Joyeux… Felix d’Eon

Le formidable dessinateur Felix d’Eon est le héros du 476è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité n’empêche pas la réussite.

Felix d’Eon, artiste prodige et activiste gay

Felix est né en 1980 à Guadalajara (Mexique), d’un père français et d’une mère mexicaine. Alors qu’il est en très bas âge, lui et sa famille ont déménagé, suite à la mort de son père, à Pacific Palisades en Californie du Sud, où Felix a passé la plus grande partie de son enfance et de son adolescence.

Felix montra très tôt une aptitude pour les arts et sa mère l’inscrivit à des cours de dessin donnés par l’Université locale. Mais ce n’est qu’avec l’éveil de sa sexualité qu’il commença à dessiner des oeuvres érotiques, prenant comme modèles d’autres lycéens ou étudiants, ainsi que ses divers amants et les autres membres de son équipe de natation de lycée.

A 16 ans, il s’enfuit avec son frère de la maison familiale pour le Mexique où les deux garçons vécurent presque une année entière sur une plage de Mexico City, travaillant comme mannequins, dessinant les portraits de gens dans la rue et se prostituant parfois. Ensuite ils revinrent à Pacific Palisades et après avoir obtenu son bac, Felix partit vivre à San Francisco où il obtint un diplôme avec mention à l’Université des Beaux-Arts (Academy of Art).

Après l’Université, le jeune Felix a vécu dans divers endroits du monde, notamment à la Nouvelle Orléans (où il fut stripteaseur au Corner Pocket, un bar gay), New York (où il travailla comme décorateur de gâteau érotique), Milan en Italie (garçon entretenu), le Tennessee (gentleman farmer) ou Buenos Aires (où il vivait de ses rentes).

Ensuite il retourna à San Francisco où il vécut jusqu’en 2010, date à laquelle il est retourné à Mexico City où il est maintenant basé, y vivant dans une grande maison avec deux amies lesbiennes, un joli domestique, un ex boyfriend, des amants occasionnels et deux chats.

L’art de Felix d’Eon

Les aquarelles et dessins de Felix d’Eon sont fascinants et s’inspirent directement, et de manière très convaincante, de livres illustrés pour enfants des années 1920, des bandes dessinées américaines de l’âge d’or (années 1950) et de la gravure japonaise Edo. Il peint des marins, des jeunes et fringants prostitués et des gentlemen en chapeau haut-de-forme ainsi que des chevaliers, des tritons et des faunes …

Felix d’Eon explique l’origine de son inspiration : « Ayant grandi dans les années 1990 avant l’Internet, le genre d’images que je voyais de moi-même, en tant que jeune garçon gay, à la TV et au cinéma, étaient généralement très négatives : les homosexuels étaient ridicules, efféminés, sujet à moqueries, ou bien c’étaient des personnalités tragiques destinées à mourir à la fin du film, ou bien des personnages sinistres et inquiétants … Je ne voyais dans le monde en général aucune image positive à laquelle m’identifier ou m’inspirer pour ma vie future, aucune image d’amour, de normalité, je ne voyais aucun héros gay, aucun personnage central positif auquel m’identifier. »

C’est pourquoi Felix d’Eon a eu l’idée d’effacer la honte homosexuelle à travers ses dessins inspirés de l’art populaire, y mettant en vedette des héros non-hétérosexuels. En intégrant à des illustrations classiques l’amour queer, la séduction et la romance homosexuelles et le sexe entre hommes, D’Eon entend dépouiller le sujet gay de sa nature taboue : il élargit simplement la notion de ce qui est sain, effaçant la honte et célébrant le désir.

Contrairement à des artistes comme Tom of Finland, dont le travail est une célébration du statut hors-la-loi de la sexualité queer, le travail de d’Eon cherche à normaliser le marginal, à montrer qu’il n’y a aucune honte à être homosexuel(le) (…) être gay n’est pas une tare ou une perversion, c’est juste une question de goût : certaines personnes aiment les huitres, d’autres aiment les escargots; certaines aiment, et les huitres, et les escargots; et certaines aiment uniquement les escargots.

D’Eon a exposé aux États-Unis et au Mexique, et son travail est visible dans des boutiques et des galeries du monde entier. Ses oeuvres ont également été publiées dans divers magazines, récemment sur la couverture de « The Advocate ».

Gay Influence + Tedx Talks

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article a été publié dans Carnet royal. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Joyeux… Felix d’Eon

  1. Kikou je ne connaissais pas merci à toi pour la découverte Bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s