Joyeux… Barry Manilow

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur le légendaire chanteur américain Barry Manilow.

Barry Manilow, géant de la musique américaine

Barry Manilow né Barry Alan Pincus est un chanteur, compositeur, acteur et producteur américain d’origine juive polonaise, né le 17 juin 1943 à New York.

Il est le cinquième artiste à avoir fait le plus d’entrées au Hot Adult Contemporary Tracks derrière Elton John, Barbra Streisand, Neil Diamond et Elvis Presley.

Grâce à ses chansons aux mélodies superbes ou rythmes entrainants, Barry Manilow devient vite une machine à fabriquer des tubes, et un des représentants les plus influents de la musique américaine du XXe siècle.

En janvier 2013, le conseil municipal de New York décide de rendre hommage à Barry Manilow pour avoir fait « musicalement resplendir sa ville natale » en renommant officiellement la 44e rue de la 7e avenue donnant sur Broadway Manilow Way.

En plus d’une carrière de chanteur à succès, il a composé et produit des hits pour des artistes majeurs comme Dionne Warwick, Frank Sinatra, Barbra Streisand, Rosemary Clooney, Nancy Wilson, Whitney Houston, et Aretha Franklin entre autres.

Barry Manilow est également depuis 1964 le compositeur (et souvent interprète) de nombreux jingles, de bandes-originales films et de dessins animés des studios Walt Disney comme « Oliver et Compagnie ».

Débuts

En 1974, son chemin croise celui du jeune Clive Davis (producteur) qui lui propose de sortir un album sous son label florissant, Arista Records dont Manilow devient un membre clé. Leur première collaboration, l’album « Barry Manilow II » atteindra rapidement des records de vente jusqu’à une succession de classements à la première place du hit-parade américain de ses disques singles de 1975 à 1981.

En tout, Barry Manilow a vendu près de 100 millions d’albums à travers le monde, et c’est le chanteur à avoir vendu le plus de disques de toute la décennie 1970, devant Elton John.

Autres records et succès

En 1978, cinq de ses albums furent classés simultanément dans le Top des 200 meilleures ventes d’albums aux USA, un record égalé seulement par Michael Jackson, Frank Sinatra et Johnny Mathis.

En 1988, Bob Dylan ira jusqu’à le citer comme la source d’inspiration de tout artiste.

Il est l’homme de scène le plus récompensé de 1972 à 2012 – un de ses spectacles à Las Vegas fut même couronné meilleur spectacle de variété aux Emmy Awards 2006.

Grâce à des hits comme « Mandy », « Weekend in New-England » ou encore « Tryin’ to get the Feeling Again », Barry Manilow s’est imposé comme une véritable icône de la musique pop rock et soft rock aux États-Unis. Michael Jackson le présentait comme son père spirituel.

Surnommé le « showman multi-génération », le « parrain de Las Vegas » ou encore, par le magazine « Rolling Stone », un « géant parmi les entertainers » il chante à guichets fermés dans chacun des pays où il passe.

En 2006, deux de ses albums furent classés numéros 1 et 2 consécutifs, un record encore inégalé, marquant son retour dans les charts en tant qu’artiste de premier plan.

Trois chansons clés

Barry Manilow est le compositeur et chanteur en 1973 de la chanson « Could It Be Magic », mais ce fut son interprétation par Donna Summer en 1975 qui fit de ce titre un tube international (repris en français par Alain Chamfort, il devient « Le Temps qui court », en 2006 l’hymne des Enfoirés).

Après « Copacabana (At the Copa) », en 1978, qui lui valut le Grammy Award du meilleur chanteur pop, Barry Manilow fit une interprétation du titre « Memory » en 1982 qui fut la version la mieux classée dans les charts américains de cette chanson maintes fois reprise.

En 2009, il donna un concert à Hyde Park à Londres réunissant plusieurs centaines de milliers de fans dans la capitale anglaise et diffusé sur la BBC lors de la BBC Proms.

Il a produit Dionne Warwick et inspiré Whitney Houston ainsi que de nombreux artistes. Il fut pendant longtemps un ami très proche de Michael Jackson et a lancé la carrière de Bette Midler

Barry Manilow est l’artiste le plus demandé à la télévision américaine (…)

… Mais … Barry Manilow est-il joyeux ?? …

… Voici la réponse :

Barry Manilow révèle être gay

The Guardian, 5 avril 2017

Le chanteur américain Barry Manilow a annoncé publiquement être gay après avoir gardé le secret sur sa sexualité pendant plusieurs décennies par crainte de « décevoir ses fans. » Légende de la musique, célèbre pour des tubes comme « Looks Like We Made It » ou « Copacabana », Manilow a aussi confirmé être en couple avec le même homme depuis 39 ans. C’est la première fois qu’il parle ouvertement de sa sexualité.

Manilow a épousé son manager Garry Kief à leur maison de Palm Springs in 2014, mais n’avait jamais confirmé la nouvelle car il ne savait pas comment ses fans réagiraient, a-t-il expliqué au magazine « People » : « Je suis très secret. Je l’ai toujours été. »

Des rumeurs de mariage entre lui et Kief ont circulé il y a deux ans, mais le couple n’avait pas confirmé. Le chanteur a déclaré que ces rumeurs furent pour lui à la fois « une bénédiction et un malheur ».

Maintenant que la « nouvelle » est sortie, Manilow dit être fou de bonheur de la réaction de ses fans du monde entier. « Je pensais les décevoir s’ils apprenaient que j’étais gay. Alors je n’ai jamais rien dit. Mais depuis qu’ils ont appris que Garry et moi sommes ensemble, ils sont très heureux. Leur réaction est fabuleuse – des inconnus m’abordent en disant, « super pour vous! » et je suis follement reconnaissant de cela. »

Manilow explique qu’il était concentré sur sa florissante carrière musicale lorsqu’il rencontra Garry Kief, un producteur de télévision, en 1978. « J’ai su que c’était lui. J’étais un petit veinard. Avant cela j’étais très seul. »

Pendant leurs premières années ensemble, Garry Kief trouvait la célébrité du chanteur difficile à supporter. Lorsque le couple montait dans une voiture après un concert, « [les fans] secouaient la voiture, » se souvient Manilow. « Il me disait, ‘c’est absolument insupportable.’ … je suis content qu’il soit resté quand même. »

Très vite, Kief devint le manager de Manilow et président de « Barry Manilow Productions » – rôles qu’il assure encore aujourd’hui. « C’est la personne la plus intelligente que j’ai rencontré de ma vie, et un gars formidable, » a déclaré Manilow.

(…) La nouvelle a été bien accueillie par les célébrités ainsi que les fans, et se propagea sur Twitter et Facebook, où de nombreux jeunes ont fait des jeux de mots sur les chansons de Manilow se demandant comment leurs mamans prendraient cette nouvelle : « Je ne sais pas comment je vais annoncer à ma maman que Barry Manilow est gay » a ainsi écrit un twittos… et un autre de renchérir, « Pendant toutes ces années, Barry Manilow chantait en fait pour Andy » …

George Takei, comédien ouvertement gay célèbre surtout pour sa participation à la série « Star Trek » fut une des premières célébrités à réagir sur Twitter : « Congratulations @BarryManilow pour ton coming out ! Bienvenue au club ! » et Takei ajouta le hashtag #NeverTooLate.

D’autres étaitent étonnés que Manilow n’ait pas révélé son homosexualité plus tôt. L’écrivain féministe Roxane Gay twitta : « Je ne savais même pas que Barry Manilow était dans le placard ! Mais je suis contente pour lui qu’il fasse son coming out. C’est le meilleur. »

Dans sa jeunesse, Manilow fut brièvement marié à Susan Deixler, sa chérie du lycée, alors qu’il étudiait au New York College of Music; il expliqua plus tard avoir été amoureux d’elle mais « pas prêt pour le mariage. »

Manilow a précisé : « J’étais tous les soirs dehors à faire de la musique, à apprendre la vie. Je n’étais pas encore prêt à me caser. » Dans son autobiographie de 1987, « Sweet Life », Manilow fait une brève allusion à sa femme, sans la nommer, la décrivant comme « adorable, petite avec de très belles jambes et une silhouette voluptueuse. »

Manilow n’a pas expliqué pourquoi il a choisi ce moment pour révéler publiquement son homosexualité, mais son 29e album studio, « This Is My Town », doit sortir le 21 avril [2017].

The Guardian + wikipedia – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Joyeux… Barry Manilow

  1. Coucou ! je te souhaite une belle année 2019 ! bisous

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s