Joyeux… Ross Alexander

Le comédien américain Ross Alexander qui fut une star du cinéma des années 30 mais eut un destin tragique comparable à ceux de Marilyn Monroe et James Dean, est le héros du 395è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité n’empêcha pas la réussite.

Ross Alexander, espoir du cinéma parti très tôt

Ross Alexander est un acteur américain de théâtre et cinéma, né Alexander Ross Smith le 27 juillet 1907 à New York, mort le 2 janvier 1937 à Los Angeles (Californie).

La vie tragiquement brève de Ross Alexander, acteur au visage d’enfant et à la beauté juvénile, qui semblait avoir tout pour lui, ressemble avec le recul à un mauvais mélodrame hollywoodien. Alexander était un jeune comédien charmant et très attachant, avec une voix agréable et une personnalité joviale qui ont beaucoup fait pour aider son ascension, d’adolescent acteur sur les planches de Broadway, à jeune adulte star de cinéma chez Warner Bros. Parmi les pairs de Ross Alexander à Warner, il y avait des grandes stars de l’époque comme Ruby Keeler, Dick Powell et Errol Flynn.

Côté privé malheureusement, Alexander Ross était un homosexuel dans le placard, au comportement intensément auto-destructeur. Sa carrière instable et la tragédie personnelle allaient le toucher durement et le jeune homme tourmenté allait mettre fin à ses jours à seulement 29 ans.

Biographie sommaire

Ross Alexander est né Alexander Ross Smith à New York, dans le quartier de Brooklyn. Son père, Alexander Ross Smith Sr, était maroquinier. Elevé à Rochester (ville de l’état de New York), il y pratiqua à fois la comédie et le sport (foot et natation) dans ses années lycée et servit aussi de doublure pour des petites pièces de théâtre en ville (Rochester).

Il apparut pour la première fois dans un spectacle de Broadway à succès, « Enter Madame » écrit par Blanche Yurka, à l’âge de 14 ans.

Après le lycée, il revint s’installer à New York et commença à enrichir son CV en jouant pour diverses compagnies de théâtre. A Broadway, il montra un brin de son talent dans des pièces comme « The Ladder » (1926) and « Let Us Be Gay » (1929). Grâce à cette pièce, Alexander Ross fit la connaissance du producteur John Golden et débuta entre eux une association de deux ans qui déborda sur le privé et le fit jouer dans des spectacles comme « After Tomorrow » (1930) et « That’s Gratitude » (1930).

Les studio Paramount se rendirent compte du potentiel de Ross et le firent débuter au cinéma avec le film « The Wiser Sex » (1932) qui n’eut pas le succès escompté. Il continua alors son chemin sur Broadway avec les pièces « The Stork Is Dead » (1932), « Honeymoon » (1932), « The Party’s Over » (1933) et « No Questions Asked » (1934).

En 1934, ce furent les studios Warner Bros. qui remarquèrent son potentiel pour le cinéma et l’engagèrent afin de le faire jouer dans des films musicaux et des comédies pour ados. Le physique juvénile de Ross Alexander, et son attitude insouciante et légèrement cynique, firent de lui un chouchou instantané du public, et il il fut choisi pour chanter dans des films musicaux comme « Mademoiselle général » (1934).

Il fut aussi choisi pour des films dramatiques et sérieux, comme « Capitaine Blood » (1935), où Errol Flynn tient le rôle-titre et Ross Alexander celui de Jeremy Pitt, l’ami du capitaine Blood et son navigateur (…) ainsi que « Le songe d’une nuit d’été » (1935), d’après la pièce de Shakespeare, où Ross joue Demetrius.

Descente aux enfers

Ross Alexander était très populaire auprès du public, inondé de propositions et joua dans 17 longs-métrages en l’espace d’à peine 3 ans (1934-1936), pourtant en coulisses, l’horizon était sombre. Warner avait le sentiment que Ross Alexander était un Dick Powell en moins bon, ils lui firent donc jouer les rôles que Powell refusait et d’autres séries B peu motivantes, décrétant qu’il était trop difficile de le faire devenir une grande vedette tout en dissimulant son homosexualité au public.

Un mariage probablement arrangé de Ross avec la starlette montante Aleta Freel fut organisé, mais se termina en désastre lorsque l’actrice de 28 ans se tira une balle de fusil dans la tempe à leur villa conjugale sur les collines d’Hollywood.

Ross fut profondément bouleversé par ce suicide mais pourtant il se prit une nouvelle couverture en se remariant avec Anne Nagel, autre belle actrice, rencontrée sur le tournage de « Courrier de Chine (1936) and « Here Comes Carter » (1936).

Ce mariage ne permit pas d’atténuer sa dépression, surtout que Warner Bros. finit par perdre toute patience et intérêt en lui, après avoir été obligé d’étouffer un scandale homosexuel l’impliquant et menaçant sa popularité montante ; Warners arrêtèrent de le soutenir et la carrière prometteuse du jeune acteur partit en fumée. Comme si cela ne suffisait pas, Ross qui avait des goûts de luxe, était très fortement endetté.

Le 2 janvier 1937, moins de 5 mois après avoir épousé Anne Nagel, et peu avant le premier anniversaire de la mort de sa première femme, Ross Alexander se tira une balle dans la tête dans une grange derrière sa maison de Los Angeles. Il était âgé de 29 ans.

Postérité

Ross Alexander restera dans l’histoire du cinéma pour avoir joué dans des classiques comme « Captitaine Blood » grand film de cape et d’épées réalisé par Michael Curtiz avec Errol Flynn, « Amis pour toujours » (« Shipmates Forever »), musical réalisé par Frank Borzage et « Le Songe d’une nuit d’été » (« A Midsummer night’s dream »), comédie romantique réalisée par William Dieterle et Max Reinhardt, basée sur la pièce de William Shakespeare, avec Olivia de Havilland.

wikipedia + imdb – traduit par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s