Joyeux… Tina Turner (?)

Tina Turner, inoxydable star du rock, est l’héroïne du 468è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité n’empêche pas la réussite.

Tina Turner, Reine du rock

Anna Mae Bullock, dite Tina Turner, est une chanteuse, danseuse, actrice et compositrice d’origine américaine (suisse depuis 2013), née le 26 novembre 1939 à Nutbush (Tennessee).

Elle a remporté 12 Grammy Awards. Ses contributions constantes à la musique rock depuis les années 1960 lui ont permis d’acquérir le titre de « Queen of Rock & Roll ». Versatile, elle s’est également illustrée dans le R’n’B, la soul, la dance et la pop music. Elle fait partie avec Diana Ross et Aretha Franklin des chanteuses afro-américaines les plus influentes du XXe siècle.

De plus, Tina Turner figure sur la liste des « immortels – les plus grands artistes rock de tous les temps » établie en 1999 par le magazine « Rolling Stone » et elle a été intronisée en 2003 dans le Grammy Hall Of Fame, grâce à deux de ses plus fameux singles, « River Deep, Mountain High » et « Proud Mary ».

Tina Turner fait partie des artistes les plus populaires au monde, avec plus de 200 millions de disques vendus. À ce jour, elle a engrangé au Billboard américain 7 singles Top Ten. Au Royaume-Uni elle a classé 33 de ses chansons dans le Top 40 et tous ses albums depuis « Private Dancer » ont atteint le sommet des classements britanniques.

Elle est aussi, d’après le livre Guiness des Records, l’artiste à avoir vendu le plus de billets de concerts de l’histoire de la musique pour un artiste solo (avec un total d’environ 200 millions de places vendues).

En 1990, Tina Turner donna 121 concerts pour sa tournée européenne « Foreign Affair » à laquelle 4 millions de spectateurs assistèrent, en tout juste 6 mois. De 1996 à 1998, lors de sa tournée mondiale « Wildest Dreams World Tour », elle se produisit devant 3.5 millions de spectateurs en 250 dates.

Mais …

… Tina Turner est-elle joyeux ?? …

Voici la réponse du livre Sing out ! par Boze Hadleigh

Les amours saphiques de Tina Turner

La une du populaire quotidien britannique « The Sun » du 31 mars 1987 contenait deux titres « exclusifs ». L’un était « Maggie [Thatcher, 1er Ministre] s’exclame, je n’ai pas confiance en les Rouges » et l’autre, écrit beaucoup plus gros, « Les amours lesbiennes de Tina Turner » était illustré par une photo de Tina Turner en mini-jupe légendée « Tina est une star très sexy … mais ce qui la branche, ce sont les femmes. » A côté, une horrible photo du visage de Ike Turner, accompagnée du texte « Je l’ai surprise au lit avec une fille, déclare son ex-mari ».

Dans cet article, « The Sun » donnait aussi la parole à diverses amies de la chanteuse et à une ancienne Ikette qui indiquaient que « Tina a connu deux relations intimes de longue durée avec des femmes, dont l’une était blanche et l’autre noire. »

Que le public anglais ait cru ou non cette information est presque sans importance. En effet, qu’elle soit véridique ou non, l’info, même si elle avait été publiée aux états-Unis, n’aurait probablement pas nui à la popularité de Tina. Elle aurait, peut-être, été dommageable pour une chanteuse plus jeune, plus pure, une artiste qui ne se serait encore jamais mariée, qui n’aurait pas encore fait ses preuves (…)

Un des patrons de la maison de disques MCA explique : « Même dans notre métier qui est entre guillemets « tolérant », les gens regardent tout ce qui touche à l’homosexualité avec une loupe déformante … Il y a davantage de crainte et d’appréhension que ce n’est justifié par les faits. Sur le long terme, je ne pense pas que les carrières d’artistes [musicaux] majeurs peuvent souffrir de rumeurs d’homosexualité ou même de coming-out. Ce sont les homophobes qui veulent nous faire croire qu’être homosexuel(le) peut heurter la popularité des artistes, et trop souvent nous faisons comme si c’était le cas. »

« The Sun » est connu pour son homophobie, mais le plus atroce dans l’article sur Tina Turner est qu’il utilise la bisexualité supposée de la star pour, en quelque sorte, justifier que Ike Turner la battait lorsqu’ils étaient mariés. Dans l’article, Ike Turner semble justifier ses actions lorsqu’il déclare : « Je ne pense pas qu’elle ait jamais aimé faire l’amour – à part avec des femmes. »

Typiquement l’article utilise l’homo- ou bisexualité supposée d’une artiste pour ternir sa réputation en faisant douter de sa sincérité.

Les artistes homo- ou bisexuel(le)s manqueraient-ils de sincérité se présentant comme hétéros pour rester populaires ?

Le patron de MCA souligne : « Il y a toujours eu toutes sortes de préjugés, et il y en aura toujours. La seule façon de neutraliser cela, à part légiférer, serait de ne plus leur accorder d’importance. Si vous tenez compte de ce que les bigots pensent, vous les aidez à valider leurs points de vue. »

wikipedia + Sing Out ! : Gays and Lesbians in the Music World- résumé et traduit par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s