Joyeux… Eleanor Roosevelt

Eleanor Roosevelt, épouse du Président des états-Unis Franklin D. Roosevelt, et une des plus grandes Premières dames de l’Histoire des États-Unis, est l’héroïne du 422è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homo- ou bisexualité n’empêcha pas la réussite…

Eleanor Roosevelt, grande Première Dame des États-Unis

Anna Eleanor Roosevelt, née le 11 octobre 1884 et morte le 7 novembre 1962, est l’épouse de Franklin Delano Roosevelt. Par cette union, elle est la Première dame des États-Unis du 4 mars 1933 au 12 avril 1945. Elle a été la première à donner une dimension politique et médiatique affirmée à ce rôle.

Elle pèse sur la décision d’engager les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Féministe engagée, elle s’oppose au racisme et défend le mouvement américain pour les droits civiques des américains d’origine africaine.

Après le conflit, elle joue un rôle déterminant dans la promotion du multilatéralisme et la création de l’Organisation des Nations unies (ONU), auprès de laquelle elle sera la première déléguée des États-Unis (1945-1952).

Elle préside également, pendant la présidence de Harry S. Truman, la commission des droits de l’homme des Nations unies, chargée de rédiger la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Ses nombreux voyages dans le monde et sa diplomatie contribuent à l’adoption de cette déclaration par l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948.

Elle reçoit, à titre posthume, le prix des droits de l’homme des Nations unies en 1968.

Ci-dessous, quelques uns des points les plus intéressants de sa vie

Eleanor Première Dame

En tant que Première Dame, elle a notamment une influence sur la politique intérieure de son époux (programmes sociaux du New Deal, amélioration du sort des femmes, droits civiques de la population noire, etc …), en faisant des conférences de presse, tenant des rubriques dans les journaux puis produisant des émissions de radio.

Elle soutient la nomination de femmes dans le gouvernement Roosevelt, et joue notamment un rôle celle de Frances Perkins, première femme à siéger au cabinet présidentiel en tant que secrétaire au Travail (1933-1945). Elle participe à l’essor de la popularité du couple présidentiel et utilise le nouveau pouvoir que représentent les médias.

« Ministre sans portefeuille » qui donne son avis sur de nombreux sujets parmi les plus controversés du moment (situation des femmes et des minorités, justice sociale, droits de l’homme…), elle provoque dès 1940 des inquiétudes concernant l’étendue de son pouvoir et commence à devenir la cible de la presse et des humoristes.

À compter de 1933, elle est favorable au rétablissement des relations diplomatiques avec l’Union soviétique, dont elle ne percevra jamais bien la nature totalitaire et violente, et nourrit l’espérance de pouvoir s’entretenir directement avec Staline …

Elle est favorable à la décision d’engager les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale et n’hésite pas à rendre visite aux troupes sur le front, par exemple en août 1943 dans le Pacifique Sud.

Engagée auprès de la NAACP (Association Nationale pour l’Avancement des gens de couleurs), elle soutient la création d’une escadrille de chasse composée de pilotes noirs qui se battent en Italie et escortent les bombardiers sur l’Allemagne (escadrille Tuskegee Airmen) ;

elle est également à l’origine du corps féminin de pilotes de l’armée de l’air américaine, le Women Airforce Service Pilots, qui permettra à de nombreuses femmes de devenir pilotes.

Eleanor diplomate des Nations Unies

À la mort de son mari en 1945, elle poursuit sa carrière diplomatique et met à profit son charisme et sa renommée comme figure de défense des droits de l’homme. À la tête de la commission des droits de l’homme des Nations unies, elle joue un rôle central dans la rédaction de la « Déclaration universelle des droits de l’homme », au côté du Français René Cassin. Elle lit celle-ci à la tribune de l’Organisation des Nations unies et reçoit à titre posthume le prix des droits de l’homme des Nations unies en 1968.

À sa mort en 1962, le New York Times voit en elle, dans sa nécrologie, « l’objet d’un respect quasi universel » et considère qu’elle était devenue, à la fin de sa vie, « l’une des femmes les plus estimées du monde ».

… Mais …

… Eleanor était-elle joyeux ?? …

Vie privée et homosexualité

Le couple présidentiel a eu six enfants, dont l’un mourut en bas âge :

  • Anna Eleanor, Jr. (3 mai 1906 – 1er décembre 1975), journaliste, responsable des relations publiques ;
  • James (13 décembre 1907 – 13 août 1991), homme d’affaires, membre du Congrès ;
  • Franklin Delano, Jr. (18 mars 1909 – 1er novembre 1909) ;
  • Elliott (23 septembre 1910 – 27 octobre 1990), homme d’affaires, maire ;
  • Franklin Delano, Jr. (17 août 1914 – 17 août 1988), homme d’affaires, membre du Congrès, agriculteur ;
  • John Aspinwall (13 mars 1916 – 27 avril 1981), commerçant, courtier en valeurs mobilières.

En 1919, Eleanor découvre dans les poches du costume de son mari des lettres d’amour de sa secrétaire Lucy Mercer. Trompée, elle demande le divorce mais Franklin refuse pour préserver sa carrière politique. Désormais un nouveau contrat s’établit dans le couple : ils deviennent des partenaires politiques, plutôt que des conjoints (…)

Eleanor Roosevelt est considérée par certains auteurs comme bisexuelle, et ferait partie de ces personnalités célèbres dont la bisexualité aurait été volontairement ignorée ou effacée. Elle a parfois été présentée comme une lesbienne.

La découverte de ses relations avec des femmes causa une crise familiale similaire à celle résultant de la révélation de l’infidélité de son mari avec sa secrétaire.

Eleanor a plusieurs amitiés suivies avec des femmes, notamment avec Geneviève Tabouis, journaliste française vivant à New York, en 1941. La plus notable est cependant celle qu’elle entretient avec Lorena Hickok, journaliste, avec laquelle elle passe beaucoup de temps et échange plusieurs milliers de lettres (environ 3300 lettres entre 1933 et 1962, une partie ayant été brûlée par Lorena Hickok pour préserver l’intimité d’Eleanor). Cette correspondance commence lorsque son mari entre à la Maison-Blanche, alors qu’Eleanor a 49 ans.

Il a fallu attendre la mort de Lorena Hickok pour accéder à des lettres qui montrent par bien des aspects une relation passionnée : « … je me souviens le plus clairement de vos yeux et de cette sorte de sourire taquin qu’on peut y lire, et du contact contre mes lèvres de cette douce petite tache au coin nord-est de votre bouche » écrit Lorena dans une lettre à Eleanor.

Pour l’opinion publique américaine, il était impossible que la femme du président des états-Unis soit lesbienne, pourtant la liaison intime entre les deux femmes est divulguée par la publication d’autres lettres chaleureuses : « Hick chérie, je souffre de ne pas vous sentir serrée contre moi, j’ai envie de vous prendre dans mes bras, de vous embrasser au coin de votre bouche. Porter la bague que vous m’avez donnée n’est pas d’un grand réconfort, je la regarde et je pense que vous m’aimez vraiment. »

Malgré ces lettres, il n’est pas entièrement certain que leur relation ait revêtu un aspect sexuel. De la même façon, il n’est pas certain que l’amitié entretenue par Eleanor avec son garde du corps, Earl Miller, ait un jour pris un caractère charnel.

wikipedia + Dictionnaire Historique des homos célèbres

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Joyeux… Eleanor Roosevelt

  1. da-AL dit :

    as always, well done. so sad that we’ll never entirely know her story due to bigotry…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s