Solution du caillou

Mon énigme est …

… « Le Kid », ou « Le Gosse » au Québec, (« The Kid »), émouvante comédie dramatique américaine écrite, produite et réalisée par Charlie Chaplin, sortie en 1921, avec Jackie Coogan dans le rôle-titre.

« The Kid » est le premier long-métrage de Chaplin. Il remporta un énorme triomphe dès sa sortie, en étant le deuxième plus grand succès commercial de l’année 1921 derrière « Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse ». En 2011, « The Kid » a été choisi pour être conservé dans la Bibliothèque du Congrès des états-Unis, car « culturellement, historiquement ou esthétiquement importants ».

« Le Kid » (Arte) : l’étrange destin de Jackie Coogan, l’enfant star du film

Par Marc Arlin – Télé Loisirs – 20 nov. 2019

Sorti en 1921, « Le Kid » est le premier long-métrage de Charlie Chaplin, déjà connu mondialement avec son personnage de Charlot. De son enfance, le futur réalisateur du « Dictateur » garde des blessures difficiles à refermer : ses parents se séparent quand il n’a que deux ans. Internée en hôpital psychiatrique, sa mère ne peut subvenir à ses besoins. Le petit Charles est ballotté d’institut en foyer, sa jeunesse est marquée par la misère et les privations.

Autant de difficultés qui nourrissent son premier long-métrage, l’histoire d’un enfant abandonné par sa mère et recueilli par le personnage de Charlot. L’émotion du film est à son apogée lors de la séquence poignante où les travailleurs sociaux essaient d’emmener l’enfant de force à l’orphelinat. Triomphe public, Le Kid reste endeuillé par l’histoire personnelle de son créateur: juste avant le début du tournage, Chaplin a l’immense douleur de perdre son fils de 3 ans. Un drame qui précipite la fin de son union avec sa première femme, Mildred Harris.

L’enfant le plus riche d’Hollywood

« Le Kid » met aussi un enfant dans la lumière, le jeune Jackie Coogan. Chaplin le découvre en 1918, dans un cabaret où se produit un danseur prodige. À la fin de son numéro, le danseur fait monter sur scène son fils de 4 ans : c’est le petit Jackie, à la bouille irrésistible (…) Avec le succès du « Kid », Jackie devient une star internationale, honorée par les princes, les présidents et le pape en personne au cours de la tournée européenne de promotion du film.

L’enfant gagne 4 millions de dollars de l’époque grâce à ce film, ce qui en fait l’enfant le plus riche d’Hollywood et sans doute du monde, mais il doit évidemment attendre d’avoir 21 ans (la majorité aux Etats-Unis) pour toucher cet argent. Seulement voilà, sa mère et son beau-père gèrent mal ses économies de jeunesse, et le peu d’argent qui lui reste est englouti dans des batailles juridiques.

Ce combat aboutit à la California Child Actor’s Bill, une loi californienne visant à protéger les revenus des acteurs mineurs. Aujourd’hui encore, ce texte est surnommé « Loi Coogan ». La carrière de Jackie connaîtra un second souffle inattendu quand il incarnera le rôle de l’oncle Fester dans la série télévisée des années 60, « La Famille Addams ».

Bien vu Nina, Laurence, Oth, manU !!

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Ciné/TV royal, Enigmes royales, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s