec Sylvie Vartan que j’ai revu il y a une semaine 😉
    Sa voix et son visage son imprimés à jamais dans nos mémoires. Il me semble que Marlon Brando ne se cachait pas trop non plus avec son chéri quand ils habitaient à Paris (à vérifier). Peut-être aussi que c’était plus facile dans le milieu artistique…

    • roijoyeux dit :

      Jean Marais est une exception, il y a très peu d’acteurs ouvertement gay qui jouent les premiers rôles et les héros dans des grands films qui font des millions d’entrées comme faisait Jean Marais, même aujourd’hui !

      • Sylvie dit :

        Ce que je dis n’enlève rien à la modernité du couple et leur façon ouverte et exceptionnelle comme tu dis d’assumer leur homosexualité. Ce que j’essaie d’exprimer c’est qu’avec l’extravagance du milieu, ça passe mieux que si t’étais simple ouvrier ou autre….

        • roijoyeux dit :

          J’avais compris mais j’ai répondu sur ta première partie de commentaire… C’est vrai que l’homsexualité est mieux acceptée dans le milieu du spectacle où il y a beaucoup de joyeux mais surtout en coulisses (décorateurs, stylistes, coiffeurs …)

  6. fengshui33 dit :

    C’est vraiment un très bon article et ses films ont rendus joyeux tous les Noëls de ma jeunesse. On l’adorait tous et on parlait jamais de sa vie privée, merci

  7. Isa Poitou dit :

    C’était un acteur génial, je l’adore dans « Peau d’âne » et « La belle et la bête ».
    Merci pour cette biographie complète et intéressante :).

  8. sylvieartdevivre dit :

    J’ai appris plein de choses. Les photos sont très sympas. 20 déjà qu’il est mort. Incroyable je me souviens encore de sa voix. Merci beaucoup de ce partage.

  9. lilithbliss dit :

    Je me coucherai moins bête ce soir, ce portrait était très instructif ! 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s