Joyeux… Balzac

D’innombrables prodiges du monde du spectacle, sportifs exceptionnels, rois, capitaines d’industrie, scientifiques, politiciens, chefs cuisiniers et autres héros – sont gays ou bisexuels…

… J’ai décidé de raconter leurs histoires afin de montrer aux personnes qui ont été brimées à cause de leur orientation sexuelle qu’il y a des gays admirables dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Aujourd’hui je vous propose un article sur Honoré de Balzac.

Balzac, géant de la littérature française

Honoré de Balzac, né Honoré Balzac à Tours le 20 mai 1799 et mort à Paris le 18 août 1850 (à 51 ans), est un écrivain français. Romancier, dramaturge, critique littéraire, critique d’art, essayiste, journaliste et imprimeur, il a laissé l’une des plus imposantes œuvres romanesques de la littérature française, avec plus de quatre-vingt-dix romans et nouvelles parus de 1829 à 1855, réunis sous le titre « La Comédie humaine ». À cela s’ajoutent « Les Cent Contes drolatiques », ainsi que des romans de jeunesse publiés sous des pseudonymes et quelque vingt-cinq œuvres ébauchées.

Il est un maître du roman français, dont il a abordé plusieurs genres, du roman philosophique avec « Le Chef-d’œuvre inconnu » au roman fantastique avec « La Peau de chagrin » ou encore au roman poétique avec « Le Lys dans la vallée ». Il a surtout excellé dans la veine du réalisme, avec notamment « Le Père Goriot » et « Eugénie Grandet », mais il s’agit d’un réalisme visionnaire, que transcende la puissance de son imagination créatrice.

Lu et admiré dans toute l’Europe, Balzac a fortement influencé les écrivains de son temps et du siècle suivant. Le roman « L’Éducation sentimentale » de Gustave Flaubert est directement inspiré du « Lys dans la vallée », et « Madame Bovary », de « La Femme de trente ans ». Le principe du retour de personnages évoluant et se transformant au sein d’un vaste cycle romanesque a notamment inspiré Émile Zola et Marcel Proust. Ses œuvres continuent d’être rééditées.

Le cinéma a adapté « La Marâtre » dès 1906 ; depuis, les adaptations cinématographiques et télévisuelles de cette œuvre immense se sont multipliées, avec plus d’une centaine de films et téléfilms produits à travers le monde.

Vie privée et bisexualité

Fragilisant par ses excès une santé précaire, endetté à la suite d’investissements hasardeux et de dépenses somptuaires, fuyant ses créanciers sous de faux noms dans différentes demeures, Balzac a aussi eu de nombreuses liaisons féminines avant d’épouser, en 1850, la comtesse Hańska, qu’il avait courtisée pendant dix-sept ans.

Balzac eut aussi des rapports intimes avec des hommes. Il écrivit des lettres enflammées et des plus explicites à ses amants … des lettres dont certains manuscrits sont conservés à la Bibliothèque Mazarine.

On peut y découvrir que Balzac écrivit à son ami le journaliste et romancier Henri de Latouche en octobre 1828 : « Vous qui m’envoyez faire foutre, si vous me prenez par les sentiments, venez vous faire foutre ici, et au plus vite ! »

Balzac eut aussi une liaison avec l’auteur dramatique Jules Sandeau à qui il envoya un jour « mille choses tendres et caressantes » et le peintre Laurent Jan qui reçut de lui des lettres commençant par « Mon chéri » et se terminant par « Je me presse sur ton gros sein. »

Il eut également une relation intime avec l’écrivain Eugène Sue, qui lui adressa entre 1831 et 1833 des lettres très significatives, comme celle se terminant par : « à vous de périnée. J’admire votre prépuce et suis le vôtre. »

On retrouve en sus des traces du goût de Balzac pour son propre sexe dans certains héros inversés de « La Comédie humaine » : Lord Godefroid de Beauregard fou amoureux d’Eddy, son groom âgé de dix ans (dans « La maison Nucingen ») … Sarrazine, héros, au prénom féminin, amoureux d’un castrat … ou encore Vautrin, celui dont l’homosexualité apparait le plus clairement, Balzac écrivant sans ambages : « Vautrin est une tante. »

wikipedia + Dictionnaire historique des homosexuels célèbres – résumé par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Joyeux… Balzac

  1. iotop dit :

    Bon jour,
    Je suis aussi fan de Balzac. Il faut considérer que son oeuvre (dont je n’ai lu qu’une petite partie) est souvent à plusieurs entrées de lecture. Par exemple, le plus flagrant, dans le titre même de son écrit : « Modeste Mignon ». (et Modeste est une jeune femme)… 🙂
    Max-Louis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s