Joyeux… Chevalier d’Eon

Le fascinant Chevalier d’Eon, un des premiers et des plus brillants espions de l’Histoire de France, est le héros du 433è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont la sexualité ambigüe n’empêcha pas la réussite.

Le chevalier d’Eon, personnalité la plus énigmatique du XVIIIe siècle

Charles d’Éon de Beaumont, dit le chevalier d’Éon (5 octobre 1728, Tonnerre (Bourgogne) – 21 mai 1810, Londres) est un grand diplomate, espion, officier, et également homme de lettres, français.

Il est aujourd’hui encore célèbre pour son goût prononcé pour le travestissement, qui a amena ses contemporains à spéculer sur son identité sexuelle, considérée par les journalistes de l’époque comme une « énigme historique ».

La raison du mystère est que, outre son don pour se déguiser en femme, il possédait quelques caractéristiques physiques légèrement féminins : imberbe, le visage délicat, de longues jambes, des petits pieds et une poitrine un peu plus développée que d’ordinaire chez un homme !! …

… De quel sexe était-il donc ? Cette question alimenta toutes les conversations à la Cour de Louis XV. Elle intrigua aussi Voltaire, qui surnommait d’Éon « l’amphibie », et désarçonna presque Beaumarchais, qui faillit se marier avec lui !

Et pourtant … malgré tous les sobriquets qu’on lui attribua de son vivant : « l’amazone du jour », « la pucelle de Tonnerre », « l’amphibie » … Charles Geneviève d’Eon de Beaumont était bien … un homme !! … Un collège de médecins constata à l’autopsie qu’il était doté d’attributs masculins parfaitement formés (…)

Il restera aussi dans l’Histoire comme l’un des personnages les plus brillants et les plus contradictoires du XVIIIe siècle : il passa ses quarante-neuf premières années dans la peau d’un homme, et les trente-trois suivantes dans celle d’une femme ! Personne n’avait encore osé pareille reconversion !! …

… Il fallut attendre la fin de sa vie pour découvrir avec certitude sa réelle identité de genre, car il réussit à éviter toutes les tentatives de déshabillage forcé, et l’insaisissable Chevalier refusa toujours de se dévêtir devant autrui.

En attendant ce moment de vérité, d’Éon a fasciné ses contemporains bien au-delà de son ambiguïté. Si Louis XV a fait de lui l’un des premiers espions de l’histoire de France, c’est parce qu’il savait pouvoir compter sur un brillant esprit, un causeur taillé pour la diplomatie, une épée imbattable et un ambitieux toujours soucieux de briller au service de son souverain.

Avec lui, tout devenait possible : les missions les plus périlleuses, les coups tordus, les voyages incognito…

Il fréquenta les somptueux palais de la lointaine Russie de la tsarine Elisabeth Petrovna, fut plongé dans l’Angleterre de George III, une société en pleine effervescence qui adopta totalement d’Éon dans ses cercles aristocratiques.

Son ascension fut irrésistible et fulgurante, de sa ville natale de Tonnerre, au cœur des vignobles de Bourgogne, jusqu’aux arcanes les plus secrets de Versailles, entre coursives et bosquets.

Aimant la fête et la bonne chère, il écrivit de plus des essais sur des sujets aussi divers que précis, comme le « Mémoire sur l’utilité de la culture des mûriers et de l’éducation des vers à soie en France » (!!) …

A la fois viril (il fut un valeureux officier décoré de la Guerre de Sept Ans), et féminin (une pasionaria féministe de Versailles), Le Chevalier d’Eon était-il joyeux ?? …

Vie privée et sexualité du Chevalier d’Eon

Le célèbre espion de Louis XV n’était pas porté sur les femmes… mais, selon les historiens, le chevalier d’Éon n’est pas homosexuel, ni bisexuel : malgré sa très longue vie, dont une grande partie dans l’oeil du public, on ne lui connait aucune aventure. Il avoue lui-même dans ses Mémoires : « J’ai toujours vécu sans maîtresse » … mais reste muet sur son goût éventuel pour les hommes.

Aujourd’hui, on pense généralement qu’il est uniquement travesti, son plaisir, le travestisme, consiste simplement à s’habiller en femme, et n’a pas besoin d’un partenaire sexuel, le regard des autres (ou le sien) lui suffit. Ce penchant est appelé l’éonisme en référence au Chevalier.

Postérité du Chevalier d’Eon

Eonisme :

L’éonisme désigne l’inversion esthético-sexuelle correspondant au besoin qu’éprouvent certains hommes d’adopter des comportements vestimentaires ou sociaux socialement considérés comme féminins.

Deux approches de l’éonisme prévalent : le psychologue Havelock Ellis considère que l’éonisme serait la première étape de l’inversion sexuelle, celle-ci s’exprimant symboliquement sur un plan vestimentaire ; le psychiatre Angelo Hesnard pense quant à lui que l’éonisme est un moyen d’appropriation de l’image de la femme par le travestisme qui peut conduire à une forme de perversion sexuelle.

Dans certaines pratiques sexuelles, notamment le fétichisme, l’éonisme est un stimulant puissant. À ce titre, le chevalier d’Éon est considéré par la communauté LGBT comme le « saint patron des travestis ».

Pour expliquer l’ambiguïté sexuelle du chevalier, sont évoqués également les syndromes de Kallmann (insensibilité aux androgènes), de Klinefelter (il aurait été doté d’un chromosome X supplémentaire – XXY au lieu de XY) ou de transvestisme (il était attiré et excité sexuellement par le port de vêtements du sexe opposé).

Hommage :

L’hôtel particulier construit par son père à Tonnerre (ville de Bourgogne) au début du XVIIIe siècle, où d’Éon passa son enfance et plus tard, entre 1779 et 1786, reçut, avec sa cave réputée, ses hôtes illustres, abrite depuis 2015 le musée du chevalier d’Éon ; de plus, le lycée général et professionnel de la ville porte son nom (Lycée Chevalier d’Éon).

Dans la culture populaire :

Le fascinant chevalier d’Eon a été le sujet ou inspiré divers longs-métrages cinéma, pièces de théâtre, émissions de télévision, et même des mangas et dessins animés, et chansons … notamment :

  • « La Rose de Versailles » manga de Riyoko Ikeda paru au Japon en 1972, qui a inspiré …
  • « Lady Oscar » (1978), film réalisé par Jacques Demy, qui a inspiré à son tour :
  • « Lady Oscar » (1979), série-dessin animé japonaise

  • « Sans contrefaçon », fameuse chanson de Mylène Farmer, où la chanteuse se dit être « Chevalier d’Éon » et fait référence à la brillante carrière d’espion international du chevalier : « Et pour un empire, je ne veux me dévêtir, puisque sans contrefaçon, je suis un garçon (…) »

(…)

wikipedia + France 3 – résumé par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Joyeux… Chevalier d’Eon

  1. Bond en arrière, j’avais oublié mais j’adorais Lady Oscar, quant à Mylène fan de la première heure j’étais présente à son premier concert en 89 au Palais des Sports…. 🙂

  2. oth67 dit :

    Tu as lu la BD ?

  3. Non, dessin animé masi auta

  4. Non, dessin animé, mais j’étais fasciné autant par le personnage que la période historique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s