Joyeux… Edith Piaf

Edith Piaf, légende de la grande chanson française, est le héroïne du 494è épisode de ma série sur les personnes homo- ou bisexuelles qui ont extraordinairement réussi.

Edith Piaf, la plus grande des chanteuses françaises

Édith Giovanna Gassion, dite Édith Piaf, née le 19 décembre 1915 à Paris 20e et morte le 10 octobre 1963 à Grasse (Alpes-Maritimes), est une chanteuse, parolière, compositrice et actrice française.

Surnommée à ses débuts « La Môme Piaf », elle est à l’origine de plusieurs succès devenus des classiques du répertoire, comme « La Vie en rose », « Non, je ne regrette rien », « Hymne à l’amour », « Mon légionnaire », « La Foule », « Milord », « Sous le ciel de Paris », « Mon Manège à moi », « Mon Dieu » ou encore « L’Accordéoniste ».

Chanteuse à l’interprétation et à la voix saisissantes, elle a inspiré de nombreux compositeurs et a été le mentor de jeunes artistes tels qu’Yves Montand, Charles Aznavour, Les Compagnons de la chanson, Georges Moustaki, Charles Dumont… Elle acquiert une renommée internationale, mais sa fin de carrière est rendue difficile par de graves problèmes de santé ; elle meurt à l’âge de 47 ans.

Postérité

Personnalité et voix de la chanson française hors du commun (depuis sa mort, de nombreuses pièces de théâtre et films ou téléfilms lui ont été consacrés), elle reste l’une des chanteuses françaises les plus célèbres au monde et a lancé avec succès la carrière de nombreux grands chanteurs, notamment Yves Montand, Charles Aznavour, Gilbert Bécaud ou Georges Moustaki.

Son image est associée à son inséparable petite robe noire caractéristique de la chanteuse réaliste, et ses chansons intemporelles resteront dans l’Histoire.

(…)

… Bien sûr, Edith Piaf n’était pas lesbienne, mais comme souvent, tout n’est pas, ni tout noir, ni tout blanc.

Bisexualité d’Edith Piaf

Etrangement, la plupart des légendes admirées par les gays (en tous cas les légendes féminines de la chanson), ne sont pas elles-même homosexuelles. Et la plupart d’entre elles affichent leur hétérosexualité dès le début… Tel ne fut pas le cas d’Edith Piaf, qui pendant un grande partie de sa vie, se contenta de laisser ses fans les plus sophistiqués se poser la question.

Elle finit un jour par avouer que bien que « presque nymphomaniaquement hétérosexuelle », elle a connu des relations intimes avec quelques femmes. Aucune de ces aventures homosexuelles ne lui causa de tort, au contraire, peut-être car (en général) elle ne travaillait pas à Hollywood ni sur les états-Unis mais en France.

C’est dans la capitale française que naquit et grandit Piaf, dans un bordel, entourée de prostituées. Elle fut très proche de quelques unes de ces femmes et aurait eu des aventures avec ses compagnes de chambre.

Selon un de ses biographes, la Môme Piaf utilisait sa vulnérabilité pour se rapprocher de certaines personnes et les mettait parfois dans son lit pour les garder sous sa coupe. Selon l’historienne Margaret Crosland, « l’acte sexuel ne signifiait rien ou presque rien pour elle. »

Son amitié pour une autre femme qui fit le plus jaser, fut celle qu’elle entretint avec Marlene Dietrich qu’elle rencontra en 1947 lors du premier récital que [Piaf] donna à New York. Marlene Dietrich s’installa quelques années plus tard à Paris et assista aux funérailles de Piaf en 1963. Les deux femmes s’admiraient mutuellement, au minimum …

Mais bien sûr, Piaf était principalement hétérosexuelle et ce furent ses relations avec des hommes, y compris ses mariages, qui attirèrent une très intense attention des journaux – en particulier son amour fou pour le champion de boxe Marcel Cerdan (…)

En tous cas, ses proches ont témoigné que Piaf chantait davantage l’amour qu’elle n’en parlait, et pour ce qui concerne sa bouleversante et magnifique voix, elle se plaignit un jour à un collègue artiste : « Toi tu sais faire rire les gens, alors que moi, je peux juste les faire pleurer. »

Sing Out ! + wikipedia – résumé et traduit par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s