Joyeux… Guillaume III

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur le roi d’Angleterre Guillaume III (né Guillaume d’Orange).

Guillaume III, roi d’Angleterre d’origine néerlandaise

Guillaume III (en néerlandais : Willem III et en anglais : William III ; 14 novembre 1650 – 8 mars 1702) était un prince hollandais, stathouder (gouverneur) des provinces des Pays-Bas à partir du 9 juillet 1672. Il devint de plus roi d’Angleterre et d’Irlande (sous le nom de Guillaume III) et roi d’Écosse (sous le nom de Guillaume II) du 13 février 1689 à sa mort en 1702.

Issu de la maison d’Orange-Nassau (famille royale hollandaise) et titré prince d’Orange à sa naissance, Guillaume affronta les responsables politiques hollandais qui voulaient empêcher le retour de la fonction de stathouder. La catastrophique année 1672, au cours de laquelle les Pays-Bas affrontèrent une coalition menée par la France et l’Angleterre, permit toutefois à Guillaume de devenir à 21 ans stathouder et il parvint à sauvegarder les intérêts néerlandais dans les différents traités de paix.

En 1677, Guillaume épousa la princesse Marie d’Angleterre, fille aînée de l’héritier du trône anglais Jacques, duc d’York. Lorsque ce dernier devint roi en 1685 (sous le nom de Jacques II), son catholicisme et ses politiques impopulaires lui aliénèrent l’opinion anglaise majoritairement protestante. Dans ce qui fut appelé la « Glorieuse Révolution » de 1688, Guillaume renversa Jacques II et devint roi d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande, sous le nom de Guillaume III. Dans les îles Britanniques, Guillaume III gouverna conjointement avec son épouse bienaimée, Marie II jusqu’à la mort de celle-ci le 28 décembre 1694.

Homosexualité

Après la mort de Marie II sans enfant, des rumeurs sur l’homosexualité de Guillaume commencèrent à circuler, sa légitimité en tant que roi d’Angleterre fut remise en question (il était d’origine hollandaise) et sa popularité plongea.

Des pamphlets satiriques écrits par ses ennemis suggérèrent qu’il avait des penchants homosexuels, à cause de ses fortes amitiés masculines et car il n’avait pas de relations intimes avec des femmes.

Deux courtisans hollandais figurent parmi ses amants probables : Hans Willem Bentinck, et Arnold van Keppel, deux hommes à qui il offrit des terres en Grande-Bretagne et des titres. Arnold van Keppel en particulier éveilla les soupçons, car il était 20 ans plus jeune que Guillaume III et très beau, et que le roi l’éleva au rang de comte (alors qu’il était page) très rapidement et le croulait de faveurs.

Guillaume III nia vigoureusement les rumeurs d’homosexualité car à cette époque c’était un crime; il déclara : « Cela me parait incroyable qu’il soit impossible d’avoir de l’estime et de l’attention pour un jeune homme sans que cela soit considéré criminel. »

Mais à présent les historiens n’ont presque aucun doute, Guillaume ayant toujours négligé sa femme et méprisé le sexe féminin. Certains affirment avec assurance que les favoris du roi étaient ses amants. Même le controversé Ordre d’Orange irlandais nommé ainsi en l’honneur de Guillaume, Ordre qui refusa d’admettre sa bisexualité pendant des années, admet maintenant que c’est une « question à débattre ».

Contemporaine de Guillaume, la princesse Palatine a écrit : « Ce qu’on dit du roi Guillaume n’est que trop vrai, il change souvent de favori, après Bentick et Keppel, il en a un autre. Il n’y a rien d’étonnant que sa femme n’ait pas eu de rivale de son vivant. Ceux qui ont ces goûts-là se moquent pas mal des femmes. »

Quant à la future reine Anne, qui succéda à Guillaume sur le trône d’Angleterre lorsque celui-ci mourut d’une pneumonie, elle n’avait aucun doute sur l’homosexualité du roi : elle était la soeur de Marie II et au décès de celle-ci, elle savait que son beau-frère ne se remarierait pas et n’aurait jamais d’enfant car selon elle, son coeur « n’appartenait point aux femmes » et avait été « pris par un homme ».

Gay Star News + Homosexuels célèbres (Michel Larivière) + wikipedia – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Joyeux… Guillaume III

  1. Intéressant comme toujours, t’as fait une petite inversion dans pneumonie, t’as mis penumonie.:-)
    Bises

  2. A sacré Guillaume dans tous les sens du terme Bisous

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s