Grimace du lundi

Skin

Publié dans Carnet royal | 4 commentaires

Joyeux… Skin

Skin, talentueuse chanteuse leader du groupe de rock Skunk Anansie, est l’héroïne du 342è épisode de ma série sur les personnes extraordinaires dont l’homosexualité n’a pas empêché la réussite.

Skin, légende du rock … chauve

Biographie express

Deborah Dyer, connue sous le nom de scène Skin, est une chanteuse et guitariste britannique, née le 3 août 1967 à Londres, dans le quartier de Brixton. Elle est la chanteuse leader du groupe de rock alternatif britannique Skunk Anansie, qui connut son heure de gloire dans les années 90.

Skin est aussi auteur-compositeur, DJ et occasionnellement mannequin.

Elle s’est fait remarquer avec son groupe Skunk Anansie dès le milieu de années 90, grâce à sa voix puissante et étendue et son look crâne rasé unique dans le monde du rock.

Skin est une référence et un modèle pour les générations futures de jeunes femmes noires. En 2015, elle a fait partie du jury du télé-crochet « X Factor » (sorte de « Nouvelle star ») en Italie (…)

En 2018, elle a reçu le Inspirational Artist Award (prix de l’artiste la plus inspirante) aux Music Week Awards et fait la couverture du numéro spécial « She Rocks » du magazine « Classic Rock » rendant hommage aux plus grandes rockeuses de l’histoire de la musique mondiale.

Mais… Skin est-elle joyeux ?? … Voici la réponse, et d’autres détails sur la fascinante chanteuse :

Ladies in Rock : Deborah Dyer alias Skin

rtbf.be
par Delphine Ysaye
le 10 mai 2019

La chanteuse de Skunk Anansie ! Provocatrice, anticonformiste, chanteuse de rock reconnaissable entre mille avec son crâne rasé, elle est la tête de proue du groupe britannique. Un groupe qui a pu mélanger les styles musicaux, les cultures, les ethnies et les sexualités.

Skin est noire et ouvertement bisexuelle. Véritable bête de scène et leadeuse d’un groupe de rock avec un message réel sur les questions de politique et de religion. De quoi marquer les années 90 !

Skin est née en 1967 à Londres dans le quartier de Brixton, elle y grandit en écoutant du reggae puis est attirée par d’autres styles : « Mes albums vont de Zeppelin à White Stripes, de Whitney Houston à The Fucking Stooges ».

A 27 ans elle devient la chanteuse de Skunk Anansie. Elle crée ce groupe avec trois hommes Martin « Ace » Kent à la guitare, Richard « Cass » Lewis à la basse et Mark Richardson aux percussions. Le nom du groupe fait référence à une araignée bien connue des contes jamaïcains du nom d’Anansie, auquel est rajouté le terme ‘Skunk’ qui signifie putois.

Influencés par Rage Against The Machine, Nirvana, The Smashing Pumpkins, Tool, Sepultura, Slipknot, Marylin Manson… Skin Anansie surfe entre le Metal, le Rock, le Black Rock et même la Pop. Ce style éclectique leur a permis de jouer en première partie de Björk, Massive Attack, The Prodigy ou encore David Bowie.

C’est un groupe qui se revendique de la classe ouvrière. Ils viennent de la rue et non d’un conservatoire de musique. Sans diplômes ni parents riches, ils ont commencé la rage au ventre. Ils sont d’ailleurs connus pour leur incroyable énergie scénique. Jusqu’en 2001 le groupe enchaîne les tournées, les succès et les millions d’albums vendus !

Leur premier album intitulé « Paranoid and Sunburnt » est un carton avec des tubes comme « Selling Jesus », « I Can Dream » ou « Weak ».

Ils sortent en 1996 leur deuxième album intitulé « Stoosh », qui sera aussi un succès planétaire porté par le single « Hedonism (Just because you feel good) ».

Leur dernier album avant leur séparation en 2001 « Post orgasmic Chill » ne se vendra pas autant (‘seulement’ 4 millions d’exemplaires dans le monde) mais l’histoire est déjà écrite et les années 90 ne seraient pas ce qu’elles sont, dans l’histoire de la musique, sans eux.

Skin mène une carrière en solo de 2001 à 2009 et sort deux albums « Fleshwounds » et « Fake Chemical State ». Elle fera d’ailleurs la première partie de Placebo lors de leur tournée mondiale.

Et en 2009 le groupe se reforme. Leur dernier album studio « Anarchytecture » sort en 2016.

Skin chanteuse black, féministe invétérée, militante LGBT au charisme saisissant est capable de hurler son texte tel un chanteur de métal puis d’allier finesse et sensibilité. Les Skunk Anansie ont fêté leurs 25 années de carrières en dévoilant un album live, intitulé  »25live@25 » le 25 janvier [2019].

Delphine Isaye

Vie privée

Skin est ouvertement bisexuelle. En 2013 elle a contracté un partenariat civil avec Christiana Wyly, fille du milliardaire américain Sam Wyly…

… mais les deux femmes se sont séparées en 2015.

wikipedia + rtbf.be

… Revenez pour de nouvelles enquêtes, prochainement sur roijoyeux !!! … Et vous pouvez lire l’histoire des autres héros joyeux ici

Publié dans Carnet royal | Tagué , , | Laisser un commentaire

Silent Sunday #1

Publié dans Carnet royal | 22 commentaires

Solution du trottoir

Mon énigme est …

« Liaison fatale », thriller/horreur réalisé par Adrian Lyne, avec Michael Douglas (le mari), Glenn Close (la maîtresse), Anne Archer (l’épouse) et la petite Ellen Hamilton Latzen (dans le rôle de la fille de M. Douglas et A. Archer)

Synopsis :

Marié et père de famille heureux, l’avocat new-yorkais Dan Gallagher ne résiste pourtant pas au charme d’Alexandra Forrest, l’une de ses collaboratrices. Après un week-end en compagnie de la jeune femme, Dan réalise qu’il commet une erreur et met un terme à leur aventure passagère. Mais Alex ne l’entend pas de cette oreille. Folle de désir et de jalousie, elle se met à suivre Dan, à l’appeler à son domicile de jour comme de nuit. Son comportement devient de plus en plus intrusif et inquiétant…

Analyse :

Le film est le reflet d’une période où les féministes sont présentées comme des femmes seules et malheureuses. La femme est la femme au foyer dévouée à sa famille : la production a fait changer le personnage de Mme Gallagher, qui devait initialement être enseignante.

À l’opposé, elle a demandé à forcer le trait concernant le personnage d’Alex Forrest, qui habite un appartement lugubre situé dans un quartier qui ne sied pas aux dames, et s’habille de cuir. Alex Forrest est présenté comme un idéal de femme célibataire, sûre d’elle et entreprenante, mais qui, du fait sa solitude, ne résiste pas aux charmes de Dan.

Elle devient alors une femme prédatrice et jalouse, souhaitant à tout prix un enfant et la destruction de la cellule familiale que constituent les Gallagher. C’est d’ailleurs sur une image de cette famille soudée face à l’attaque de cette femme que s’achève le film. D’après Michael Douglas, le public est du côté de la famille, certains spectateurs souhaitant la mort d’Alex, présentée comme une célibataire hystérique, avec plusieurs références à l’imaginaire culturel de la sorcière prédatrice

« Liaison fatale » a reçu de nombreuses récompenses et autres distinctions dont 5 nominations aux Oscars 1988 :

– meilleur film
– meilleure actrice pour Glenn Close
– meilleure actrice dans un second rôle pour Anne Archer
– meilleur scénario adapté pour James Dearden
– meilleur montage pour Michael Kahn et Peter E. Berger

Bien vu oth (médaille d’or), David, manU et Cristina !

Publié dans Carnet royal | Tagué , , | Laisser un commentaire

Gâteau du dimanche (117)

Pour mon cher ami Tauche et son mari, je réalise presque chaque semaine des gâteaux à la fois sains et gourmands et j’ai décidé de vous faire profiter, joyeux visiteurs, de mes plus belles réussites…

Cette semaine, Tauche m’a demandé un gâteau au café car c’est son parfum préféré à lui et son mari, alors j’ai pris une recette au café du livre « Gâteaux nuages » de Deborah Landini où j’ai remplacé le sucre par du rapadura plus sain… J’ai obtenu un joyeux…

Nuage café (noisettes et cannelle)

Ingrédients : (pour 6 cercles à pâtisserie de 7 cm de diamètre)

Pour le biscuit :

  • 2 oeufs (2 blancs et 1 jaune)
  • 20 g de rapadura (au lieu de 30 g de sucre semoule)
  • 75 g de poudre de noisettes
  • 25 g de rapadura mixé finement (au lieu de 40 g de sucre glace)
  • 5 cuil. à café de cannelle en poudre (facultatif) (j’ai ajouté la cannelle pour le Grand)

Pour la mousse :

  • 1 feuille de gélatine
  • 3 cuil. à café d’extrait de café liquide
  • 20 g de rapadura (au lieu de 35 g de sucre semoule)
  • 25 cl de crème liquide entière à 30 % de matière grasse

Préparation :

Base biscuit :

  • Préchauffez le four à 180° C (th. 6). Dans un petit saladier, montez les 2 blancs d’oeufs en neige en versant petit à petit le rapadura. Incorporez ensuite délicatement le jaunes d’oeuf et la cannelle. Dans un grand saladier, mélanger la poudre de noisettes et les 25 g de rapadura mixés, puis incorporez-y délicatement (à la maryse) les blancs montés.
  • Disposez les 6 cercles à pâtisserie sur une plaque à pâtisserie) recouverte de papier sulfurisé huilé (n’huilez pas les cercles sinon la mousse va couler). Répartissez la préparation dans les cercles et enfournez pour 15 minutes. Si les gâteaux sont trop gonflés à la sortie du four, aplatissez-les légèrement avec le dos d’une cuillère. Ne les démoulez pas après la cuisson. En attendant que les gâteaux refroidissent, préparez la mousse.

Mousse :

  • Faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Faites chauffer (pas jusqu’à ébullition) 5 cl de crème puis, hors du feu, ajoutez la gélatine essorée, remuez puis laissez un peu refroidir. Montez le restant de crème en chantilly avec l’extrait de café. Incorporez-y le mélange précédent
  • Placez un film Rhodoïd sur la paroi interne des cercles (facultatif). Versez la mousse. Laissez reposer au frigo au moins 4 heures.
  • Après au moins 4 heures, démoulez les gâteaux au sèche-cheveux. Les remettre au frigo si vous ne les servez pas tout de suite.
  • .

Verdict de Tauche et du Grand : …

… Un pur bonheur la crème, et l’ensemble un délice de gourmandise !! … Trop bon !!!

Revenez pour des nouveaux gâteaux joyeux prochainement sur Roijoyeux !!!

Publié dans Carnet royal | Tagué , | 8 commentaires