Joyeux… Victor Buono

Le formidable acteur américain Victor Buono (« What Ever Happened to Baby Jane ? », « Chut, chut chère Charlotte » …) est le héros du 410è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite…

Victor Buono, le méchant magnifique

Victor Buono (3 février 1938 – 1 janvier 1982) était un acteur et comique américain.

Il est né Victor Charles Buono à San Diego (Californie). Sa grand-mère maternelle, autrefois actrice de vaudeville, apprit au petit Victor des chansons, vers et tirades théâtrales et l’encouragea à les réciter quand ils avaient des invités à la maison.

Bien qu’appréciant les applaudissements polis de ce public restreint, l’enfant songeait à devenir médecin. Mais lorsqu’il eut 16 ans, il fut choisi pour incarner Papa Barrett dans la pièce « The Barrett of Wimpole Street », pièce qui rencontra un succès tel, qu’il joua ensuite dans trois pièces à chacune de ses années lycée suivantes (…) et abandonna bientôt son projet de carrière médicale, optant pour le monde du spectacle.

Adolescent déjà réputé pour son talent et sa voix puissante et tonitruante, il fut bientôt engagé comme acteur par des stations radio et des chaînes de télévision locales. A 18 ans, il rejoignit la Compagnie de théâtre Globe Theater Players de San Diego. Le metteur en scène du théâtre Globe lui fit confiance et le fit jouer dans les pièces « Volpone », « A Midsummer Night’s Dream » et d’autres spectacles produits par la compagnie. Victor reçut de bonnes critiques aussi bien pour ses divers rôles Shakespeariens que pour des pièces contemporaines comme « The Man Who Came To Dinner » (George S. Kaufman / Moss Hart) ou « Witness For The Prosecution » (Agatha Christie).

A l’été 1959, un chercheur de talent de Warner Bros. remarqua l’imposant Victor Buono (21 ans) jouant Falstaff au « Globe » de San Diego et l’emmena à Hollywood pour lui faire faire des essais. Victor passait bien à l’écran et fit bientôt sa première apparition TV, dans un épisode de l’excellente série policière « 77 Sunset Strip ».

Grâce à son attitude ironique et spirituelle, à son regard envoûtant dans une gueule de cinéma barbichue, à sa taille immense (1.91 m) et sa stature imposante, il passa les années suivantes à jouer les gros messieurs menaçants ou farfelus dans presque toutes les séries de détectives de série A existant à la TV américaine. Il fut aussi aussi invité à jouer dans la fameuse série « Les incorruptibles » (racontant les aventures d’un groupe d’agents fédéraux … incorruptibles en lutte contre la pègre au temps de la prohibition).

A cause de son embonpoint, Victor Buono jouait souvent des personnages bien plus âgés qu’il ne l’était en réalité. Sur grand écran, après être apparu non crédité dans un film biblique, il fut choisi (à l’âge de 23 ans) par le grand cinéaste Robert Aldrich pour le film d’horreur psychologique et désormais classique « What Ever Happened to Baby Jane ? » (1962) aux côtés des légendaires Bette Davis et Joan Crawford ; Victor y joua avec brio le rôle de l’étrange et opportuniste accompagnateur musical de l’ex enfant star en titre et il fut nommé à l’Oscar du Meilleur Second Rôle pour sa prestation remarquable face à l’écrasante Bette Davis.

Ce rôle donna aussi le ton pour les personnages de plus en plus dérangés qui allaient lui être offerts par la suite.

Victor joua ainsi dans « Hush, Hush, Sweet Charlotte » (1964) le rôle de Big Sam Hollis, le père dément de Bette « Charlotte » Davis, dans ce film d’horreur à la fois classique et grand-guignolesque aussi réalisé par Robert Aldrich.

Au cinéma, ses rôles les plus remarquables suivants furent « Le tueur de Boston », réalisé par Burt Topper, où Victor offre une prestation étonnante et intense dans le rôle-titre du tueur en série à l’esprit dérangé et enfantin … et « The Greatest Story Ever Told » (1965), revisite épique mais controversée de la vie de Jésus, réalisée par George Stevens, où Victor campe un flamboyant Grand Prêtre Sorak.

Malgré une carrière interrompue par sa mort prématurée, Victor Buono est apparu dans un très grand nombre de longs-métrages cinéma et de séries TV, notamment « The Wild Wild West », « Batman », « The Man From U.N.C.L.E. » et « Perry Mason ». Il fut très demandé pour les rôles de méchants de nationalités et origines ethniques diverses dans beaucoup de séries entre 1964 et les années 1970.

Au début des années 70, il sortit quelques disques, enregistrements de ses one-man shows où il se moquait notamment de son embonpoint extra large. A la fin des années 70 et en 1980-1981, il joua le père millionnaire et amnésique du Révérend Jim dans la célèbre série TV « Taxi ».

Malheureusement, Victor Buono décéda, avant l’arrêt de cette série (un autre acteur reprit son rôle), d’une crise cardiaque foudroyante le 1er janvier 1982 en son ranch de Apple Valley (Californie).

Il n’avait que 43 ans. Sa surchagre pondérale, et les problèmes de santé allant avec, avaient fini par avoir raison de lui, emportant bien trop tôt un merveilleux comédien, humoriste, poète et chef cuisinier.

Homosexualité de Victor Buono

Selon l’expression consacrée qui fut employée par le New York Times dans son éloge funèbre (septembre 1982), Victor Buono « ne s’est jamais marié » … et se sentit toute sa vie obligé de dissimuler son homosexualité.

Pourtant, il déclara un jour à ce sujet : « J’ai souvent lu des articles sur des acteurs à qui on pose sans cesse l’éternelle question, ‘Pourquoi ne vous êtes-vous jamais marié ?’ Ils donnent toujours l’éternelle excuse : ‘Je n’ai pas trouvé la fille qui va bien.’ Moi, comme je fais partie des gros, personne ne m’a encore posé la question… Mais s’ils la posent, c’est la réponse que je donnerai. Après tout, c’est cette réponse qu’ont donnée Monty Clift ou Sal Mineo …

Malgré la discrétion de Victor Buono, son homosexualité fut abordée (bien des années plus tard) dans la mini série TV Feud (2017), qui raconte le tournage du classique hollywoodien « Whatever Happened to Baby Jane ? » (centrée sur la rivalité Bette Davis / Joan Crawford) …

On sait que Bette Davis développa très vite une profonde amitié pour le jeune Victor Buono sur ce tournage, et qu’elle accepta son homosexualité, mais, selon la série, elle lui conseilla vivement de la dissimuler pour le bien de sa carrière – devoir cacher leur préférence sexuelle était malheureusement une réalité vécue par les acteurs gay du Hollywood des années 60.

Toujours selon la série, lorsqu’il fut arrêté en train de faire une fellation à un autre jeune homme lors d’un raid de la police dans un cinéma porno gay, il appela Bette Davis, qui paya la caution pour le sortir de prison, mais le réprimanda … non pour son comportement lubrique, mais pour son imprudence (« cette chose pourrait ruiner ta carrière ») … bien sûr cet évènement est scénarisé et rien ne prouve qu’il eut réellement lieu, mais de tels incidents arrivaient souvent aux hommes gay des années 60.

Au final, il existe peu d’informations précises sur la vie personnelle de Victor Buono, mais les historiens, ainsi que les professionnels du cinéma de l’époque, savent qu’il était gay, et qu’il fit partie des acteurs des années 60 qui refusèrent de se marier pour cacher leur homosexualité, contrairement à ce qu’avaient fait des stars des années 40 et 50 comme Rock Hudson ou Cary Grant et Randolph Scott (…) Il est aussi notoire dans le métier que Victor Buono vécut avec divers jeunes hommes tout au long de sa vie – et qu’il avait très probablement des relations homosexuelles avec eux.

imdb.com + Gay for Today – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s