Joyeux… Elliott Reid

Le très talentueux acteur américain Elliott Reid (« Les hommes préfèrent les blondes ») est le héros du 403è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité n’empêcha pas la réussite.

Elliott Reid, acteur prodige et multi-talents

Edgeworth Blair « Elliott » Reid (16 janvier 1920, New York – 21 juin 2013, Los Angeles) était un acteur américain de radio, théâtre, cinéma et télévision qui connut une carrière très longue et très prolifique grâce à son talent très étendu.

Jeunesse, radio et théâtre

Fils de Blair Reid, un banquier, et de Christine Challenger Reid, une artiste peintre, Elliott Reid se découvrit très jeune un don pour la comédie ; dès l’âge de 15 ans (1935), il fut engagé comme acteur dans l’émission radio de CBS « The March of Time », où il travailla avec le génial Orson Welles qui allait ensuite l’inviter à rejoindre sa compagnie de théâtre « Mercury » ; grâce « The March of Time », Elliott fut aussi repéré par d’autres producteurs radio et se vit offrir de nombreux rôles, dans des drames de l’âge d’or de la radio.

Ado, il joua ainsi dans beaucoup de productions radio dirigées par Orson Welles dont « Mercury Theatre on the Air », ainsi que dans des séries policières comme « Les aventures de Philip Marlowe », « Suspense », ou « Mystery Theater » pour CBS Radio.

Grâce à (et aux côtés d’) Orson Welles, il débuta en 1937 (âgé de 17 ans) sur les planches new-yorkaises, dans la pièce « Jules César » de William Shakespeare ; il retrouva Welles l’année suivante sur la pièce « The Shoemaker’s Holiday » (1938).

Cinéma

Elliott Reid a participé à plus de 90 films pour les grand et petit écrans entre 1940 et 1995, et bien qu’il ait tenu plusieurs rôles dramatiques, on se souviendra surtout de lui pour son talent comique dans des films comme « Les hommes préfèrent les blondes » (1953) aux côtés de Marilyn Monroe et Jane Russell.

Dans cette fabuleuse comédie réalisée par Howard Hawks, il joue Ernie Malone, un séduisant détective privé engagé pour surveiller Lorelei Lee (le personnage incarné par Marilyn Monroe) soupçonnée par le très fortuné père de son fiancé (Tommy Noonan) d’être uniquement intéressée par l’argent … mais Ernie Malone tombe amoureux de la meilleure amie de Monroe, Dorothy Shaw, jouée par Jane Russell…

L’histoire du cinéma se souviendra aussi d’Elliott Reid dans la comédie « Monte là-dessus » (1961) et sa suite « Après lui le déluge » (1963) où il joue le rival romantique de Fred MacMurray … et dans le drame historique « Procès de singe » (1960) où il joue l’avocat général sur un procès (ayant vraiment eu lieu en 1925 aux USA) contre un professeur d’université qui fut poursuivi car il enseignait à ses étudiants que l’homme descend du singe.

Télévision

En plus de ses prestations cinéma et radio, Elliott Reid apparut dans d’innombrables séries TV et émissions de variétés ; il était régulièrement invité dans les shows animés par Dinah Shore et Jack Paar dans les années 50 et fut un des sociétaires, connu pour son esprit, de l’émission politique satirique « That Was the Week That Was » dans les années 60.

Il a aussi figuré au générique de très nombreuses séries notamment « I love Lucy », « Perry Mason », « Arabesque » (…) et dans les années 80, il écrivit une poignée de scénarios de sitcoms, dont un épisode de « La croisière s’amuse » (« Love Boat »).

Elliott Reid imitateur

Elliott Reid était de plus un imitateur doué, particulièrement pour imiter le Président des états-Unis John F. Kennedy, une imitation qu’il fut invité à jouer lors d’un dîner à la Maison Blanche en 1962 devant le Président Kennedy qui fut « convulsionné » tellement il riait, selon le magazine « Time ».

Vie privée et homosexualité

Elliott Reid ne se maria jamais et n’eut pas d’enfants. Le journaliste et spécialiste du cinéma Boze Hadleigh affirme dans son livre « Hollywood Gays » qu’Elliott Reid était homosexuel, un fait que le journaliste californien avait appris par des amis à lui, et par des amis d’Elliott Reid.

Sur le site Data Lounge, un internaute a reporté (à l’occasion du décès d’Elliott Reid en 2013) que l’acteur « faisait partie de la famille [joyeux] et était, selon tous ses collègues, un homme très bon, très doux, très attentionné et très drôle » ; cet internaute était au courant de son homosexualité grâce à son amant qui fit la tournée des états-Unis avec le spectacle musical « No, no, Nanette » en compagnie d’Elliott Reid.

Décès

Le décès d’Elliott Reid à l’âge de 93 ans en 2013 d’une insuffisance cardiaque, dans un établissement pour personnes âgées et dépendantes de Los Angeles, fut annoncé à la presse (« Los Angeles Times » …) par son neveu Roger R. Jackson.

Conformément à son testament et ses dernières volontés, l’acteur fut incinéré et ses cendres dispersées dans l’Océan Pacifique.

Los Angeles Times + wikipedia – traduit et résumé par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s