Joyeux… José Quintero

José Quintero, brillant metteur en scène de théâtre, et occasionnellement de cinéma (« Le visage du plaisir » avec Warren Beatty dans le rôle-titre), est le héros du 413è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité n’empêcha pas la réussite…

José Quintero, géant du théâtre américain

José Quintero, né le 15 octobre 1924 à Panama et mort le 26 février 1999 à New York, est un metteur en scène de théâtre panaméen, également cinéaste, producteur, acteur et professeur d’art dramatique, connu principalement pour avoir joué dans, et mis en scène avec brio, des pièces du grand dramaturge américain Eugene O’Neill.

Il restera dans l’histoire du cinéma pour avoir dirigé les légendaires Warren Beatty et Vivien Leigh dans « Le visage du plaisir » (« The Roman Spring of Mrs Stone ») (1961), envoûtant drame psychologique racontant la relation trouble entre un jeune gigolo italien et une comédienne américaine sur le retour en exil à Rome.

Jeunesse

José Quintero est né en 1924 dans la ville de Panama, le plus jeune d’une fratrie de 4 enfants. Ses parents étaient Carlos Rivera Quintero, panaméen, et Consuelo Palmerola, espagnole. Petit garçon, il fut enfant de choeur, mais son enfance fut par ailleurs, selon ses propres souvenirs, un désastre, à cause d’un père autoritaire et dominateur…

Heureusement … le jeune José était très intelligent, et il fut envoyé aux états-Unis où il étudia au lycée « Los Angeles City College », puis à l’Université de Californie du Sud, à l’école d’art dramatique Goodman, et enfin à l’institut artistique de Chicago (aujourd’hui rebaptisé DePaul University), où il se décida à faire carrière dans le théâtre.

Après qu’il ait annoncé ses intentions à son père, celui-ci, qui voulait qu’il devienne médecin, alla déclarer qu’il était décédé, ce qui entraina une brouille entre José et sa famille et leur séparation pendant sept ans.

Carrière

Après avoir travaillé au début de la vingtaine en tant qu’acteur, José Quintero cofonda en 1951, avec Theodore Mann, le Théâtre « Circle in the Square » à New York (Greenwich Village). Il devint dès les années 50 un des metteurs en scène et producteurs de théâtre new-yorkais les plus admirés (Broadway et off-Broadway) et travailla avec les plus grands noms du théâtre américain.

Pour l’Histoire du théâtre, le nom de José Quintero restera inextricablement associé à celui du grand dramaturge Eugene O’Neill. La passion de Quintero pour cet immense auteur contribua à sa redécouverte. Quintero mit en scène beaucoup des pièces de O’Neill dont « The Iceman Cometh » en 1956 qui lança la carrière du formidable comédien Jason Robards.

Toujours en 1956, la première à New York de « Long Day’s Journey into Night », produite et mise en scène par José Quintero, fit un triomphe, établissant sa réputation de metteur en scène parfait pour les pièces de O’Neill, et gagnant les Tony Awards de la Meilleure Pièce de l’année et du Meilleur Acteur (Fredric March) (…)

Parmi les autres pièces notables d’O’Neill que Quintero dirigea, on peut citer « Strange Interlude » en 1963, avec un casting étincelant (Geraldine Page, Jane Fonda, Franchot Tone, Ben Gazzara, Pat Hingle et Betty Field) … « Une lune pour les déshérités » (« A Moon for the Misbegotten ») en 1973 qui valut à Quintero un Tony Award du Meilleur Metteur en scène (…) « More Stately Mansions », mettant en vedette Ingrid Bergman en 1967, avec des représentations à Los Angeles et New York …

Au cours de sa carrière, Jose Quintero a en tout mis en scène 19 spectacles basés sur l’oeuvre d’Eugene O’Neill.

Mais il ne se limita pas à O’Neill. Il dirigea plus de 70 pièces écrits par un grand nombre d’auteurs différents, notamment Truman Capote, Jean Cocteau, Thornton Wilder, Jean Genet ou Brendan Behan et Tennessee Williams. Parmi les pièces de Tennessee qu’il monta et mit en scène, on peut citer « Summer and Smoke » en 1952, qui fit de Geraldine Page une star (…)

… Grâce au succès de « Summer and Smoke », il fut plus tard engagé pour diriger Vivien Leigh et Warren Beatty dans l’adaptation pour le grand écran d’une autre nouvelle de Tennessee Williams, « The Roman Spring of Mrs. Stone » (rebaptisé en France « Le visage du plaisir ») (1961) qui valut à Lotte Lenya une nomination à l’Oscar du Meilleur Second Rôle pour son interprétation de la mère maquerelle qui provoque la rencontre entre un gigolo à sa botte (Warren Beatty) et une actrice américaine sur le retour (Vivien Leigh) récemment veuve…

(…) En 1990, il dirigea [l’actrice norvégienne] Liv Ulmann dans la pièce « Private Lives » écrite par Noël Coward au Théâtre National d’Oslo.

Dans son extraordinaire carrière, José Quintero mit aussi en scène des opéras, au « Metropolitan Opera » de New York et au « Dallas Opera ».

De plus, c’était un professeur d’art dramatique fort apprécié qui fit des conférences sur les métiers du théâtre et donna des master classes de comédie, à l’Université de Houston, et à l’Université de l’état de Floride (…)

Vie personnelle

José Quintero était ouvertement gay.

Il était alcoolique et se battit contre cette addiction pendant de nombreuses années, mais grâce à l’aide de son compagnon de toute une vie, nommé Nicholas Tsacrios (rencontré au début des années 50), il arriva à s’en défaire dans les années 70.

Mais l’alcool avait provoqué des dégâts irréparables et en 1987, on lui diagnostiqua un cancer de la gorge qui nécessita qu’on lui ôte le larynx … et finit par provoquer son décès en 1999 à l’âge de 74 ans, laissant Nicholas Tsacrios inconsolable.

wikipedia – résumé et traduit de l’anglais par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s