Joyeux… Gary Cooper

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article le grand acteur américain Gary Cooper.

Gary Cooper, légende du cinéma

Biographie sommaire

Frank Cooper, dit Gary Cooper, est un acteur américain né le 7 mai 1901 à Helena (Montana) et mort le 13 mai 1961 à Beverly Hills (Californie).

Figure majeure du cinéma américain des années 1930, 1940 et 1950, aussi à l’aise dans les drames que les comédies ou les films d’aventures, Gary Cooper est pendant ces trois décennies un des plus grands champions du box-office aux États-Unis et dans le monde.

Ses films engrangent plus d’une centaine de nominations et récompenses diverses, et il est personnellement nommé à cinq reprises pour l’Oscar du meilleur acteur. Il remporte la statuette deux fois, en 1942 pour « Sergent York » et 1953 pour « Le train sifflera trois fois ».

En 1961, James Stewart accepte en son nom un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, et sa mort, la même année, sonne la fin de « l’âge d’or d’Hollywood ». En 1999, l’American Film Institute le désigne 11e plus grande star masculine de tous les temps.

Vie privée et homosexualité

Gary Cooper était un grand acteur mais aussi un sex symbol connu dans sa jeunesse pour sa beauté. Il était surnommé la « mule du Montana » car il avait un pénis extrêmement long et fut un chaud lapin connu pour avoir eu de nombreuses conquêtes féminines, mais pas uniquement. Selon les historiens du cinéma et ses collègues de travail, Gary Cooper couchait aussi avec des hommes, même s’il préférait les femmes…

Dans sa jeunesse, il eut des liaisons plus ou moins longues avec beaucoup de ses partenaires de cinéma : Clara Bow, Evelyn Brent, Lupe Velez, Carole Lombard

… Puis il se maria enfin, le 15 décembre 1933 à l’âge de 32 ans, avec Veronica Balfe, une jeune actrice de 20 ans, qui lui avait été présenté quelques mois plus tôt lors d’une soirée. Au début, ce mariage eut un impact positif sur Cooper, qui arrêta de coucher à droite à gauche. Son épouse canalisait son énergie et aimait les mêmes centres d’intérêt et loisirs que lui (ski, cheval et tir) (…) Gary et Veronica Coooper eurent une fille, Maria Veronica, née le 15 septembre 1937 (…) Mais le bonheur fut de courte durée.

Après son mariage en décembre 1933, Cooper resta fidèle à sa femme jusqu’à l’été 42, où il eut une aventure avec Ingrid Bergman pendant le tournage de « Pour qui sonne le glas », relation qui dura jusqu’à la fin du tournage de « Saratoga Trunk » en juin 1943.

En 1948, lors du tournage du « Rebelle », Cooper tomba follement amoureux de sa co-vedette Patricia Neal et entama une liaison avec elle, discrète au début, mais qui devint bientôt un secret de Polichinelle à Hollywood, et lorsque l’épouse de Cooper lui demanda si ces rumeurs étaient vraies, il avoua que oui, et qu’il était amoureux de Patricia Neal et qu’il la voyait toujours.

Cooper et son épouse se séparèrent officiellement en mai 1951, mais sans divorcer (…) ensuite, selon Patricia Neal, Cooper la fit avorter lorsqu’elle tomba enceinte de lui; elle rompit avec lui en décembre 1951. Cooper se remit avec son épouse en février 1954, mais durant leur séparation, il eut (selon les rumeurs) des aventures avec [les actrices] Lorraine Chanel, Gisèle Pascal et Grace Kelly

Gary Cooper et … ses amants !!


Anderson Lawler

Les historiens du cinéma ont fait des recherches sur l’amitié particulière qui lia à la fin des années 1920 Gary Cooper et le comédien ouvertement gay Anderson Lawler, avec qui Cooper vécut dans la même maison une année (en pointillés) tout en couchant avec [les actrices] Clara Bow, Evelyn Brent et Lupe Velez (Lupe Velez était une actrice mexicaine volcanique avec qui Cooper eut une relation très intense et elle fut le plus grand amour de ses jeunes années)

… Lupe Velez reporta un jour à la journaliste Hedda Hopper que lorsqu’elle était en couple avec Gary Cooper, à chaque fois qu’il rentrait chez elle après avoir vu (son amant) Anderson Lawler, elle lui retirait son pantalon et reniflait son entre jambes à la recherche de l’odeur d’eau de Cologne de Lawler. Lupe Velez n’était pas contre que Gary Cooper ait des relations homosexuelles avec Lawler, mais seulement si elle participait elle aussi…

… Plus tôt dans les années 1920, alors qu’il était une jeune comédien en pleine ascension, le « divin Gary Cooper » eut pour amant épisodique Rod La Rocque, grande star du cinéma muet.


Rod LaRocque

wikipedia + Hollywood Gays – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s