Joyeux… Jason Collins

Le champion de basket-ball Jason Collins est le héros du 405è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homo – ou bisexualité n’empêche pas la réussite.

Jason Collins, star de la NBA … gay

Jason Collins, né le 2 décembre 1978 à Northridge (Californie), aux États-Unis, est un joueur américain de basket-ball professionnel. Il évolue aux postes d’ailier fort et de pivot. Son frère jumeau Jarron Collins est également joueur de basket-ball.

Jason devient en 2013 le premier athlète américain encore en activité à assumer ouvertement son homosexualité dans un sport majeur américain.

Biographie sommaire

Né en 1978, Jason Collins a joué, à partir de 2001, quatorze saisons en tant que joueur professionnel de basket de la « National Basketball Association » (NBA), après avoir commencé comme pivot en championnat universitaire alors qu’il était étudiant à Stanford (1997-2000).

Après l’Université, il passa professionnel, sélectionné par les Houston Rockets. En NBA, il joua aussi avec les New Jersey Nets, les Memphis Grizzlies, les Minnesota Timberwolves, les Atlanta Hawks, les Boston Celtics, les Washington Wizards et les Brooklyn Nets.

Après la fin de la saison 2012-2013, Collins révéla son homosexualité au public. Il devint joueur free lance et ne rejoua professionnellement qu’en février 2014, engagé par l’équipe de NBA « Brooklyn Nets », devenant ainsi le premier athlète ouvertement gay à jouer dans une Ligue de sport professionnelle d’Amérique du Nord.

Grâce à ce fait remarquable, Jason Collins apparut en mai 2014 en couverture du magazine « Time » comme l’une des « 100 personnalités les plus influentes du monde ».

Vie privée

Jason Collins eut dans les années 2000 une liaison hétérosexuelle de 8 ans avec Carolyn Moos, joueuse de la WNBA, et le couple se fiança, mais Collins annula le mariage en 2009.

Coming out

Jason Collins révéla être gay sur le site Web du magazine « Sports Illustrated » le 29 avril 2013, ainsi que dans le numéro (daté du 6 mai 2013) du même magazine. Il y expliquait qu’il souhaitait garder privés les détails spécifiques de sa vie personnelle, précisant cependant qu’il n’était pas en couple (…) et que c’est à cause d’un « crime homophobe notoire », le meurtre du jeune Matthew Shepard en 1998, qu’il avait choisi « 98 » comme numéro sur son maillot – pour célébrer la mémoire de Shepard.

Rejet …

Des menaces homophobes apparurent sur Twitter après que l’annonce de son homosexualité et l’interview correspondante soit parue le lundi 29 avril 2013 sur le site Internet de « Sports Illustrated » (si.com).

Le jour même de la parution de la nouvelle sur si.com, Jason Collins fut menacé de mort par des utilisateurs de Twitter ; l’un écrivit qu’il était un « pédé mort » alors que d’autres lui suggérèrent qu’il devait mourir.

« Ecouter Jason Collins décrire son homosexualité comme ‘belle’ me donne envie de vomir. Et de le tuer » tweeta un autre internaute.

« Jason Collins vient de sortir du placard. Tuons cette sal*pe ! » renchérit un autre.

« Jason Collins devrait être condamné à mort mdr. Comment toi, un gars homo de 2.13 m mdr c’est incroyable, l’Amérique est folle » tweeta encore un autre.

Peu de personnalités exprimèrent leur désapprobation sur le coming out de Jason Collins, à part Mike Wallace et Alphonso Smith, des joueurs de la NBA, et Larry Johnson, ex joueur des Knicks de New York (NFL):

Wallace tweeta : « Je n’ai jamais dit que c’est bien ou que c’est mal, je dis juste que je ne comprends pas. Profondément désolé pour quiconque en serait offensé. »

Smith répondit : « C’est honteux de devoir s’excuser de ce qu’on pense VRAIMENT. »

Quant à Johnson, il avoua qu’il se sentirait mal à l’aise, à présent, s’il devait partager un vestiaire avec Jason Collins : « (…) Je n’ai rien contre Jason ou contre les homos, je dis juste que ça n’a rien à faire dans un vestiaire pour hommes. »

… Et … soutien !! …

Mais suite à ce coming out, Jason Collins fut surtout félicité et encouragé. Son homologue star de la NBA Kobe Bryant approuva sa décision ainsi que plusieurs autres personnalités de la NBA comme David Stern, mais aussi le président des états-Unis Barack Obama, la Première Dame, Michelle Obama, l’ex Président Bill Clinton, et la marque Nike, sponsor de Jason Collins, ainsi que le quotidien britannique « The Guardian » et l’ex championne de tennis Martina Navratilova.

L’ex compagne de Jason Collins, Carolyn Moos, afficha des sentiments mitigés, déclarant qu’elle n’avait appris qu’il était gay qu’en lisant l’article de « Sports Illustrated ».

Le 23 février 2014, il fut, malgré la controverse, engagé par les Nets de Brooklyn, devenant alors le premier sportif ouvertement gay de toute l’histoire, à évoluer professionnellement dans l’un des 4 sports majeurs américains. Son maillot « 98 » devint à la même occasion très demandé et le plus vendu sur le site de la NBA durant trois journées consécutives.

Vie personnelle (suite)

Depuis 2014, Jason Collins est en couple avec le producteur de cinéma Brunson Green.

wikipedia + Daily Mail – traduit et résumé par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s