Joyeux… Patricia Highsmith

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur la brillante romancière américaine Patricia Highsmith, connue pour ses captivants thrillers psychologiques, desquels ont été tirés plus d’une vingtaine de films. Son premier roman, « L’Inconnu du Nord-Express », a été adapté trois fois au cinéma, notamment par Alfred Hitchcock en 1951.

Highsmith a écrit en tout 22 romans, dont une série de 5 mettant en scène le personnage de Tom Ripley, et de nombreuses nouvelles, tous teintés de suspense et d’humour noir, et où on croise beaucoup de gay et de lesbiennes, comme Tom Ripley et les deux héros de « L’Inconnu du Nord Express » …

Patricia Highsmith, reine du polar… lesbienne

Mary Patricia Plangman, dite Patricia Highsmith, du nom du second mari de sa mère, est née à Fort Worth (États-Unis) le 19 janvier 1921 et morte à Locarno (Suisse) le 4 février 1995.

Élevée par sa grand-mère à New York, elle s’intéresse à l’écriture dès l’adolescence. Elle fait de brillantes études de lettres classiques qu’elle termine diplômée de l’université Columbia en 1942 à 21 ans.

Pour subvenir à ses besoins, elle exerce divers métiers. Entre autres elle est, un temps, scénariste de comics et écrit des histoires sur le super-héros Captain Marvel. Elle publie sa première nouvelle en 1944 (« L’Héroïne » dans le magazine Harper’s Bazaar) puis s’attelle à la rédaction de son premier roman, « L’Inconnu du Nord-Express » (« Strangers on a train ») qui sort avec succès en 1950. Alfred Hitchcock en achète aussitôt les droits d’adaptation cinématographique et en tire un de ses meilleurs films à suspense.

Après un roman « Carol » (ou « The Price of Salt ») publié en 1952 sous le pseudonyme de Claire Morgan en raison de la description de relations lesbiennes qui connaissent une fin heureuse, un séjour en Europe lui inspire le personnage cruel et mystérieux de « Monsieur Ripley » (« The talented M. Ripley ») qu’elle réutilisera dans quatre autres romans. « Monsieur Ripley », publié en 1955, est l’un de ses plus grands succès. Grand prix de littérature policière, il fera l’objet de deux adaptations cinématographiques, « Plein Soleil » (1960) et « Le Talentueux Mr. Ripley » (2000).

Patricia Highsmith s’établit ensuite en Europe (d’abord en Angleterre, puis en France et en Suisse) où ses livres suivants sont plus appréciés que dans son pays d’origine. Son œuvre se compose d’une vingtaine de romans, d’un grand nombre de nouvelles et d’un essai (« L’Art du suspense »).

Elle affirmait n’avoir aucun goût particulier pour le roman policier, vivait essentiellement seule pour ne pas être dérangée dans ses travaux d’écriture et appréciait la compagnie des chats. Dans les années 70, elle vécut en France, dans un village proche de Nevers (Nièvre) avec ses deux chats Siamois, Semians et Tinker.

Elle meurt en 1995, âgée de 74 ans, des suites d’une leucémie.

Son fonds d’archives se trouve aux Archives littéraires suisses à Berne.

Prix d’excellence et distinctions

  • 1946 : O. Henry Award de la meilleure première nouvelle pour « L’Héroïne »
  • 1951 : Nomination pour le prix Edgar-Allan-Poe du meilleur premier roman pour « L’Inconnu de Nord-Express »
  • 1956 : Nomination pour le prix Edgar-Allan-Poe du meilleur roman pour « Monsieur Ripley »
  • 1957 : Grand prix de littérature policière pour « Monsieur Ripley »
  • 1964 : Gold Dagger Award du meilleur roman étranger de la Crime Writers’ Association of Great Britain pour « Les Deux Visages de Janvier »
  • 1975 : Prix de l’Humour noir pour « L’Amateur d’escargot »
  • 1990 : Officier dans l’ordre des Arts et des Lettres, décoration décernée par le Ministère de la Culture de la France pour l’ensemble de son oeuvre

Vie privée et homosexualité

Patricia Highsmith était sexuellement attirée uniquement par les femmes et a surtout eu des relations sexuelles avec des femmes; mais quand elle était jeune, elle a essayé l’amour avec des hommes bien que n’éprouvant pas d’attirance physique pour eux. Elle a écrit dans son journal : « le visage masculin ne m’attire pas, il n’est pas beau à mes yeux » (…)

Elle explique avoir « essayé d’aimer les hommes. J’aime la plupart des hommes davantage que je n’aime les femmes, mais pas au lit. »

Highsmith a décrit ses désagréables expériences intimes avec des hommes : [c’est comme si j’avais] un tampon à récurer sur la figure, avec la sensation d’être violée au mauvais endroit, qui entrainait très vite l’envie de déféquer » (…)

En 1943, elle a eu une liaison avec l’artiste Allela Cornell et en 1949, est devenue proche du romancier Marc Brandel, pour lequel elle a essayé de « se normaliser sexuellement » sans succès. Entre 1959 et 1961, elle a eu une relation homosexuelle avec l’écrivain Marijane Meaker.

Patricia Highsmith n’a jamais été mariée et n’a pas eu d’enfants.

wikipedia – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Joyeux… Patricia Highsmith

  1. Sarah dit :

    Oh, I love her novels! The Talented Mr Ripley was one of my favourites. 😊

  2. Elle ne mâchait pas ses mots…et quelle oeuvre !

  3. Cristina dit :

    J’ai honte, je n’ai lu aucun livre de Patricia !
    C’est grave ?
    Va falloir y remédier 😉
    Bon dimanche soir Roijoyeux

  4. Cristina dit :

    Je ne sais pas si ça fait longtemps mais c’est génial que tu aies fait une liste des personnalités que tu chroniques.
    Voilà qui est dit 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s