Joyeux… Chely Wright

Pour fêter ses 51 ans, revoici mon article sur Chely Wright, chanteuse et auteur-compositeur de musique country très populaire aux USA.

Chely Wright, star de la musique country

Chely Wright, née le 25 octobre 1970 à Kansas City (Missouri), est une activiste LGBT, écrivain et artiste de musique country. Elle est devenue célèbre en tant que chanteuse country à la fin des années 1990 avec plusieurs tubes dont le No. 1 « Single White Female. »

Quelques années plus tard, elle s’est faite remarquer lorsqu’elle a annoncé son homosexualité au public et pour son activisme LGBT. Depuis, elle a vendu plus de 1 500 000 disques et 10 000 000 de téléchargements aux états-Unis.

Voici les points les plus intéressants de sa vie.

Biographie de Chely Wright

Chely Wright a grandi dans l’état du Kansas où très jeune, elle espérait déjà devenir chanteuse country et auteur-compositeur. Mais elle découvrit dès l’enfance qu’elle était attirée par les filles et réalisa que son homosexualité n’était pas compatible avec sa foi chrétienne et ses espoirs de devenir une artiste qui réussit.

Déterminée à obtenir le succès, elle décida de dissimuler sa sexualité pour devenir une chanteuse populaire. Après avoir obtenu son bac en 1988, elle s’installa à Nashville où elle fut choisie pour jouer dans des spectacles dans le parc d’attractions Opryland USA (aujourd’hui fermé).

Elle se fit peu à peu connaitre du monde du spectacle de Nashville et signa en 1993 un premier contrat avec la maison de disques PolyGram/Mercury Records mais le succès fut limité. Elle passa chez MCA, avec qui elle obtint son premier tube, « Shut Up and Drive » (1997) suivi en 1999 par le tube No. 1 « Single White Female » et l’album du même nom qui fut certifié disque d’or. La même année, elle gagna le prix « Révélation de l’année » aux Academy of Country Music Awards.

Alors au zénith de son succès, Chely Wright était toujours dans le placard, ce qui la rendait de plus en plus malheureuse. Elle vivait depuis plusieurs années en couple avec une autre femme mais elle décida de rompre par crainte que ses collègues artistes de Nashville informent le grand public de son homosexualité.

En 2006, elle fit une grave dépression nerveuse et faillit se tirer une balle dans la bouche. Mais elle décida finalement de se battre, réalisant qu’elle devait révéler son homosexualité au public et travailler sur des projets qui l’aideraient à accepter sa sexualité, dont l’écriture d’un livre autobiographique.

Chely Wright, coming-out

Chely Wright avait compris qu’elle devait abandonner la croyance qu’elle devait dissimuler son identité homosexuelle à tout prix. En 2008, elle partit de Nashville pour s’installer à New York où elle commença à s’impliquer dans la communauté LGBT.

A la même période, elle révéla son homosexualité à sa famille la plus proche et quelques uns de ses meilleurs amis mais ce n’est qu’en mai 2010 qu’elle fit son coming-out public avec la sortie d’un livre autobiographique, « Like Me: Confessions of a Heartland Country Singer » et l’album « Lifted Off the Ground », deux projets centrés sur son processus de coming-out et l’acceptation de son homosexualité.

Elle déclara qu’avec ce coming-out, elle voulait se libérer des contraintes de vivre un mensonge, apporter son soutien à la jeunesse LGBT et démanteler la notion selon laquelle être gay est immoral.

Le 3 mai 2010, le magazine américain « People » annonça le coming-out de Chely Wright, qui devint alors l’un des premiers membres de la communauté de la country music à révéler être homosexuelle, après k.d. lang et Kristen Hall (ex membre du groupe Sugarland).

Après cette annonce, Chely reçut le soutien de ses collègues chanteuses country Mary Chapin Carpenter, Faith Hill, Naomi Judd, SHeDAISY et Trisha Yearwood, et se fit des nouveaux fans qui la découvrirent via la communauté LGBT et les media sociaux. Mais elle perdit aussi une part importante de ses fans originaux et ses ventes de disques furent divisées par deux.

Chely Wright, après le coming-out et actualité

Deux semaines après son coming-out public, Chely rencontra Lauren Blitzer, une autre activiste LGBT et directrice marketing chez Sony Music dont elle tomba amoureuse et avec laquelle elle se maria le 20 août 2011 et auprès de qui elle donna naissance, le 23 janvier 2013, à deux jumeaux, prénommés George et Samuel, en l’honneur de leurs arrière-grands-pères.

Depuis son coming-out, elle a fondé l’association « Like Me » qui apporte assistance aux jeunes LGBT en détresse, et elle est la porte-parole de divers programmes en faveur des LGBT.

Elle continue sa carrière dans la musique, s’orientant vers un style plus Americana et folk avec les albums « I Am the Rain » (2016) et « Revival » (2019).

Elle est toujours heureusement mariée à Lauren Blitzer.

wikipedia – résumé et traduit par roijoyeux

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

A propos roijoyeux

... Soyons... Joyeux !!!
Cet article, publié dans Carnet royal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s