Joyeux… Joel Schumacher

Le grand cinéaste américain Joel Schumacher est le héros du 348è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité (ou bisexualité) n’a pas empêché la réussite.

Joel Schumacher, metteur en scène talentueux et … chaud lapin

Joel T. Schumacher est un réalisateur (et scénariste / décorateur) américain né le 29 août 1939 à New York.

Il est devenu célèbre dans les années 80, après avoir dirigé trois films à succès coup sur coup : « St. Elmo’s Fire » (1985), « Génération perdue » (« The Lost Boys ») (1987), et « L’expérience interdite » (« Flatliners ») (1989). Il allait ensuite réaliser des grands films comme « Le client » (1994) avec Susan Sarandon et Tommy Lee Jones, « Le droit de tuer ? » avec Matthew McConaughey et Sandra Bullock (1996) (…) « Chute libre » (avec Michael Douglas) (1993) sélectionné au Festival de Cannes et « 8 mm » (avec Nicolas Cage) (1999), sélectionné au Festival de Berlin.

Joel Schumacher est aussi connu pour avoir réalisé « Batman Forever » (1995) puis « Batman & Robin » (1997) bien que ces superproductions ne furent pas très bien reçues ni par les critiques, ni par le grand public.

Schumacher enchaina avec des films moins spectaculaires mais appréciés comme « Tigerland » (2000), « Phone Game » (2002) (tous deux mettant en vedette Colin Farrell), « Le Nombre 23 » (2007) avec Jim Carrey, « Blood Creek » (2009) avec Henry Cavill (…) et plus récemment deux épisodes de l’excellente série TV « House of Cards » en 2013.

Célèbre pour choisir des jeunes acteurs inconnus pour jouer les premiers rôles de ses films, Joel Schumacher a contribué à lancer les carrières de Kiefer Sutherland, Matthew McConaughey et Colin Farrell

… Mais… Joel Schumacher est-il joyeux ?? …

… Voici la réponse :

Joel Schumacher aurait eu entre 10.000 et 20.000 partenaires sexuels au cours de sa vie

Le réalisateur n’a pas fait que tourner des films depuis ses débuts à Hollywood dans les années 70

20 minutes le 30/08/19

Le réalisateur Joel Schumacher a, selon ses dires, eu une vie sexuelle bien remplie. Alors qu’il vient de fêter ses 80 ans, il a indiqué au site Web « Vulture » avoir eu dans sa vie entre 10.000 et 20.000 partenaires sexuels.

« Ça doit dépasser les dix mille, mais ça n’a rien d’étrange… j’ai commencé à boire à 9 ans, à fumer à 10, et ma sexualité a commencé quand j’avais 11 ans.

Enfant, j’ai eu trois petites copines avec qui j’ai couché, et certains des mecs de mon équipe de baseball, quelques types au lycée. J’ai eu ma première longue relation amoureuse vers 15 ou 16 ans, et lui en avait entre 17 et 18. C’était la première fois, dans mon souvenir, que j’étais vraiment amoureux de quelqu’un, ou disons, amouraché (…) » a expliqué le réalisateur de « Chute Libre » et « Batman Forever »

« [Ce chiffre] n’est pas inhabituel pour un homme gay, continue-t-il. Beaucoup d’hommes gays ont énormément de partenaires sexuels, parce que nous sommes disponibles, ce n’est pas une culture du ‘non’. »

Joel Schumacher raconte alors que la vie gay de sa jeunesse était très différente de celle d’aujourd’hui. « Si vous alliez dans un bar gay où il y avait 200 hommes, et que vous disiez ‘OK, qui veut se caser avec moi, levez la main’, personne ne répondait « moi » dans les années 60 et 70. La question était plutôt « qui veut tirer son coup ce soir ? ».

Revenant sur l’épidémie de VIH/Sida , il compare les deux époques et estime avoir eu beaucoup de chance, tout en précisant avoir utilisé des préservatifs toute sa vie : « Le Sida a tout changé. Nous avons dû considérer le sexe non seulement comme quelque chose qui pouvait nous tuer, mais aussi évaluer à quel point notre culture nous avait rendus imprudents. »

A l’aise

Et lorsque le journaliste lui demande si, ayant eu des relations sexuelles à un si jeune âge avec des personnes plus âgées, il s’est senti abusé, la réponse du réalisateur est claire et sans appel.

« Non, je ne me suis jamais senti abusé », déclare-t-il.

Il est ouvertement gay depuis (presque) le début de sa carrière. Selon lui, cette orientation sexuelle s’affiche délibérément dans beaucoup de ses films.

Le dernier long-métrage de Joel Schumacher, « Effraction », avec Nicolas Cage et Nicole Kidman, date de 2011.

20 minutes + wikipedia – résumé par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s