Joyeux… Camille Saint-Saëns

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur Camille Saint-Saëns, un des plus grands compositeurs français de l’époque post-romantique.

Camille Saint-Saëns, musicien et compositeur prodige, à la personnalité… sombre

Camille Saint-Saëns, né à Paris le 9 octobre 1835 et mort à Alger le 16 décembre 1921, est un pianiste, organiste et compositeur français, promu officier de la Légion d’Honneur en 1884.

Biographie sommaire

Enfant prodige dans la veine de Mozart, il compose dès l’âge de 5 ans et donne son premier concert avant d’avoir atteint ses 11 ans.

Opéras, symphonies, concertos, oratorios, musiques de chambre : son oeuvre est multiple et d’une grande perfection de forme.

Son opéra « Samson et Dalila » (1877), les poèmes symphoniques « La danse macabre (1875) et « Le Carnaval des animaux » (1886) restent ses morceaux les plus célèbres.

De plus, il occupe une place particulière dans l’histoire du septième art, puisqu’il est, en 1908, le tout premier compositeur de renom à composer une musique spécialement pour un film, « L’Assassinat du duc de Guise ».

Il était également un génie polyvalent qui, en plus de conquérir le monde de la musique en tant que compositeur, chef d’orchestre, critique, professeur (le compositeur Reynaldo Hahn fut son élève) et musicien, il excellait dans les domaines de l’acoustique, la géologie, l’archéologie, la botanique, les mathématiques, la philosophie (…)

Vie privée

La vie privée de Camille Saint-Saëns fut particulièrement tumultueuse. Homosexuel refoulé, il réalisa combien le mariage pourrait améliorer sa réputation, mais comme on peut s’en douter, son désir de prendre femme n’était pas manifeste. Pourtant en 1875, peu avant son quarantième anniversaire, il entama une liaison avec Marie-Laure Truffot, 19 ans, fille d’un riche notable, et l’épousa dans la foulée.

Immédiatement après la cérémonie de mariage, Saint-Saëns déclara qu’il était trop occupé pour une lune de miel et ramena Marie-Laure directement à leur maison où ils vécurent avec Madame Saint-Saëns mère. Ensuite le compositeur traita sa femme avec un profond dédain, jusqu’à ce que l’arrivée d’enfants le fasse revenir à de meilleurs sentiments.

Malheureusement la tragédie frappa la famille en 1878 lorsque les deux enfants moururent à six semaines d’intervalle : le petit André, deux ans, tomba de la fenêtre du quatrième étage, et peu après son frère cadet Jean tomba malade et décéda. Saint-Saëns tint Marie-Laure pour responsable de la mort de leurs enfants et peu de temps après, l’abandonna en plein milieu d’un voyage de vacances. Ils ne divorcèrent pas, mais Marie-Laure ne le revit plus jamais.

Saint-Saëns était solitaire et secret, et avait tendance à disparaître pendant des semaines entières. Il pouvait aussi se montrer un hôte remarquable, donnant des fêtes somptueuses pour ses amis dans sa maison parisienne; son cercle d’intimes savait qu’il s’y déguisait parfois en femme, notamment en Marguerite, l’héroïne soprano de l’opéra « Faust » de Charles Gounod. Saint-Saëns était aussi connu pour avoir dansé dans des tutus de ballerine pour amuser Tchaikovsky, son homologue gay.

Après avoir abandonné sa femme, Saint-Saëns se mit à beaucoup voyager, profitant de ses tournées à travers le monde pour vivre librement les amours masculines qu’il avait jusqu’alors refoulées. Il commença à passer ses hivers en Algérie, lieu de villégiature pour les homosexuels européens de l’époque qui pouvaient y satisfaire leurs goûts pour les adolescents arabes aisément disponibles dans ce pays.

Saint-Saëns a avoué, « Je ne suis pas homosexuel, je suis pédéraste. »

Il décéda d’une pneumonie à Alger le 16 décembre 1921 à l’âge de 86 ans.

Dictionnaire historique des homosexuels célèbres + wikipedia + Gay Influence – traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s