Joyeux… Lindsay Lohan

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur l’actrice et chanteuse prodige Lindsay Lohan.

Lindsay Lohan, belle, talentueuse et … gay

Lindsay Lohan, née le 2 juillet 1986 à New York, est une actrice et chanteuse américaine. Elle a commencé sa carrière d’actrice très jeune dans des films à succès tels que « À nous quatre » (1998) ou « Freaky Friday : dans la peau de ma mère » (2003), et elle est également célèbre pour le film à succès « Lolita malgré moi » (2004) des studios Paramount. À partir de la seconde moitié des années 2000, sa carrière est ralentie par des frasques largement relayées par la presse people.

Jeunesse et révélation chez Disney

Aînée de quatre enfants, Lindsay Dee Lohan est née dans une famille d’artistes new-yorkais italo-irlandais. Sa mère, Dina, dansait dans la troupe des Rockettes de la légendaire salle de spectacle new-yorkaise « Radio City Music Hall » avant de s’illustrer dans des feuilletons télévisés ; son père, Michael Lohan, s’est fait connaître dans le feuilleton « As the World Turns ». Elle a deux frères, Michael et Dakota, et une sœur, Ali Lohan également actrice.

Lindsay a commencé sa carrière très tôt, tournant dans des publicités dès l’âge de 3 ans. Elle a 10 ans en 1996 lorsqu’elle intègre le casting du soap opera « Another World » pour quatre épisodes, sa première apparition en tant qu’actrice. Pendant l’été 1998, elle incarne des soeurs jumelles dans la comédie romantique « À nous quatre », réalisée par la scénariste nommée aux Oscars Nancy Meyers. Le film reçoit de bonnes critiques et connait un joli succès en salles. La prestation de la jeune actrice est couverte d’éloges et lui vaut le « Young Artist award » de la Meilleure jeune actrice dans un long-métrage. Elle signe un contrat avec le studio producteur du film, Walt Disney Pictures pour trois autre long-métrages.

En 2000, Lyndsay joue les garçons manqués dans le téléfilm fantastique « Grandeur Nature », où elle possède une poupée qui prend forme humaine (jouée par le mannequin Tyra Banks), et en 2002, elle joue la détective en herbe dans le téléfilm « Opération Walker ». En 2003, elle revient au cinéma avec la comédie fantastique « Freaky Friday : dans la peau de ma mère » de Mark Waters. Elle y échange son corps avec celui de sa mère, incarnée par Jamie Lee Curtis. Les prestations des deux actrices sont merveilleuses, le film reçoit d’excellentes critiques et s’impose comme le plus gros succès de sa jeune carrière rapportant 160 millions de $ recettes à travers le monde. Jamie Lee Curtis reçoit une nomination aux Golden Globes pour ce rôle et Lindsay Lohan remporte le MTV Movie Award de la meilleure révélation féminine.

Ascension (2004 – 2005)

(…) En 2004, elle a 18 ans et sa première incursion hors des studios Disney, la comédie « Lolita malgré moi », encore réalisée par Mark Waters, est un énorme succès critique et commercial. L’actrice s’impose comme une jeune star montante à Hollywood, face à d’autres jeunes premières : Rachel McAdams et Amanda Seyfried. Le scénario imaginé par Tina Fey raconte l’histoire d’une adolescente ayant grandi aux quatre coins du monde, amenée à devoir s’intégrer dans un lycée californien. Elle y est confrontée à un environnement bien plus violent et dangereux que la jungle – le titre original, « Mean Girls », est bien plus parlant que le titre français.

« Lolita… » rapporte 86 millions $ rien qu’aux état-Unis et lui fait gagner le statut d’actrice « bankable » et un salaire de 7.5 millions $ pour son film suivant, « Lucky Girl » (2006) réalisé par Donald Petrie.

Une des jeunes actrices les plus recherchées de l’industrie, elle joue ensuite dans « Bobby » (2006) film racontant l’assassinat de Bobby Kennedy (frère du Président des Etats-Unis John Kennedy) aux côtés de Demi Moore et Sharon Stone, puis dans la comédie fantastique « La coccinelle revient » (2006), une sorte de suite à « Un amour de coccinelle » (1968) sur une voiture ayant des sentiments humains, et enfin dans « The Last Show » (2006) drame musical encensé par les critiques, réalisé par Robert Altman.

A la même époque, en plus de sa florissante carrière au cinéma, Lindsay Lohan se lance dans la musique, en sortant un album intitulé « Speak » en décembre 2004 ; les critiques sont désastreuses mais les ventes excellentes, confirmant la popularité de la jeune star auprès d’un public d’adolescent.

Passage au second plan

Elle livre un second album en décembre 2005, intitulé « A Little More Personal (RAW) », qui se vend moins bien que son premier album et n’est plus présent dans le « Top 40 » deux semaines après sa sortie. Cet album accompagne surtout un changement d’image, de sage héroïne Disney à jeune femme indépendante.

A partir de 2006 sa carrière est ralentie par des frasques : elle tombe dans la drogue et l’alcool ce qui lui vaut multiples arrestations, séjours en prison et cures de désintoxication.

En 2009, elle se lance cependant dans la mode, dessinant elle-même sa collection (intitulée « 6126 »), constituées principalement de jambières pour femmes. Fin 2009, elle devient styliste chez la maison Ungaro.

(…)

En 2018, elle fait un retour discret à la comédie en participant à huit épisodes de la série anglaise « Sick Note », portée par Rupert Grint, et tourne un nouveau long-métrage, le film d’horreur « The Shadow Within », réalisé par Tiago Mesquita, dont elle est la tête d’affiche.

Homosexualité

Des rumeurs ont circulé pendant plusieurs mois en 2008 sur l’homosexualité de Lindsay Lohan, avant qu’elle confirme en direct, sur la station de radio de Los Angeles KROQ FM en septembre (2008), être bien en couple avec la DJ britannique Samantha Ronson.

La liaison entre les deux femmes prend fin en 2009.

En 2013, malgré cette relation homosexuelle avouée, la fantasque Lindsay Lohan déclare qu’elle n’est « ni lesbienne, ni même bisexuelle ».

wikipedia + linternaute – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Joyeux… Lindsay Lohan

  1. Mél@nie dit :

    j’ai vu des photos récentes d’elle, et elle a bcp changé… hélas!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s