Joyeux… Luther Vandross

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur le célèbre chanteur américain Luther Vandross.

Luther Vandross, grand crooner et musicien R & B

Luther Ronzoni Vandross, né le 20 avril 1951 à New York et mort le 1er juillet 2005 à Edison (banlieue de New York) d’une crise cardiaque à l’âge de 54 ans, est un chanteur et compositeur américain de R & B et de soul.

Il commença à être connu en tant qu’auteur-compositeur dès 1972, année où il écrivit « Everybody rejoice (A brand new day) » pour la comédie musicale « The wiz ». Mais la route vers le succès fut longue puisqu’il mit une dizaine d’années à percer en tant que chanteur.

Tout au long d’une carrière qui s’étendit sur presque 40 ans, de 1969 à son décès en 2005, il fut un choriste très demandé, chantant derrière des artistes de légende tels que Chaka Khan, Bette Midler, Diana Ross, David Bowie, Barbra Streisand, Ben E. King, Donna Summer ou Whitney Houston.

Il fut brièvement le chanteur et leader du groupe Change, groupe qui sortit son premier album « The Glow of Love » avec Luther en 1980 sous le label Warner Records. Cet album fut certifié disque d’or et Luther Vandross quitta rapidement le groupe, sortant son premier album solo « Never Too Much » dès 1981 chez Epic Records.

Luther Vandross atteignit le sommet de sa gloire dans les années 80. Parmi ses tubes, il y a « Never Too Much », « Here and Now », « Any Love », « Power of Love/Love Power », « I Can Make It Better » and « For You to Love » (…) Il a aussi enregistré des duos à succès, dont « The Closer I Get to You » avec Roberta Flack, « Endless Love » avec Mariah Carey et « The Best Things in Life Are Free » avec Janet Jackson.

En tout, Luther Vandross a vendu plus de 35 millions de disques et gagné 8 Grammy Awards dont meilleur chanteur R & B à quatre reprises. Rien qu’en 2004, il remporta 4 Grammy Awards, dont celui de la meilleure chanson de l’année pour « Dance With My Father » (coécrite avec Richard Marx) extraite de l’album du même nom qui sortit en 2003 et se classa No. 1 des meilleures ventes d’album aux Etats-Unis (ce fut l’unique fois où Luther Vandross fut en tête du Top Albums américain).

Vie privée et homosexualité

Luther Vandross ne fut jamais marié et n’eut aucun enfant.

Son orientation sexuelle fut l’objet de nombreuses spéculations des media aux Etats-Unis. Le journaliste Jason King, auteur de la nécrologie de Luther Vandross dans le quotidien « The Village Voice » du 2 juillet 2005 écrivit : « Il n’a jamais révélé être gay, ni bisexuel (…) mais il aurait fallu porter des oeillères pour ne pas voir qu’il était gay »

En 2006, Bruce Vilanch, ami et collègue de Luther Vandross a déclaré au magazine LGBT « Out » que Luther « avait très peu de contacts sexuels » (…) mais qu’il connut une longue liaison romantique avec un homme lorsqu’il habitait Los Angeles à la fin des années 80 et début des annnées 90.

En décembre 2017, la chanteuse Patti LaBelle (meilleure amie de Luther Vandross) a confirmé au micro d’Andy Cohen dans « Watch What Happens Live! » sur la chaine de télé Bravo la rumeur qui courait depuis des décennies : Luther était homosexuel.

Selon elle, il refusa toute sa vie de parler de cet aspect de sa vie au grand public car : « il ne voulait pas choquer sa mère, bien qu’elle devait s’en douter, et il n’avait pas envie de dire ça au monde. En plus il avait beaucoup d’admiratrices (…) », a expliqué la chanteuse, confirmant ainsi le secret de Polichinelle le moins bien gardé de l’histoire du R & B.

De plus le coming out de Luther Vandross aurait provoqué une onde de choc dans la communauté noire américaine très religieuse, puritaine et homophobe … commercialement cela aurait été un désastre pour le sex symbol à la voix de velours.

wikipedia – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s