Joyeux… Ona Munson

L’actrice américaine prodige Ona Munson, est l’héroïne du 357è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite… Jeune fille blonde et svelte, elle restera dans l’histoire du cinéma en tant que Belle Watling, la pulpeuse (et rousse) Madame au grand coeur du monumental « Autant en emporte le vent ».

Ona Munson, actrice caméléon

Ona Munson est une actrice américaine de théâtre et cinéma née Owena Elizabeth Wolcott le 16 juin 1903 à Portland dans l’Oregon. Décelant chez elle un talent exceptionnel, ses parents lui firent prendre des cours de chant et de danse alors qu’elle était encore une petite enfant. A l’âge de 14 ans (1917), elle s’installa avec sa mère à New York où elle commença sa carrière d’actrice dans des vaudevilles.

En 1919, elle fit sa première apparition à Broadway dans la comédie musicale « Scandals » écrite par George White. Ensuite elle joua dans plusieurs spectacles à succès de Broadway dont « No, No, Nanette » et « Hold Everything ».

En 1926 (à l’âge de 23 ans), elle épousa l’acteur de théâtre Edward Buzzell. En 1930, elle fut appelée par Hollywood pour jouer dans la comédie « Going Wild » (1930).

Peu après elle commença à sortir avec le grand cinéaste Ernst Lubitsch. Elle joua ensuite en vedette dans les comédies hollywoodiennes « The Hot Heiress » (1931) aux côtés de Ben Lyon et « Broadminded » (1931) avec Joe E. Brown.

En 1933, elle fit son retour sur scène à Broadway dans les spectacles musicaux « Hold Your Horses » puis « Ghosts » au cours duquel elle eut une brève aventure homosexuelle avec l’actrice Alla Nazimova.

Homosexualité

Selon les historiens et experts en cinéma Billy Harbin et Kim Marrad, les mariages d’Ona Munson (avec des hommes) étaient des mariages de façade contractés pour cacher son homosexualité et ses relations intimes avec d’autres femmes.

Elle connut une liaison lesbienne passionnée avec la dramaturge Mercedes de Acosta (…) mais inquiète que son homosexualité soit découverte, elle mit fin à leur relation et se maria avec Stewart McDonald, un administrateur de prêts – ce mariage était de convenance, Stewart étant gay tout comme elle.

Ona Munson est connue pour avoir été membre du « club de couture » (« sewing circle »), regroupant les célèbres actrices hollywoodiennes lesbiennes dans le placard.

Emportée par le vent

En 1939, elle auditionna pour le rôle choquant mais délicieux de Belle Watling, la patronne du bordel d’Atlanta dans « Autant en emporte le vent ». Son audition et sa présence à l’écran étaient fantastiques et elle obtint le rôle de la prostituée au grand coeur qui lui assurera l’immortalité.

Le succès du film fut colossal mais la cantonna pour la suite de sa carrière à des rôles souvent similaires. Elle fut encore couverte d’éloges pour le film noir classique « Shanghai Gesture » (1941) dont elle joue le rôle principal et où elle est méconnaissable en tenancière de casino – bordel tyrannique et… asiatique (!!)

Pendant la 2nde Guerre Mondiale, elle fut choisie comme « hôtesse officielle de Hollywood » et devint la marraine de centaines de soldats américains. Elle joua les rôles principaux ou secondaires de divers films dramatiques pour Warner Brothers et 20th Century Fox mais sa carrière ne décolla pas. Sa dernière apparition sur grand écran date de 1947 dans « La maison rouge » film à suspense de 1947 où elle joue la mère du jeune héros.

En 1950, Ona Munson divorça et épousa un autre homme gay, le décorateur de cinéma et théâtre Eugene Berman. Le couple s’installa dans un bel appartement de l’immeuble « Belnord » dans la partie Upper West Side de Manhattan (New York).

Au début des années 50, Ona Munson apparut dans quelques séries télévisées. Malheureusement, elle connut toute une série de problèmes de santé et tomba dans la dépression et le 11 février 1955, elle décida de mettre fin à ses jours en absorbant une dose mortelle de somnifères. Elle avait 51 ans. Elle laissa à côté de son lit un mot disant « C’est le seul moyen que je connaisse de retrouver la liberté… merci de ne pas me suivre. »

Elle repose à New York dans le Cimetière Ferncliff.

wikipedia + imdb – traduit et résumé par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s