Joyeux… David Manners

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur le très beau et talentueux acteur canadien-américain David Manners.

David Manners, star du Hollywood des années 30, et écrivain

David Manners (nom de naissance : Rauff de Ryther Duan Acklom) est né le 30 avril 1900 à Halifax (Canada), mort le 23 décembre 1998 à Santa Barbara (Californie) à l’âge de 98 ans.

Il restera dans l’histoire du cinéma pour son rôle de John Harker un des héros de « Dracula » (1931) classique du film d’horreur réalisé par Todd Browning avec Bela Lugosi dans le rôle-titre, pour avoir joué l’archéologue Frank Whemple dans « La momie » (1932) et divers autres classiques du cinéma fantastique.

Jeunesse

Parent éloigné de la Princesse Diana du côté de sa mère, David Manners est issu d’une famille très aisée. Son père était le directeur de « Harrow House » prestigieux pensionnat privé pour garçons de Halifax et devint ensuite conseiller littéraire de la grande maison d’édition « E.P. Dutton Publishing Co. » à New York.

Après avoir obtenu son bac à 17 ans à sa sortie du lycée « Trinity School » de New York (en 1917), il commença à travailler à 19 ans comme assistant éditeur, semblant ainsi suivre les traces de son père. Mais peu après, le jeune David qui se cherchait encore, changea d’orientation et retourna au Canada pour y étudier la sylviculture à l’Université de Toronto.

Il trouva ces études peu passionnantes mais fut attiré par les activités théâtre du campus. Après avoir suivi des cours d’art dramatique, il monta sur les planches pour la première fois en 1924 sur la scène du « Hart House Theater » de l’Université de Toronto dans la pièce « Hippolyte » d’Euripide.

Malgré l’opposition de son père, il continua dans le monde du spectacle quand il revint aux états-Unis, jouant dans des théâtre à Chicago, New york et d’autres villes avec la troupe de [l’acteur] Basil Sydney puis celle d’Eva La Gallienne, actrice et professeur légendaire avec qui il se lia d’une profonde amitié.

David Manners star de cinéma

Après son arrivée en Californie en 1927, David Manners fut « découvert » par hasard lors d’une soirée à Hollywood par le grand réalisateur de cinéma (ouvertement homosexuel) James Whale qui le fit tourner dans « Journey’s End » (1930) film de guerre qui s’avéra un grand succès.

Ensuite, Manners joua beaucoup sur grand écran dans des comédies romantiques et mélodrames habilement montés, aux côtés de l’élite des stars féminines de l’époque, notamment Katharine Hepburn, Barbara Stanwyck ou Claudette Colbert, et il reçut des critiques élogieuses dans le New York Times, Variety et d’autres publications célèbres.

Katharine Hepburn, future légende hollywoodienne, qui fit ses débuts au cinéma dans « Lettre de divorce » (1932) en incarnant la fiancée de David Manners, a dit de lui : « David était un grande star. J’étais très nerveuse de jouer avec lui… Il était… adorable et c’était un plaisir de travailler avec lui, un acteur très professionnel et plein de talent. »

Mais David Manners reste surtout célèbre pour sa participation à des films classiques du film d’horreur où il incarnait le fringant héros face à des monstres comme Boris « La Momie » Karloff ou Bela « Dracula » Lugosi.

En 1936, après avoir tourné dans près de 40 films en à peine 6 ans, David Manners décida d’abandonner le cinéma; il en avait assez d’Hollywood, ne s’étant jamais adapté à ce milieu qu’il trouvait « hypocrite ».

Ensuite, il remonta occasionnellement sur les planches dans diverses pièces de théâtre et passa la plus grande partie de sa vie à peindre, à étudier la philosophie et à écrire des romans. Plusieurs de ses romans, publiés par Dutton, se sont vendus à plus de 100 000 exemplaires chacun. Ses rélexions sur la philosophie ont été présentées dans le livre « Look Through: An Evidence of Self Discovery » (1971, El Cariso Publications). Il décéda à l’âge de 98 ans (en 1998).

Homosexualité et vie personnelle

Lucile Ball (très belle et désirable femme, et future star du cinéma américain) qui dansait dans la comédie musicale « Roman Scandals » (1933) dont David Manners était l’une des vedettes, a sous-entendu qu’il n’aimait pas le beau sexe :

« David ne jouait pas dans l’unique scène de « Roman Scandals » où j’apparais, mais il a regardé chaque scène qui fut tournée. Il était très enthousiaste et il… m’a invitée à dîner… Il était partout assailli par ses admiratrices. Il m’a dit que j’avais du style (…) et que j’irai loin à Hollywood. A aucun moment il ne m’a donné le moindre indice qu’il aurait aimé me mettre dans son lit… Il était vraiment plein de charme. »

Selon imdb et wikipedia, David Manners était effectivement un homme gay… Il se maria une unique fois, à l’âge de 29 ans avec une jeune femme de 22 ans dénommée Suzanne Bushnell, qui lui servit probablement de couverture (à l’époque l’homosexualité masculine était très mal vue). Au début de leur mariage, ils vécurent à Los Angeles dans une maison louée où ils habitaient avec Antonio Dumles, une jeune philippin de 22 ans qu’ils disaient être leur « domestique » … Le mariage de David et Susan fut très bref; le couple divorça en 1932.

Ensuite David acheta une maison à Victorville (Californie) et en 1940, changea son nom officiellement en David Joseph Manners (Manners était le nom de jeune fille de sa mère) et demanda la nationalité américaine.

En 1948, il rencontra le dramaturge Frederic William « Bill » Mercer et se mit en couple avec lui. Les deux hommes vécurent leurs premières années ensemble dans la maison de David à Victorville puis en 1956 s’installèrent dans une autre maison à Pacific Palisades. Ils restèrent partenaires jusqu’au décès de Bill en 1978.

En 1998, 20 ans après l’amour de sa vie, Manners décéda de causes naturelles dans une maison de retaite de Santa Barbara (Californie). Son corps fut incinéré et les cendres dispersées dans le Comté de San Bernardino (Californie).

wikipedia + imdbrésumé par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Joyeux… David Manners

  1. Cristina dit :

    Je n’ai pas le souvenir de l’avoir vu dans un film. Il faut dire que je ne suis pas fan des films d’horreur ou de Dracula ! En revanche qu’est ce qu’il était beau adolescent ! Magnifique photo !

    Bon dimanche Roi Joyeux 🙂

  2. manU dit :

    Un vieil acteur dont je n’ai pas retenu le nom ! Je vieillis vraiment…

  3. Fascinating – and wasn’t he handsome?
    JP

  4. Je ne le connaissais pas. Très élégant

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s