Joyeux… Alex Ramires

Alex Ramires, talentueux espoir de la nouvelle générations d’humoristes, est le héros du 415è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité n’empêche pas la réussite…

Alex Ramires, l’humour élastique

Né le 27 juin 1989 dans le Roussillon, et grandi dans l’Isère, Alex Ramires est très tôt attiré par la comédie. Sa mère l’inscrit même dans un cours d’improvisation. Après un bac en arts plastiques, il étudie dans une faculté de cinéma à Lyon. Parallèlement, il prend des cours dans un café-théâtre.

On le retrouve, dès 2010, dans l’émission de Laurent Ruquier, « On n’demande qu’à en rire ». La même année, il lance son premier one-man-show, « Saison, hein ? », qui tourne autour des séries TV, son thème préféré et où il interprète plusieurs personnages. Il passe de sketch en sketch en chantant et en dansant.

L’humoriste va alors très vite recevoir de nombreux prix dans plusieurs festivals, et cartonne au festival OFF d’Avignon. Dans son deuxième seul en scène, intitulé « Serial lover », Alex Ramires monte d’un cran en jouant plus de trente personnages. Une fois de plus, sa gestuelle élastique épate le public. Il est d’ailleurs très vite comparé au comédien américain Jim Carrey.

En 2012, Arnaud Tsamere lui propose d’assurer la première partie de son spectacle. L’humoriste va alors arpenter plusieurs théâtres parisiens, et propose, en 2013, « Alex Ramires est un grand garçon », qui reçoit de très bonnes critiques, comme celle de la Tribune : « Un one-man-show débordant de tendresse et d’idées ».

En 2015, on le retrouve aux Blancs-Manteaux, dans « Alex Ramires fait sa crise ».

(…) Puis Alex prend une décision qui n’a vraiment l’air de rien comme ça mais qui va tout changer : celle d’être lui-même. Et de le raconter sur scène. Avec la complicité, l’amour et la mise en scène d’Alexandre Bialy, il crée « Sensiblement Viril » Un spectacle loin des clichés, en toute sincérité, qui assume tout (…)

En parallèle sur Internet, Alex réalise « Les Vidéos Low-Cost » : parodies plan par plan de dessins animés et films cultes avec les moyens du bord qui comptabilisent des millions de vues à travers le monde.

Voilà vous savez (presque) tout.

Pour le reste il faudra venir (…) voir le spectacle Sensiblement viril en tournée à travers la France à partir du 5 septembre 2020. tickeTac.com

… Alors … Alex est-il joyeux ?? …

… Voici la réponse :

Rencontre avec Alex Ramires: « Je parle beaucoup parce que j’ai envie qu’on m’aime »

Peut-on être à la fois viril et sensible ? C’est à cette question que répond avec humour le comédien français Alex Ramires dans son excellent spectacle « Sensiblement viril ». Il y dévoile son homosexualité et toutes ses contradictions. Rencontre.

Nicolas Dewaelheyns – 7sur7.be – 18 décembre 2018, 08:02 –

7sur7 : Comment est né ce nouveau spectacle ?

A.R. : Je me suis rendu compte que je ne rencontrais pas le public comme je devrais. Il y avait quelque chose qui ne se passait pas. C’est parce que je mentais quand même beaucoup sur un truc. Le spectacle est né d’une envie d’être sincère. J’ai décidé de parler de mon homosexualité mais à travers un axe qui me fait rire.

7sur7 : Vous ouvrez le spectacle sur votre homosexualité. Pourquoi ?

A.R. : Pour planter le décor et dire immédiatement qui je suis. Même si ce n’est pas ce qui me définit totalement mais c’est quand même une grande partie. C’est comme une digression. J’ai 29 ans, je suis Français, je suis gay, je suis gaucher… C’est un coming-out un peu cadré.

7sur7 : Qu’est-ce qui vous définit davantage ?

A.R. : C’est un peu tout. C’est cette espèce de mélange de clichés sensible, viril. Finalement, il y a une contraction totale. Je ne me reconnais pas dans ces clichés mais en même temps je m’y reconnais un peu. C’est nul la salle de sport mais j’y vais. Mais j’y vais de moins en mois parce que je crois que je suis de plus en plus heureux moi-même. Je n’ai pas envie de devenir plus musclé. Avant, j’y allais parce que j’avais un côté superficiel. Avant, je vivais à Lyon. Quand je suis arrivé à Paris, il y avait comme une espèce de pression sur le physique, il fallait avoir un beau corps. Il ne faut pas oublier que pendant ce temps-là, il y en a qui lisent des livres. Mais je visite aussi des châteaux avec mon copain.

7sur7 : Vous démontez les clichés sur les gays. En avez-vous souffert ?

A.R. : Les clichés ne m’ont pas fait souffrir mais je marchais un peu sur des œufs. J’étais conscient de l’image que je pouvais renvoyer, du fait qu’on ne pensait pas obligatoirement que j’étais gay. J’ai un peu joué avec ce mensonge. Mais je n’ai jamais été une victime d’homophobie. Et je suis très content de ça.

7sur7 : Vous ne dites pas que vous êtes gay mais que vous sortez avec un homme. La différence est importante à vos yeux ?

A.R. : Je ne dis pas gay parce que sinon les gens vont avoir en tête tous les clichés sur les gays et ce ne sont pas les images que j’ai envie qu’ils aient tout de suite. Après, le mot gay ne me dérange pas, je l’utilise dans la vraie vie. Mais en tout cas, j’ai dit à ma famille: je suis avec un garçon et je vais vous le présenter. J’attendais d’être dans une relation à peu près stable pour pouvoir dire ça parce que je trouvais que le coming-out allait être plus intéressant, il y allait moins avoir un effet d’annonce. Si j’avais dit à mes parents que j’étais gay mais que je n’avais personne, est-ce qu’ils auraient compris? J’étais avec mon copain depuis six mois ou un an, je ne sais plus.

(…)

… suite à lire sur 7sur7.be

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s