Joyeux… JFK

John Fitzgerald Kennedy, l’un des plus célèbres Président des États-Unis, est le héros du 323è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité (ou la bisexualité) n’a pas empêché la réussite…

JFK, Président des Etats-Unis et … chaud lapin

John Fitzgerald Kennedy, dit Jack Kennedy, communément appelé par ses initiales JFK, est né le 29 mai 1917 à Brookline (Massachusetts) et mort assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas (Texas). C’est un homme d’État américain, 35e président des États-Unis. Entré en poste le 20 janvier 1961, il est, à 43 ans, le plus jeune président élu des États-Unis, et également le plus jeune président à mourir, moins de trois ans après son entrée à la Maison-Blanche, à l’âge de 46 ans.

Il laisse son empreinte dans l’histoire des États-Unis par sa gestion de la crise des missiles de Cuba, son autorisation du débarquement de la baie des Cochons, son engagement pour le traité d’interdiction partielle des essais nucléaires, son programme spatial dans le cadre de la course à l’espace, son opposition à la construction du mur de Berlin, sa politique d’égalité des sexes et son assassinat le 22 novembre 1963.

Les circonstances de cet assassinat par Lee Harvey Oswald, seul coupable reconnu, ont donné lieu à de nombreuses enquêtes, ouvrages écrits et filmés, interprétations et théories du complot au fil des décennies ayant suivi le choc mondial du 22 novembre 1963…

… Mais … JFK était-il joyeux ?? …

Voici la réponse :

EXCLUSIF : La relation intime entre John F. Kennedy et son ami homosexuel – de leurs années lycée, jusqu’à la Maison Blanche – où cet ami avait une chambre réservée, au grand dam de la First Lady

Par Jerry Oppenheimer pour DailyMail.com – 9 juin 2017

Né il y a 100 ans, JFK fut adoré en tant que Président des états-Unis, bien qu’invétéré coureur de jupons en privé, mais il n’eut pas que des relations hétérosexuelles : Lem Billings, son ami le plus proche, était gay; ils s’étaient rencontrés, alors que JFK avait 15 ans et Lem un an de plus, au prestigieux lycée-pensionnat pour garçons « Choate School » dans le Connecticut, où ils sympathisèrent en travaillant ensemble sur l’annuaire du lycée. Ensuite ils y partagèrent la même chambre et y créèrent un lien d’amitié qui dura jusqu’à la mort de JFK.

Billings avait avoué à JFK ses sentiments romantiques pour lui alors qu’ils étaient au lycée, en lui écrivant un mot d’amour sur morceau de papier toilette.

Le futur Président lui écrivit en retour : « Je ne suis pas ce genre de garçon »

Malgré cela, Billings avoua plus tard à son ami, l’écrivain Lawrence Quirk (également soutien politique et ami de JFK) que son amitié particulière avec JFK « a inclus des fellations … mais toujours avec [JFK] recevant la fellation »

Selon Lawrence Quirk, cet arrangement « permettait à [JFK] d’entretenir l’illusion qu’il n’était pas gay car pour lui, un homme prenant du plaisir à être sucé par un autre homme n’était pas forcément un homosexuel, mais juste un hétéro cherchant à décharger son excitation sexuelle (…) et [de plus JFK] aimait le fait que Lem était amoureux de lui et le considérait comme l’ami, le soutien et l’adorateur idéal. »

Eunice Kennedy Shriver, une des 5 soeurs de JFK, avait du mal à cerner la relation de son frère avec Lem Billings, mais remarqua que JFK l’adorait et qu’il était « complètement libéré en sa présence (…) une complète libération de son … esprit »

Joe, le patriarche du clan Kennedy, qui avait été un Don Juan lui aussi dans sa jeunesse, soupçonna l’homosexualité de Billings dès le début de l’amitié intime de son fils avec lui, à cause de sa voix maniérée. Il remarqua que Billings suivait JFK partout comme un petit chien. Lors des congés scolaires, JFK ramenait souvent Billings avec lui au palais familial des Kennedy, alors Joe Kennedy se plaignait à sa femme Rose, « Est-ce qu’on va devoir se coltiner ce pédé tout l’été?  »

Malgré cela, le clan Kennedy finit par accepter – avec plaisir – Lem Billings dans leur entourage très restreint, allant presque jusqu’à l’adopter, et il devint un membre à part entière de la famille Kennedy.

Pendant la 2nde Guerre Mondiale, Lem Billings se battit contre les Allemands en Lybie puis rejoignit la US Navy dans le Pacifique, un acte très courageux, vu le nombre important de tués américains par les japonais. Le futur Président et Lem Billings n’étaient pas dans les mêmes unités et JFK s’inquiétait fortement pour son meilleur ami. Selon la soeur de Lem, celui-ci s’était possiblement engagé dans la Navy car JFK y était (…) Lorsqu’ils se retrouvèrent à la fin des hostilités, les deux hommes se sautèrent dessus et s’enlacèrent comme si la fin du monde était le lendemain.

Billings et JFK restèrent amis intimes même après l’élection de JFK, malgré l’avis défavorable des conseillers du Président qui pensaient que les agents russes pourraient utiliser cette relation ambigüe pour le faire chanter.

Le grand écrivain Gore Vidal appelait Lem Billings « le Pédé en chef de la Présidence Kennedy » et le journaliste Jerry Oppenheimer a écrit un livre entier sur lui intitulé « L’autre Madame Kennedy ».

La Première Dame officielle, Jackie Kennedy, avait une relation d’amour-haine avec Billings; elle l’aimait en tant qu’ami, mais était profondément contrariée que lui et JFK passent tant de temps ensemble, et car Billings passait souvent la nuit à la Maison Blanche où il avait sa propre chambre.

L’historien Sally Bedell Smith écrivit qu’après l’assassinat de JFK en 1963, Billings fut « très probablement la plus triste des deux veuves Kennedy. »

(…)

Lem Billings a analysé ainsi sa relation avec le Président : « [JFK] a bouleversé ma vie. Grâce à lui, je n’ai jamais été seul. C’est peut-être à cause de lui que je ne me suis jamais marié. J’aurais pu avoir une femme, fonder une famille, mais à quoi bon ? Aurais-je eu une vie plus belle [en me mariant] que la vie j’ai menée avec [JFK], étant son meilleur ami, à ses côtés pendant tant de moments de sa Présidence, ayant ma chambre personnelle à la Maison Blanche, et en ayant en lui le meilleur ami qu’on puisse avoir ?? (…)

Daily Mail + wikipedia – résumé et traduit par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Joyeux… JFK

  1. Qui plus est, JFK était un beau gosse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s