Joyeux… Molière

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur Molière, le plus grand dramaturge français de tous les temps et l’un des grands maîtres de la littérature occidentale comique.

Molière, le légendaire dramaturge était … bisexuel

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est un comédien et dramaturge français, né et baptisé en janvier 1622 à Paris, où il est mort le 17 février 1673.

Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes.

Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n’épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu’à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d’organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l’hostilité durable des milieux dévots.

L’œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d’entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l’enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l’étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes.

Signe de la place emblématique qu’il occupe dans la culture française et francophone, le français est couramment désigné par la périphrase « langue de Molière », au même titre que, par exemple, l’allemand est « langue de Goethe », l’anglais « langue de Shakespeare », l’espagnol « langue de Cervantès » et l’italien « langue de Dante ».

Vie privée et homosexualité

Chacun sait combien Molière aima les femmes et combien certaines de ses passions le firent souffrir. Mais était-il comme Shakespeare qui s’enflamma également pour le masculin et le féminin ?

Molière était un homme à femmes aux nombreuses conquêtes féminines, mais ce n’est qu’à l’âge de 40 ans en 1662 qu’il épousa Armande Béjart, actrice de 19 ans, qui était la soeur de sa maîtresse, Madeleine Béjart. Armande donna à Molière une fille, Esprit-Madeleine, née en 1665. Leur mariage fut tumultueux et le couple se sépara et se réconcilia plusieurs fois.

En 1670, Molière tomba amoureux (à 48 ans) d’un comédien prodige âgé de 17 ans, Michel Baron (1653-1729) et l’engagea dans sa troupe. Molière tenait tellement à l’y avoir qu’il avait obtenu une lettre du roi pour enlever le charmant acteur, malgré son contrat, à la troupe de campagne dont il faisait partie – sur les portraits conservés de Michel Baron, on peut voir sa joliesse quelque peu efféminée.

Ce fut une humiliation suprême pour Armande, l’épouse de Molière; lorsqu’elle l’apprit, elle exigea que le dramaturge fasse un choix entre elle et le garçon, et commença à faire ses bagages lorsque Molière lui fit part de sa décision. Le dramaturge et son jeune amant restèrent ensemble jusqu’à la mort de Molière.

Molière gay ou bisexuel ?

Selon le récit qu’en fait Grimarest, son premier biographe, Molière avait déjà rencontré Michel Baron en 1666, quand celui-ci n’avait que 12 ans ; il avait entrepris de le former, mais une dispute du jeune garçon avec Armande Béjart aurait causé son départ. De cet attachement de Molière pour le jeune Baron, certains auteurs modernes ont conclu à l’existence entre eux de relations homosexuelles…

Dans sa « vie de Molière », Grimarest relate aussi l’attachement passionné de l’auteur dramatique pour « son élève chéri qu’il fait coucher chez lui pour lui faire connaître ses sentiments. On ne peut s’imaginer avec quel soin Monsieur Molière s’attache à le former dans ses moeurs comme dans sa profession. »

Selon certains historiens, cela n’est pas suffisant pour conclure qu’il ait existé une liaison homosexuelle entre Molière et son élève.

Cependant, l’histoire Molière-Baron traversa les siècles d’une manière obscure et persistante. Quelques chroniqueurs du XVIIe siècle persiflèrent autour des relations de l’écrivain avec Baron. Proust y fait allusion. Le grand critique Michel Cournot en parla (…) Aujourd’hui, des spécialistes sérieux, François Regnault et Chantal Meyer-Plantureux (…) apportent leur soutien à la thèse de la double sexualité de Molière.

wikipedia + Le Point + Gay Influence

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article a été publié dans Carnet royal. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s