Joyeux… Walt Whitman

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur l’un des plus célèbres poètes américains de tous les temps, Walt Whitman.

Walt Whitman, géant de la poésie américaine

Walt Whitman, né le 31 mai 1819 à Long Island et mort le 26 mars 1892 à Camden, est un poète et écrivain américain, dont le chef-d’œuvre, bien que controversé en son temps et qualifié d’obscène et pornographique, est sans conteste son recueil de poèmes « Feuilles d’herbe » (« Leaves of Grass »)

Walt Whitman est est l’un des piliers de la poésie américaine du XIXe siècle (l’autre étant Emily Dickinson). Plus particulièrement, la poésie de Whitman paraît intrinsèquement américaine. Le poète évoque une Amérique ordinaire d’une voix résolument américaine.

La force de sa poésie semble procéder des émotions vives qu’il suscite grâce à l’intelligence de son verbe. Whitman recourt à la répétition pour susciter un caractère hypnotique dans ses textes : cette répétition crée la force de sa poésie, qui inspire plutôt qu’elle informe. Ainsi vaut-il mieux lire sa poésie à haute voix pour en sentir tout le message.

Les poètes américains du XXe siècle (et maintenant du XXIe siècle) ne peuvent ignorer la puissante influence de Whitman car il a fondamentalement défini le langage poétique de l’Amérique démocratique.

Walt Whitman a aussi beaucoup influencé les symbolistes français.

Son plus grand chef-d’œuvre « Leaves of Grass » fut traduit par le poète français Jules Laforgue, sous le titre « Feuilles d’herbe ».

Homosexualité

Un élément qu’on ne peut passer sous silence au sujet de la vie et de l’œuvre de Walt Whitman est son homosexualité, que trahit son admiration pour les idéaux de camaraderie virile du XIXe siècle ou plus crûment ses descriptions quasi masturbatoires du corps masculin (« Song of Myself », c’est-à-dire « Ballade de moi-même »).

En cela, il était en complète contradiction avec lui-même, car il faisait montre d’indignation lorsqu’il était confronté à ce genre de texte (homo érotique), il louait la chasteté et condamnait la masturbation. Toutefois, la critique récente est encline à croire que ses poèmes reflétaient les vrais sentiments de Whitman envers son sexe, et qu’il s’efforçait plus ou moins de préserver sa réputation. À titre d’exemple, dans « Once I Pass’d Through a Populous City », il fit du « bien-aimé » une « bien-aimée » avant la publication. Il alla jusqu’à s’inventer six enfants naturels pour corriger sa réputation.

Pendant la Guerre de Sécession, la camaraderie intense qui régnait sur les lignes de front en Virginie, où Whitman se rendit en qualité d’infirmier volontaire, nourrit ses idées sur la convergence de l’homosexualité et de la démocratie. Dans « Democratic Vistas », il fit pour la première fois la distinction entre l’amative love (qui serait en fait l’amour hétérosexuel) et l’adhesive love (qui serait l’amour homosexuel). Il y voit « l’amour adhésif » comme une éventuelle colonne vertébrale d’une meilleure forme de démocratie, comme « un contre-poids et un recalage dans notre démocratie d’Amérique, matérialiste et vulgaire ».

Dans les années 1970, le mouvement d’émancipation homosexuel fit de Whitman son chantre, en se référant à ses idées subversives et inverties et en le comparant à Jean Genet pour son amour envers de jeunes hommes ouvriers (« We Two Boys Together Clinging »). Le recueil de poèmes « Calamus » notamment, rédigés à la suite d’une relation brisée (vraisemblablement homosexuelle), contiennent des passages qui exaltent l’homosexualité et furent interprétés comme le « coming out » d’un homosexuel et controversés pour leur sexualité apparente. Le titre seul de ces poèmes trahit déjà leurs connotations homosexuelles aux initiés, puisque la Calamus est une plante qui tient son nom du dieu Calamos, qui selon la mythologie dut endurer la mort de son jeune amant Carpos.

Leur première traduction française gommant l’homosexualité des poèmes de Whitman, les écrivains André Gide et Jean Schlumberger s’associèrent pour offrir aux lecteurs francophones une traduction non censurée.

En dépit des preuves fournies par exemple par des amis poètes tels George Sylvester Viereck et Edward Carpenter, qui toutes abondent dans le même sens, à savoir que Walt Whitman n’eut pas que de simples penchants homosexuels refoulés mais était bien homosexuel, cette facette de sa personnalité est souvent occultée lorsqu’on présente son œuvre. On peut par exemple mentionner sa relation avec Bill Duckett, un jeune homme qu’il fréquenta entre 1884 et 1889 et qui avait entre 12 et 15 ans lorsque Whitman le rencontra.

Bien que Whitman n’était pas pédéraste dans le sens classique du terme, il semble avoir eu des relations sexuelles avec aussi bien des hommes que des garçons. En 1841, il aurait été goudronné, plumé et chassé de la ville de Southold (État de New York) sur un rail pour avoir eu des relations avec un ou plusieurs de ses étudiants.

wikipedia + boywiki traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Joyeux… Walt Whitman

  1. Je ne connaissais pas cet artiste, merci !

  2. Mél@nie dit :

    l’un de mes poètes américains préférés depuis le lycée… ❤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s