Joyeux… Benjamin Britten

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur Benjamin Britten, le plus grand compositeur anglais depuis Henry Purcell.

Benjamin Britten, compositeur prodige… gay

Edward Benjamin Britten, né le 22 novembre 1913 à Lowestoft (Grande-Bretagne) et mort le 4 décembre 1976 à Aldeburgh, est le compositeur le plus important de la musique britannique du XXème siècle. Egalement chef d’orchestre, altiste et pianiste, il a donné une nouvelle vie à l’opéra anglais en le faisant accéder à la modernité.

Son œuvre est orientée principalement vers la musique vocale, mais comporte aussi des pièces instrumentales, imprégnées de son style personnel et nourri par des influences variées (maitres élisabéthains, Bach, Mozart, Scubert, Debussy, Schoenberg). Cependant, c’est notamment Purcell – et son génie de mettre en musique la langue anglaise – dont Britten est l’héritier direct.

Benjamin Britten est un enfant précoce qui compose sa première partition à l’âge de 6 ans. A 15 ans, il compose « Quatre chansons françaises pour piano et orchestre » sur des poèmes de Victor Hugo et Paul Verlaine.

Il a 16 ans en 1929 lorsqu’il obtient un bourse au Royal College of Music de Londres où il étudie avec John Ireland et Arthur Benjamin. Ses premières œuvres en tant qu’adulte (« Simple Symphony », « Fantaisie pour hautbois et cordes ») connaissent un certain succès. En 1936 lors d’un voyage aux états-Unis, il rencontre Peter Pears, un ténor qui prend vite une grande importance dans son parcours musical comme dans sa vie privée.

En 1937, Britten acquiert une renommée internationale grâce à la création au Festival de Salzbourg de ses « Variations sur un thème de Franck Bridge, op. 10 ». Il s’exile aux Etats-Unis, fuyant l’instabilité politique en Europe, mais retourne au Royaume-Uni en 1942. La création triomphale de « Peter Grimes » (1945) marque la renaissance de l’opéra anglais, prolongée par la création de l’English Opera Group deux ans plus tard et la création du festival d’Aldeburgh. Il écrit souvent pour des voix qu’il admire : Kathleen Ferier, Dietrich Ficher-Dieskau ou Janet Baker furent les dédicataires de ses œuvres.

Britten en six dates

• * 1934 * : première réussite notable de Britten au Festival de la Société Internationale de Musique Contemporaine, avec sa « Fantaisie pour hautbois et cordes ».
• * 1939 * : exil aux Etats-Unis.
• * 1942 * : retour aux Royaume-Uni.
• * 1946 * : création de l’English Opera Group, dont l’objectif est la renaissance de l’opéra anglais.
• * 1948 * : création du festival d’Aldeburgh avec le chanteur Peter Pears.
• * 1976 * : Britten nommé pair de Grande-Bretagne par la reine Elisabeth II (premier compositeur à devenir Lord).

Britten en six œuvres

• * 1945 * : « Peter Grimes », opéra en 3 actes sur un livret de Montagu Slater d’après un poème de George Crabbe ; créé à Londres.
• * 1946 * : « The Young Person’s Guide to the Orchestra » (Variations et Fugue sur un thème de Purcell), œuvre orchestrale en 15 mouvements.
• * 1946 * : « Le Viol de Lucrèce », 1er opéra de chambre, genre de prédilection de Benjamin Britten
• * 1951 * : « Billy Budd », opéra en 4 actes sur un livret d’Edward Morgan Forster et Eric Crozier, d’après la nouvelle d’Herman Melville ; créé à Londres.
• * 1954 * : « The Turn of the Screw » ; peut-être le chef d’œuvre lyrique de Britten.
• * 1962 * : « War Requiem », œuvre vocale non liturgique pour 3 solistes, un chœur, un chœur d’enfants, un orgue et 2 orchestres.
• * 1973 * : « Death in Venice » opéra en deux actes et dix-sept tableaux sur un livret de Myfanwy Piper inspiré de la nouvelle éponyme de Thomas Mann

Vie privée

C’est notamment grâce aux encouragements du poète W. H. Auden que Benjamin Britten vit ouvertement son homosexualité ; il entretient jusqu’à la fin de sa vie une relation de couple avec le ténor Peter Pears, rencontré en 1937. Tous deux emménagent à Aldeburgh, un village portuaire du Suffolk dont Britten sera fait lord, en 1973, par la reine Élisabeth II.

Certaines de ses œuvres, notamment les pièces lyriques, laissent transparaître cette orientation sexuelle avec « un minimum de déguisement » (à l’époque, l’homosexualité ne s’affichait pas). C’est le cas des opéras « Peter Grimes » (1945) d’après George Crabbe, « The Turn of the Screw » (« Le Tour d’écrou ») (1954) d’après Henry James, « Billy Budd » (1951) d’après Herman Melville, ou encore de l’opéra testamentaire « Death in Venice » (« Mort à Venise ») (1973), d’après la nouvelle homonyme de Thomas Mann.

A la mort de Benjamin Britten en 1976, la reine Elizabeth II envoie ses condoléances à … Peter Pears, fidèle amant du compositeur. Une bonne partie de leur vie, les deux hommes ont vécu à Aldeburgh, le village dont Britten a été fait lord par la Reine.

Peter Pears, décédé en 1986, est enterré aux côtés de Benjamin Britten dans le cimetière d’Aldeburgh. Les deux hommes sont liés dans la postérité au travers de la « Britten-Pears School for Advanced Musical Studies », du « Britten-Pears Orchestra » et de la « Britten-Pears Foundation ».

france musique + wikipedia

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Joyeux… Benjamin Britten

  1. Mél@nie dit :

    eh oui, il a eu plus de chance qu’Oscar Wilde… 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s