Joyeux… Guillaume II

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur le roi Guillaume II d’Angleterre.

Guillaume II d’Angleterre, roi … gay

Guillaume II d’Angleterre, dit Guillaume le Roux (né vers 1060 et mort le 2 août 1100), est roi d’Angleterre de 1087 à 1100 en succédant à son père Guillaume le Conquérant. Son règne est surtout marqué par son opposition avec son frère aîné Robert Courteheuse, le duc de Normandie, les deux hommes se disputant le contrôle de de la Normandie. En 1096, à la faveur du départ de son frère pour la première croisade, Guillaume le Roux parvient à étendre sa domination sur le duché de Normandie, mais sa mort accidentelle quatre ans plus tard interrompt précocement la réunion de ces deux États.

Les historiens du XIIe siècle, tous ecclésiastiques, entretinrent une image assez négative du personnage, rappelant surtout sa morale douteuse, ses mauvaises manières et sa mort dramatique. Les historiens actuels ont un avis plus nuancé. Ils reconnaissent que Guillaume a réussi à maintenir l’ordre en Angleterre et a restauré la paix en Normandie.

De plus, il fut un valeureux général d’armée, et après s’être réconcilié avec son frère, réprima avec lui à l’été 1091 une rébellion au Pays de Galles et combattit une invasion du roi d’Ecosse Malcolm III dont il fit son vassal. Un autre succès royal arriva en mai 1092, lorsque Guillaume le Roux mena une armée dans le Nord-Ouest de son royaume d’Angleterre, et y reprit le comté de Cumbria qui était tenu par un vassal du roi d’Écosse; il refonda la ville de Carlisle et construisit quelques châteaux pour protéger la frontière anglo-écossaise historique.

Mais mort à seulement quarante ans, il n’a pas été en mesure de montrer toute l’étendue de ses capacités.

Vie personnelle

Guillaume II était fort et franc de caractère, avait les cheveux roux (d’où son surnom) et de l’embonpoint, et il était probablement homosexuel. En effet, on ne lui connaît aucune maîtresse et aucun enfant et l’historien François Neveux souligne qu’il « reste un des rares princes chrétiens qui ait refusé de se marier ». Orderic Vital se montre assez explicite sur les relations royales : « il n’eut point d’épouse légitime. Mais, sans jamais s’en rassasier, il se livra à un obscène libertinage et à de fréquentes liaisons infâmes ».

Toutefois, personne dans son entourage ne peut être identifié comme un « favori », et ses principaux compagnons d’armes sont hétérosexuels. De plus, en 1093, malade, il promet de prendre une épouse et cherche même à rencontrer Mathilde d’Écosse, mais le projet n’aboutit pas. Les moines chroniqueurs de l’époque considèrent sa garde-robe trop efféminée et son comportement comme des indices de son homosexualité.

Bien que n’ayant pas eu de favori « particulier », le roi s’entourait de nombreux jeunes hommes séduisants, portant des chaussures pointues, tenues élégantes et cheveux longs; il faisait apparemment avancer ces beaux courtisans plus sur la qualité de leurs performances au lit, que pour leur talent.

Anselme, l’archevêque de Canterbury, choqué par le côté efféminé des courtisans du roi, demanda à ce que la sodomie soit déclarée illégale.

Frank Barlow, le plus important historien médiéval, envisage qu’à défaut d’être homosexuel, le roi pouvait être bisexuel ou un satyre : « Guillaume II était accro à toutes sortes de vices, en particulier le sexe notamment la sodomie. »

Décès

Le jeudi 2 août 1100, Guillaume le Roux participa à une partie de chasse au cerf dans la New Forest (comté d’Hampshire en Angleterre) avec ses compagnons quand, en fin d’après-midi, il fut tué par une flèche reçue en plein cœur d’une main inconnue. La plupart des chroniqueurs contemporains virent dans cet événement une vengeance divine pour punir sa lubricité.

Henry, le plus jeune frère du roi, qui le remplaça sur le trône d’Angleterre sous le nom de Henry Ier, força ses courtisans à se couper les cheveux.

wikipedia + Gay Star News – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Joyeux… Guillaume II

  1. Cristina dit :

    Merci Roi pour cette leçon dominical, j’adore !

    Le sexe, un vice ????? Tiens !!!! ^^
    Je me demande quand même de quel source il tienne pour savoir qu’il aimait la sodomie ?

    Bon dimanche 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s